Cimetière Riverview

Un mot en mémoire de l'indien Archie Annance, le légendaire chercheur d'or


Parmi les prospecteurs avides de l'époque

Le dit honorable John Henri Pope, entrepreneur important dans les Eastern Townships, acheta à l'époque les droits miniers sur 2,033 hectares, dont les terres prospectées par Archie Annance.


Un personnage légendaire

Né à Fort Vancouver en 1824, Archleas Annance est un métis qu'on surnommait Archie. 

À l'âge de vingt ans, il quitte le collège Darmouth de Hanover au New Hampshire avec en poche un diplôme en minéralogie et en géologie.

1860

En 1860, Archie demeure au lac des Joncs et est connu en tant que trappeur, guide de chasse et pêche aux frontières du lac Mégantic et du Maine. Non loin de Woburn, un marécage et une rivière portent d'ailleurs son nom. Il vit principalement de la trappe et de la pêche. 

C'est dans ces années que Archie perd l’amour de sa vie. Il quitte alors le lac des Joncs pour venir faire de la prospection d'or entre Chartierville et le New Hampshire. 

Archie continue de prospecter les divers cours d’eau de la région et s’établit dans une cabane à Notre-Dame-des-Bois. Il se rend régulièrement à Scotstown pour y vendre son or.

Il aide les colons inexpérimentés à s’acclimater aux rigueurs du terrain et du climat. Il les aide aussi à apprendre à lire et à écrire, ayant une éducation supérieure obtenue aux États-Unis au Moor's Charity School au Connecticut, puis au Darmouth College, au New Hampshire. 

Sa découverte

Archie découvre une importante quantité d’or dans la petite rivière Ditton, en 1863, mais il a la mauvaise idée d’en parler à un colon du nom de Luther Weston. Aussitôt, c’est la ruée vers l’or à Ditton. De nombreux chercheurs d’or et spéculateurs arrivent dans la région à la recherche de ce métal précieux.

L’honorable John Henri Pope, entrepreneur important dans les Eastern Townships, achète alors les droits miniers  de 2,033 hectares, dont les terres prospectées par Archie Annance qui perd ses droits.

Annance change de territoire et se dirige plus à l’est dans le comté de Chesham (Notre-Dame-des-bois) où il continue de trouver de l’or alors que les autres prospecteurs n’en trouvent pas. En 1891, alors qu’Archie avait atteint un âge respectable, il habitait une petite baraque située dans les bois de Chesham, non loin du site où il trouvait de l’or. Il n’avait plus les énergies pour arpenter de longues distances entre le Dutch Brook et l’endroit où il faisait ses fouilles. Un ou des hommes, aveuglés par leur envie, profiteront de son isolement pour l’assassiner froidement au printemps 1891. Les meurtriers ne seront jamais identifiés, ni punis. 

Enterrement modeste 

Archie Annance est enterré dans le cimetière Riverview et sa pierre tombale se trouve à part des autres, un peu à l'écart, cachée par rapport au reste du cimetière, dû au fait que c’est un Indien non confessé, considéré comme un impur. 

Enterré sans grande cérémonie, ni grandes dépenses funestes:  son cercueil, qui a coûté 2,50 $, a été payé avec l’argent recueilli à la suite de la vente de ses objets personnels. À l’époque du Far West et des cowboys, une vie ne valait pas bien cher parfois.


Activité de chasse au trésor

De 2020 à 2022, trois municipalités ont collaboré à la création d'une activité locale, nommée Sur les traces d'Archie Annance: Scotstown, Val-Racine, La Patrie, Chartierville et Notre-Dame-des-Bois. Les participants étaient invités à trouver des trésors et à participer à des œuvres éphémères en déposant des artefacts de village en village. 

L'activité combinait l’imaginaire et les éléments historiques qu'on trouve sur la route de la Contrée du Massif Mégantic. On s’y amusait tout en profitant des espaces verts de la campagne.

Texte de l’audio

Quiconque se baladait à l’époque dans le Cimetière Riverview, situé sur le chemin Victoria est, pouvait remarquer une pierre tombale éloignée des autres, presque cachée. 

Cette pierre tombale est maintenant disparue.

Vestige d’un passé où le colonialisme et le racisme faisaient encore beaucoup de ravages et amenaient la population à considérer plusieurs Premières Nations comme peuples impies, cette pierre tombale à l’écart est pourtant celle d’un personnage historique important de la région. 

Archie Annance, métis d’origine Abénaquis de la nation Waban-Aki, né en 1824, fait partie intégrante de l’histoire de Scotstown. 

Doté d’une solide éducation en minéralogie et en géologie acquise d’études au sein de collèges américains, ce trappeur autochtone, devenu guide de chasse et de pêche dans les pourtours du Massif Mégantic aidait fréquemment les nouveaux colons inexpérimentés à s’acclimater aux rigueurs du terrain et du climat. 

Il leur apprenait même parfois à lire et à écrire. 

Sa présence est vite devenue essentielle. 

Mais ce qui a conféré une certaine popularité à Archie Annonce, c’est sa capacité à trouver des gisements d’or dans les terres avoisinantes et de revendre ses trouvailles aux colons de la région, comme à Scotstown, par exemple. 

Son caractère jovial et avenant ainsi que sa propension à raconter ses exploits l’ont certainement conduit à trop en révéler sur ses richesses. 

Musique inquiétante.  

Au printemps 1891, il connut un sort malheureux : il fut attaqué et pillé par de cupides malfrats sans merci, alors qu’il se trouvait dans le secteur de Notre-Dame-des-Bois.

Malheureusement, les criminels ayant assassiné Archie Annance n’ont jamais été retrouvés et, jusqu’à maintenant, il existe très peu d’indices afin de connaitre leur identité. 

Non baptisé, sa mort fut célébrée sans grande cérémonie. 

Les dirigeants de la paroisse de Notre-Dame-des-Bois, où il habitait au moment de sa mort, ont refusé de l’enterrer dans leur cimetière catholique. 

Les habitants de Scotstown se sont occupés de l'enterrer en évitant toutes dépenses funestes. 

Son cercueil, qui a coûté 2,50 $, a été payé avec l’argent recueillie à la suite de la vente de ses objets personnels. 

À l’époque, une vie ne valait parfois pas très chère. 

La musique s’adoucit. 

Maintenant, la légende d'Archie Annance continue de vivre dans les mémoires de ceux qui parcourent les chemins des environs. 

Malgré sa mort tragique, Archie Annance demeure un personnage important de la région.

Extrait de
Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown

Les vestiges du passé du cœur industriel de Scotstown image circuit

Présenté par : Cœur Villageois de Scotstown

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.