La cheminée de la Guelph Cask and Plywood Company

Vestige de la grande époque industrielle


Notre histoire

La cheminée que l’on aperçoit près du barrage et sur les armoiries de la ville de Scotstown est celle de la compagnie Guelph Cask Veneer and Plywood Company, dernier vestige de l’industrie du bois à l’origine de la création de la Ville de Scotstown et de l’occupation de son territoire.


Armoiries de Scotstown

On verra l’emblématique cheminée représentée au centre des armoiries de la ville. 

Se trouve également représentés: la Rivière au Saumon (l'eau); l'industrie du bois (sapin); les premiers pionniers écossais (le chardon) et les Québécois de souche (le fleur de lys).


Quatre panneaux commémoratifs

Quatre panneaux artistiques en lien avec l'histoire de Scotstown peuvent être vus sur la palissade entourant la cheminée. Ils sont le fruit du travail des étudiants du cégep de Sherbrooke, département de graphisme, soit Mikael Plante, Geneviève Gosselin et Emily Lapierre de la promotion de 2012.

Ces panneaux historiques relatent les premiers temps des industries et du chemin de fer qui ont fait de ce magnifique coin de pays un chef-lieu économique et social.


La cheminée d'autrefois

Photo du haut: La Guelph Cask and Plywood Company en plein essor

Photo du bas: Vue nord-est du moulin et du village de Scotstown


L'ancien barrage

L'ancien barrage sur la Rivière au Saumon reconstruit en 1973 à Scotstown


La réfection du barrage de l’étang Mill, juin 2011

La réfection du barrage Walter-Mackenzie, en bordure de l'étang Mill, s'est réalisé au coût de 1 million de dollars en 2011.


Le barrage actuel

Une vue sur le barrage une fois rénové… et les splendeurs d'automne.


Un million pour réparer le barrage

Extrait du communiqué publié le 1er mai 2009

Vieux de plus de 35 ans, le barrage Walter-Mackenzie, à Scotstown, subira une cure de rajeunissement. La députée de Mégantic-Compton, Johanne Gonthier, a annoncé au nom de sa collègue Line Beauchamp, ministre de l’Environnement et des Parcs, l’investissement d’un million $ pour la reconstruction de l’infrastructure qui fait la fierté de la petite communauté.

« C’est une très bonne nouvelle. On ne s’y attendait pas. Le gouvernement avait demandé à la MRC de prendre la responsabilité des barrages sur le territoire, mais cela a été refusé. Nous, à la municipalité, on ne voulait pas non plus. Le barrage n’a pas été très bien entretenu au cours des années. Il y a des fissures à des places. La rivière au Saumon aurait même besoin d’un bon nettoyage », d’ajouter Solange Bouffard, mairesse de Scotstown.

Heureuse de la bonne nouvelle, Mme Bouffard laisse entendre que les projets de développement du Mont-Mégantic pour le côté de Scotstown ont peut-être influencé cette prise de décision. La mairesse ajoute que le parc du barrage attire plusieurs villégiateurs. « Nous installons un quai et il y a plusieurs personnes qui viennent faire du kayak sur la rivière au Saumon. »

Mme Gonthier mentionne que « les travaux permettront au barrage de maintenir le plan d’eau au niveau requis pour la pratique d’activités récréotouristiques et de villégiature, tout en créant des emplois dans la région. » Rappelons que ce projet s’inscrit dans le cadre de l’annonce faite par la ministre Beauchamp en mars dernier. Le gouvernement accélère ainsi la cadence de ses investissements et consacrera 204 millions $ pour rénover ou reconstruire quelque 150 barrages publics au cours des six prochaines années, ce qui créera près de 1 400 emplois.

« En investissant dans nos barrages publics, non seulement contribuons-nous à mettre en valeur nos richesses collectives, à soutenir l’économie et à maintenir la qualité de vie des Québécois, mais nous léguons aussi aux générations futures des fondations pour réussir », a fait valoir la ministre Beauchamp.


Le parc Walter Mackenzie


Le pont Scotstown

Texte de l’audio

Narration

La cheminée de la Guelph company, symbole de l'industrie et du chemin de fer, a été restaurée et embellie pour honorer les premiers jours de l'histoire de Scotstown. 

En effet, la ceinture de la cheminée porte désormais des photos historiques qui relatent les premiers temps de la ville en tant que centre économique et social. 

Cet aménagement est un ajout important à l'identité de Scotstown et un hommage à son riche passé. 

La cheminée de la Guelph company est désormais un site à ne pas manquer pour les touristes.

