L'église presbytérienne St-Paul et son presbytère, au 42, rue Albert

Résultat des croyances et des tensions entre Presbytériens et Protestants


Notre histoire

Au début du 20e siècle, la communauté anglophone de Scotstown compte une grande majorité de citoyens religieux, parmi lesquels se trouvent des presbytériens et des protestants. On peut voir ici la rue Albert, sur laquelle l'église presbytérienne St-Paul a été construite dans les années 20.


L'église presbytérienne St-Paul

Le village de Scotstown conserve plusieurs édifices typiques de l’architecture estrienne de la fin du XIXe et début du XXe siècle, dont l’église presbytérienne Saint-Paul.


Le presbytère

Le presbytère attenant à l’église presbytérienne St-Paul est construit en 1930, quelques années après l’érection de l’église. Il appartient pendant 60 ans à la congrégation presbytérienne St-Paul. Il est par la suite été vendu à des particuliers.


De nos jours

On voit la cour avant sur la photo du haut, tandis que la photo du bas nous montre son intérieur, converti en galerie d'art. De style «Four Square Style», l'ancien presbytère a conservé ses composantes originales: gable, ouvertures en arc surbaissé véranda, revêtement de briques et planches à clin et sa cheminée.

Le lieu accueille la galerie-ateliers de Djinn, où l’artiste Ginette Djinn Bertrand poursuit sa mission, celle de rendre accessible la culture en région. Cette résidence d’artistes est à la fois son lieu de vie, de travail artistique, une galerie d’art et un salon de musique.


À l'origine de la construction de l'église St-Andrew

C’est à compter de 1873 que plusieurs immigrants écossais de confession presbytérienne s’établissent à Scotstown. Ils édifient d’abord St-Andrew en 1881-1882. 

1925

Lorsqu’en 1925, l’église St-Andrew se joint à l’Église unie du Canada, un groupe dissident et autonome se forme et fait construire l’église St-Paul en 1926-1927 et son presbytère en 1928, lequel sera vendu en 1991. 

À l’époque, la messe était célébrée en alternance en gaélique et en anglais. En 1930, une salle communautaire en bois avait été érigée à l’arrière de l'église presbytérienne St-Paul, mais on l’a démolie en 1988. Des messes sont encore célébrées dans cette église du 42 rue Albert et l'ancien presbytère est toujours habité. 

Architecture

Avec son architecture de style néo-classique américain à pignon sur rue et de type architectural religieux, l’église a gardé toutes ses composantes et matériaux anciens: toit à deux versants droits, tour, briques décoratives, retours de corniche, ouvertures en bois, à arc plein cintré avec imposte. 

Texte de l’audio

Narration

Au début du 20e siècle, la communauté anglophone de Scotstown compte une grande majorité de citoyens religieux, parmi lesquels se trouvent des presbytériens et des protestants. 

Bien que ces deux groupes partagent certaines croyances fondamentales, des différences importantes les opposent.

Les presbytériens sont membres d'une église réformée qui remonte à l'Écosse du 16e siècle. 

Ils sont connus pour leur forte doctrine stricte et conservatrice.

Les protestants, quant à eux, sont membres d'une variété d'églises issues de la Réforme protestante en Europe, notamment les églises luthériennes, baptistes et méthodistes. 

Ils croient en la liberté de choix dans la foi et la gouvernance de l'église.

Ces différences doctrinales ont créé des tensions entre les presbytériens et les protestants dans la communauté anglophone du Canada au début du 20e siècle, entre autres parce que les presbytériens sont souvent considérés comme plus rigides et traditionnels que les protestants.

Remontons le temps…

Bruits extérieurs, à l’été 1925, dans le la ville de Scotstown. 

CLARA

Je ne suis pas heureuse du tout de l'adhésion de notre église à l'Église unie du Canada.

C'est une grande honte pour notre communauté.

KIRSTY

Calmez-vous Clara Gordon.

Je ne suis pas d'accord. L'adhésion à l'Église unie du Canada est une bonne chose pour la communauté de Scotstown. Nous serons plus forts ainsi.

CLARA

Comment pouvez-vous dire ça Kirsty Sherman?

L'Église unie du Canada n'est pas la même que notre Église presbytérienne. N’oubliez pas vos origines écossaises.  

Nous avons des croyances différentes.

KIRSTY

Nous avons pourtant des similitudes entre nos deux Églises.

CLARA

Oui, mais nos pratiques et nos rites sont différents.

Nous ne pouvons pas simplement adhérer à une autre Église sans réfléchir aux conséquences.

KIRSTY

Nous avons réfléchi longtemps et nous sommes convaincus que c'est la bonne chose à faire.

CLARA

Ça semble facile pour vous de dire ça. C’est à croire que vous n'êtes pas une vraie presbytérienne.

Peut-être n’avez jamais eu foi en notre Église.

KIRSTY

Cela n'a rien à voir et je ne vous laisserai pas m’insulter de la sorte, Clara Gordon.

J'ai le droit de suivre mes convictions même si elles divergent des vôtres.

CLARA

Vos convictions!

Pfff.

Quelques notes musicales rythmées.

NARRATION

Lorsqu’en 1925, l’église St-Andrew de Scotstown se joint à l’Église unie du Canada, un groupe dissident presbytérien se forme et fait construire l’église presbytérienne St-Paul en 1926 et 1927 et son presbytère en 1928.

Quelques notes musicales rythmées. 

Léger écho des voix : le prochain dialogue se déroule dans la nouvelle église St-Paul. 

CLARA

Je ne cesse de me réjouir de la construction de cette nouvelle église, mon cher Pasteur.

PASTEUR

Tous les presbytériens de Scotstown, à commencé par vous chère Clara, ont traversé une période très difficile.

CLARA

Ça en a vallu le coup. Notre église est si belle, Pasteur.

J’adore l’architecture néo-classique américaine à pignon sur rue.

PASTEUR

En effet, c’est un style unique pour une église presbytérienne, avec son joli toit à deux versants droits, la tour, les briques décoratives, les retours de corniche, les ouvertures en bois à arc plein cintré avec imposte.

C’est un nouveau témoignage de notre histoire et de notre foi.

CLARA

J’adore venir ici pour entendre la messe en gaélique écossais, Pasteur.

PASTEUR

Ça m’apparait un élément important, que dire, essentiel, de notre héritage écossais.

Et que pensez-vous du presbytère attenant à l’église?

CLARA

J’aime beaucoup son architechture «Four Square Style».

PASTEUR

Il va sans dire, la construction de l’église St-Paul est un acte de courage et de détermination de la part de la communauté presbytérienne de Scotstown.

Musique de conclusion : quelques notes heureuses. 

NARRATION

Aujourd’hui, l’Église presbytérienne St-Paul est la seule église de Scotstown qui subsiste et pratique sa foi, les autres églises ayant toutes fermées leurs portes et ayant été transformées en immeubles privés. 

Il est vrai que la foi survit parfois aux hasards de la vie.

Extrait de
Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown

Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown image circuit

Présenté par : Cœur Villageois de Scotstown

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.