Le Centre d’interprétation des eaux laurentiennes

Le CIEL, au 47 rue de l'église

Le CIEL (Centre d’interprétation des eaux laurentiennes) a élu domicile à Lac-des-Seize-Îles en juin 2019. C’est un organisme à but non lucratif fondé par les plongeurs Dominique Bernier, Jacques Lech, Richard Lahaie et Jean-Louis Courteau qui en est le directeur.

Son espace d’exposition et d’interprétation présente des collections exceptionnelles de nature géologique, archéologique et biologique recueillies dans plusieurs plans d’eau et particulièrement du lac des Seize Îles.

Avec ses 5,6km de longueur et une profondeur pouvant atteindre 66,6m, le lac est un vaste terrain de jeu que les plongeurs explorent depuis 2011 à la recherche d’objets merveilleux et plusieurs de leurs découvertes se sont avérées d’un grand intérêt scientifique et ethnographique.

Géologie

Inclusion rocheuse
Source: CIEL, photographie de Jean-Louis Courteau


Parmi les fragments minéralogiques que l’on trouve au CIEL, on peut admirer ces xénolithes de quartzite torturées par l’action de la pression tectonique qui s’est exercée à plus de 20 kilomètres sous la surface de la Terre.

Ces sculptures de pierre nous font voyager dans des temps géologiques lointains, il y a plus d’un milliard d’années. Ce phénomène de torsion des inclusions rocheuse se rencontre aussi hors de l’eau, mais rarement ainsi, libérées entièrement de leur gangue de marbre qui s’est lentement dissoute par les remous.

Un musée submergé

Quelques objets retirés du lac des Seize Îles
Source: CIEL, photographie de Jacques Lech


En plus de ses singularités géologiques, le lac est parsemé d’artefacts de toute nature allant de l’encrier à la Studebaker Erskine 1929, et provenant d’époques diverses: du vase iroquoien âgé de 700 ans aux lunettes solaires perdues l’été dernier.

Certains de ces objets remontés à la surface racontent des histoires fascinantes grâce aux recherches des fins limiers du CIEL et de leurs collaborateurs scientifiques qui en font l’interprétation.

«J’ai plongé ici plusieurs fois. Mais je repêche encore plein d’artefacts, le long de la grande île Verte. La première fois, avec Gringo, on avait trouvé vingt-quatre bières à bouchon de liège du XIXe siècle, soufflées dans des moules à trois parties. Que s’est-il passé, il y a plus de cent vingt ans?»

Extrait de «Seize îles», de Jean-Louis Courteau, édition XYZ, collection Romanichelsp.159

La vie du lac

Reconnaissable à ses rayures, cet achigan surnommé Tiger est une «vieille» connaissance des plongeurs.
Source: CIEL, photographie de Jean-Louis Courteau


L’écosystème aquatique abrite quelques variétés de poissons comme l’achigan, la perchaude, le touladi (truite grise), l’omble de fontaine (truite mouchetée), le crapet de roche et le crapet-soleil.

Au fil des plongées, les connaissances sur ces habitants du lac se sont approfondies. La période de frai, les lieux de pontes et des comportements inconnus jusqu’à lors ont été observés et font l’objet d’études avancées en milieu universitaire.

L'infiniment petit

Ce copépode de type calanoïde est un petit crustacé de longueur inférieure à 3mm.
Source: CIEL, photographie de Sylvain Miller.


Tortues serpentines, insectes, canards colvert, huards sont facilement observables au lac, de même qu’un bon nombre de plantes subaquatiques et flottantes, mais le CIEL ne s’arrête pas seulement à ce qui est visible à l’œil nu, il scrute aussi le monde de l’infiniment petit des micro-organismes, le phytoplancton et le zooplancton.

À la base de la chaîne alimentaire, ces organismes jouent un rôle important dans l’équilibre écologique et le maintien de la biodiversité. Ils sont par le fait même des indicateurs de la santé des lacs.

La santé d'un lac

Le myriophylle à épi
Source: CIEL, photographie de Jean-Louis Courteau


Le CIEL nous fait prendre conscience que les habitats lacustres sont beaucoup plus complexes qu’il n’y paraît. Au-delà de la recherche et de l’exploration, l’organisme s’est donné une mission éducative qui prend la forme de conférences et d’ateliers de sensibilisation.

L’impact et les conditions de proliférations du myriophylle à épi, cette plante exotique envahissante présente dans plusieurs lacs québécois, sont parmi les sujets discutés avec les riverains afin de trouver les solutions appropriées pour son contrôle.

Extrait de
Histoire et patrimoine de Lac-des-Seize-Iles

Histoire et patrimoine de Lac-des-Seize-Iles image circuit

Présenté par : Municipalité de Lac-des-Seize-Îles

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.