La maison de Robert B. Scott, au 79, chemin Victoria Ouest

Un leader de son époque


Multiples implications

Américain, Robert B. Scott est le fils de John Scott, premier directeur de la Glasgow Canadian Land and Trust Company de Scotstown. Tout comme son père, il joue un rôle important au sein de la petite communauté, tant sur le plan économique que sur le plan politique. 

Copropriétaire de la Scott Brothers Company, ses affaires ne l’empêchent pas d’occuper le poste de commissaire d’école pendant 12 années.

Et ce n'est pas tout! Il est aussi secrétaire-trésorier durant 15 années avant de devenir… maître de poste! C'était un emploi auparavant occupé par son père.


De style néo-classique

Quand Robert B. achète ce terrain en 1908, il n’est fait mention d’aucune maison. Il est donc probable qu’il ait lui-même fait construire celle-ci selon ses propres recommandations. 

De style néo-classique, elle est sobre tout en laissant présager d'une certaine aisance. Elle reflète possiblement en cela le tempérament et la position socio-économique de son propriétaire. Cet immeuble a conservé la quasi-totalité de ses composantes d’origine (planches cornières, fenêtres à grands carreaux, solarium, gable, fronton) et matériaux anciens (planches à clin) ainsi que ses composantes architecturales.

Texte de l’audio

Narration

Le 79, chemin Victoria ouest de Scotstown a bien plus à offrir qu'une simple adresse. 

C'est la maison du célèbre Robert B. Scott, fils du premier directeur de la Glasgow Canadian Land and Trust Company. 

Tout comme son père, il avait un rôle crucial dans la petite communauté de Scotstown, à la fois sur le plan économique et politique.

Bien qu'il soit co-propriétaire de la Scott Brothers company, Robert B. Scott ne se contentait pas de gérer ses affaires. 

Pendant 12 années, ce leader autoritaire occupa le poste de commissaire d'école, puis celui de secrétaire-trésorier pendant 15 années. 

Lorsque la place de maître de poste devint vacante, il prit la place de son père sans hésitation.

En 1908, Robert B. Scott acheta le terrain sur lequel se trouve la maison aujourd'hui.

Aucune mention d'une maison existante n'est faite, il est donc probable qu'il l'ait fait construire selon ses propres recommandations.

 

Musique animée. Bruits de constructions extérieures, au début du 20e siècle. 

Jack, un peu niais

Oups, je suis désolé, j'ai encore cassé une planche en m’assoyant dessus.

Robert B. Scott, impatient

Encore?

C’est la troisième aujourd’hui! 

Jack, vous devez être plus prudent.

Nous avons besoin de ce bois, qui coûte très cher, pour le solarium.

Jack

Mais mais mais…

Monsieur Scott, je ne sais même pas ce que c’est, un solarium.

Robert B. Scott, soupirant  

C'est une pièce où on peut se détendre et profiter de la lumière naturelle.

Il doit avoir une magnifique vue sur mon terrain.

Jack

Ah, c'est la pièce avec les grandes fenêtres à carreaux, c’est ça?

Robert B. Scott

Exactement, vous avez compris.

J’espère que vous saurez être plus prudent.

Mes dépenses sont bien comptées. 

Jack

Faites confiance à mon expertise.

J’ai tout l’instint qu’il faut pour construire votre maison. 

Robert B. Scott

Je ne crois pas qu’il soit question d’instint, mon cher. 

Je ne vous paie pas pour que vous fassiez ce que vous voulez de ma maison.

Je veux que les éléments soient construits selon mes instructions tout en respectant mon budget.

Jack

Je comprends, M. Scott, mais je pense que nous pourrions ajouter une touche de fantaisie et de couleur à votre maison tout en gardant son élégance.

Robert B. Scott

Je veux quelque chose de classique.

Quelque chose qui reflète qui je suis.

Jack

Je comprends, mais/

Robert B. Scott

Je vous en prie : cessez de rétorquer et mettez-vous au travail.

On entend l’ouvrier tomber. Fracas de bois.

Jack, en douleur

Aaaaahhhhhhrrrrghhhhhhh.

Robert B. Scott

Jack, que de passe-t-il? Vous êtes tombé?

Jack

Ah. Je suis désolé, monsieur, j'ai perdu l'équilibre.

Je me suis blessé au dos. Je ne crois pas que je pourrai poursuivre aujourd’hui. 

Robert B. Scott

Je vous ai pourtant demandé de faire attention.

Jack

Je crois que je mérite mieux que ce chantier.

Adieu Monsieur Scott. 

Robert B. Scott

C’est ça, faites du vent. 

(Pour lui-même, après un long soupir.)

Là où l'incompétence est maîtresse, le désastre est son disciple…

 

Musique animée. 

 

Narration

Il n’était pas toujours chose simple de bâtir la demeure d’un homme influent à la grande notoriété. 

Il faut savoir que la propriété devait reflèter le tempérament et la position socio-économique de son propriétaire.

Ce qui rend cette maison si spéciale, encore aujourd’hui, c'est qu'elle a conservé la quasi-totalité de ses composantes d'origine. 

Les planches cornières, les fenêtres à grands carreaux, le solarium, le gable, le fronton, tous sont restés intacts. 

Les matériaux anciens tels que les planches à clin ont également été conservés. 

La maison a ainsi gardé toutes ses composantes architecturales d'origine.

Elle continue de surprendre par sa beauté intemporelle.

Extrait de
Le cœur économique du Scotstown d'autrefois

Le cœur économique du Scotstown d'autrefois image circuit

Présenté par : Cœur Villageois de Scotstown

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.