Remontons le temps…

 Musique. Une jeune fille est en larmes. On entend au loin les miaulements d’un chaton en détresse. 

VIEILLE FEMME

Pourquoi tu pleures ma pauvre Mimi?

JEUNE FILLE

Regardez en haut de la cheminée de la Guelph company, Madame Morin.

C'est mon chaton Cléo.

VIEILLE FEMME

Oh oui, je l’entends miauler, le pauvre chaton.

Me semble que c’est ben d’trop haut pour qu’un chat puisse monter là!

Es-tu certaine que c’est pas un lutin qui lui a joué un mauvais tour pis qu’y l’a envoyé aussi haut?

JEUNE FILLE

Mon chat Cléo c’est un expert acrobate Madame Morin.

Y’a probablement été attiré par les belles murales autour de la cheminée pis là y’est monté en haut pis je sais plus quoi faire.

J'ai peur qu'il tombe pis qu'il se blesse pour toujours. J’aurai peut-être pas le choix de grimper pour aller le chercher mais j’ai peur de manquer de force.

VIEILLE FEMME

C’est beaucoup trop dangereux qu’une jeune fille comme toi grimpe en haute d’une aussi haute cheminée.  

As-tu déjà appelé les services de secours?

JEUNE FILLE

Oui, mais y peuvent pas venir tout de suite. Y disent que ça prend des équipements spécialisés pour une aussi haute cheminée.

J’ai peur que mon chaton puisse pas tenir très très longtemps.

VIEILLE FEMME

Je comprends ton inquiétude mais il faut rester calme Mimi.

Se changer les idées avant que les secours arrivent.

JEUNE FILLE

Qu’est-ce qu’on peut faire pour se changer les idées Madame Morin?

VIEILLE FEMME

Ben je peux te raconter tout ce que ton chat voit de merveilleux, juché aussi haut, le point de vue est magnifique.

JEUNE FILLE

C’est vrai que Cléo doit avoir une vue magnifique de Scotstown, même si y’a très très peur.

VIEILLE FEMME

Cléo voit non seulement le parc Walter MacKenzie, mais y voit aussi la Rivière au Saumon pis le restaurant Le Petit Écossais.

Y voit peut-être même les randonneurs traverser le parc du Marécage des Scots. 

Pis si y’a vraiment des bons yeux, y voit peut-être même des elfes sortir de la forêt!

JEUNE FILLE, en criant à son chaton, 

Arrête de pleurer Cléo pis concentre toi sur le paysage!

Utilise tes pouvoir magiques de chaton pour voir les elfes!

VIEILLE FEMME

Pis si en plus de ça ton chaton a aussi le pouvoir magique de voir dans le passé, y verrait les vieilles locamotives, le St-Francis, le Mégantic pis le Tiger, qui passaient ici, juste à côté, sur le vieux chemin de fer.

Maintenant c’est le Canadien Pacifique mais autrefois on appelait ça le chemin de fer St-Francis and Megantic International Railway, qui s’est mis en fonction à Scotstown dès 1877. 

JEUNE FILLE

Mais maintenant, y’a pus personne qui s’arrête ici, en train?

VIEILLE FEMME

Non, vers la fin des années 70, le Canadien Pacifique a arrêté de transporter des passagers. 

JEUNE FILLE

Ah ok.

VIEILLE FEMME

Y verrait aussi le vieux pont où passait une drôle de machine, la Log Hauler, à mi-chemin entre une locomotive pis une motoneige, avec des skis à l’avent pis des chenilles à l’arrière, pour la faire avancer.

JEUNE FILLE

Wow.

À quoi ça servait ces bolides-là?

VIEILLE FEMME

Le Log Hauler servait à transporter des gros billots de bois. 

Ça pesait environ trente tonne pis on utilisait ça pour remplacer les chevaux, qui eux, ont été les premiers à transporter le bois vers les scieries.

JEUNE FILLE

Trente tonnes! 

C’est beaucoup!

VIEILLE FEMME

Oui jeune fille!

C’est au moins 30 000 fois plus lourd que ton petit chaton Cléo ça.

JEUNE FILLE

Oh! Regarde qui s’en vient Madame Morin!

C’est les pompiers!

VIEILLE FEMME

Merveilleux! Ton petit Cléo va bientôt être sauvé Mimi!

JEUNE FILLE, en criant au chaton, 

Courage Cléo!

On vient te chercher.

Miaulements d’un chaton en détresse et bruits d’un camion de pompier qui s’approche.

Extrait de
Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown

Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown image circuit

Présenté par : Cœur Villageois de Scotstown

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.