La Scotstown Granite Company

L'industrie du granit


Notre histoire

De 1920 jusqu’au début des années 1970, trois carrières, de granit gris, puis vert et de pierre concassée sont exploitées dans les environs de Scotstown.

La Scotstown Granite Corporation Stone Cutting Plant, dont on voit l'intérieur de l'usine. a, entre autres, fourni le granit gris nécessaire à la construction de plusieurs bâtiments, dont le Séminaire de Sherbrooke, en 1939, l'église Saint-Germain d'Outremont, en 1930-1931, l’église catholique Saint-Paul-Apôtre de Scotstown, en 1954.


La Scotstown Granite Corporation, Stone Cutting Plant

Un hangar, servant à la taille et au polissage de blocs de granit gris et vert est érigé par M. Sperling sur la rue Victoria Est à la sortie est de la ville, près de la traverse de chemin de fer. La compagnie est en opération jusqu’en 1945.


Le déclin des activités

Le transfert des activités de l’entreprise vers Montréal et la qualité du granit (trop friable), aura raison de cette industrie dont il ne reste que des vestiges en forme de ruines antiques, sinon une lagune, le tout désormais envahie par la forêt.


À propos

De 1920 jusqu’au début des années 1970, trois carrières, de granit gris puis vert et dernièrement de pierre concassée sont exploitées dans les environs de Scotstown. Dès 1880, on puise de petites quantités de pierre pour le pavé des rues de la ville. 

La carrière de Scotstown

La seule carrière de la ville est la Scotstown Granites Corporation. Elle est située sur la rue Albert en direction de Lingwick aux limites du territoire. Cette carrière appartenant à M. Sperling ouvre en 1920 et produit du granit gris jusqu’au début des années 2000. 

Utilisation

Le granit de Scotstown, provenant de la carrière de la rue Albert, procurait un grain moyen à grossier et de couleur gris moyen, utilisé pour les surfaces bouchardées. Les nœuds et les traînées de minéraux noirs font partie des principales défectuosités de ce granit.

1930

Une deuxième carrière dans le secteur de Franceville au flanc de la montagne Victoria, (connue sous le nom de la Victoria Mountain Granite Production) fournit un granit vert découvert en 1930. A.M. Mckenzie, maire de Scotstown, en est le propriétaire accompagné d’autres investisseurs. La carrière continuera son exploitation jusqu’en 1955. 

1968

En 1968, la compagnie Construction Payette ouvre une nouvelle carrière dans le Dell qui fournit du concassé pour la compagnie ferroviaire. Le Canadien Pacifique cessera ses opérations après une dizaine d’années.

Texte de l’audio

Narration

Même si Scotstown possède une longue tradition dans l'industrie du bois et les moulins à scie, d'autres activités économiques importantes ont émergé dans la région pendant le 20e siècle. 

Parmi celles-ci, on peut citer l'extraction de granit, qui a connu un certain succès pendant plusieurs décennies. 

Même si le granit de Scotstown était souvent qualifié de friable, ce qui le rendait inutilisable pour de nombreuses applications, il était très apprécié comme pierre de construction, et a été utilisé dans de nombreux bâtiments de la région. 

Aujourd'hui, il ne reste que des vestiges de cette époque, sous forme de ruines antiques ou de lagunes envahies par la forêt. 

Au final, bien que l'industrie du granit n'ait pas survécu à Scotstown, le souvenir de cette époque demeure, témoignant de l'importance de l'extraction de matériaux dans l'histoire économique de la région.

Remontons le temps…

L’été. Une mère, Sarah, dans la quarantaine et son fils, Daniel, dans la jeune vingtaine se baladent sur le chemin Victoria Est.

SARAH

C’est ici que ton grand-père a travaillé pendant longtemps…

DANIEL

Grand-papa Coleman travaillait dans forêt?

SARAH

Ce que tu vois maintenant c’est une forêt mais avant c’était pas comme ça.

Avant, y’avait toute une carrière de granit.

Juste là, près de la croisée des tracs de chemin de fer, se trouvait le hangar de coupe pis de polissage.

DANIEL

Je savais pas que y’avait eu une carrière de granit ici à Scotstown.

SARAH

Y’en avait pas juste une…

DANIEL

Ah non?

SARAH

Trois carrières ont été exploitées dans les environs de Scotstown au 20e siècle.

DANIEL

Ah ouin?

SARAH

Je t’en apprends des affaires aujourd’hui?

Ça m’étonne pas que ça pique ta curiosité.

T’as passé ta jeunesse à jouer dins carrés de sable avec tes camions.

DANIEL

Faut croire que je retiens un peu de grand-papa Deardon.

SARAH

J’imagine! La première carrière produisait du granit gris.Ton grand-père Coleman appelait ça du Scots Grey. Elle était située pas loin d’ici sur la rue Albert en direction de Lingwick.

A s'appelait la Scotstown Granite Corporation.

DANIEL

Ok pis les deux autres carrières?

SARAH

La deuxième carrière était dans le secteur de Franceville pis a l’appartenait également à la famille de M. Sperling.

A fournissait du granit vert pis a s'appelait la Compagnie de granite de Scotstown Ltée.

DANIEL

Pis la troisième carrière ?

SARAH

La compagnie Payette l’a fondée dins années 60 pis a produisait de la pierre concassée.

Pis c’est celle qui a été en opération la plus longtemps, presque jusqu’en 2000, juste avant que tu naisses.

DANIEL

Me semble que ça fait beaucoup de carrières pour une petite ville comme Scotstown.

SARAH

Ces carrières-là fournissait pas juste de la matière aux constructions de la ville!

C’est vrai qu’à Scotstown, l’Église St-Paul ou le bureau de poste sont fait de granit mais la carrière de granite gris a entre autres fourni le granit nécessaire à la construction de plusieurs bâtiments, dont le Séminaire de Sherbrooke pis l'église Saint-Germain d'Outremont.

Pis ça c’est sans parler du fait que la carrière de concassé a fourni le Canadien Pacifique pendant des années.

DANIEL

C'est vraiment fascinant. 

Je savais pas que Scotstown avait une telle richesse en matière de carrières.

SARAH

Ton grand-père Coleman serait fier de t’entendre dire ça!

Sarah et Daniel poursuivent leur balade. Douce musique.

Extrait de
Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown

Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown image circuit

Présenté par : Cœur Villageois de Scotstown

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.