Maison Gagnon

La forteresse des Gagnon


La famille Gagnon

Arthur Bouchard construit cette grande résidence en 1920. Elle devient, cinq ans plus tard, la maison du père de la propriétaire d’aujourd’hui, Mme Carmen Gagnon, fille d’Hector Gagnon. D’emblée, saluons les efforts de conservation du patrimoine bâti fournis par la famille Gagnon. 

La maison de style Four square est composée d’une charpente à claire voie et est isolée de bran de scie. Sa toiture à pavillon est recouverte de tôle à la canadienne, suivant une ligne diagonale, un type de couverture traditionnelle unique au Québec qui, contrairement à l'ardoise, résistera à la rigueur de notre climat, et qui n'a pas l'inflammabilité des couvertures de bardeau de bois, mésadapté aux milieux urbains. Une grande lucarne dotée d’un toit à deux versants surplombe le comble à l’étage supérieur, et ses joues sont elles aussi revêtues de tuiles de tôle. 


La tourelle ornée d'un mat

L’élément qui attire d’abord l’attention sur cet édifice est la grande tour octogonale qui flanque le coin nord de la devanture. Elle est majestueusement coiffée d’un toit triangulaire en huit pointes sur lequel une boule de métal supporte un mât d’où s’élance une flèche des vents. 

L’attrait de la devanture repose aussi sur la double galerie à balustres qui orne les deux étages en façade de même que l’entrée principale composée de deux portes vitrées. Les fenêtres à deux battants avec impostes sont toujours dans le même style aujourd’hui. Les garde-corps à poteaux tournés ont quant à eux été rehaussés.


Gagnon & Frères Ltée, un employeur important de la Matanie

Comme le rapporte l’Abbé Antoine Gagnon dans la monographie de Matane publiée en 1945, Olivain Gagnon et son fils, Hector Gagnon commencent par acheter un premier moulin à bois vers 1910. En 1920, ils en construisent un plus vaste et forment alors la Compagnie Gagnon & Frères Ltée, située à proximité de la gare.  En 1936, c’est la filiale nommée Société industrielle de Matane qui voit le jour.


Une entreprise prospère

Enfin, en 1939, les Gagnon incorporent une deuxième filiale ; la Compagnie de bois du Ruisseau-à-la-Loutre où ils possèdent un moulin. L’entreprise Gagnon & Frères devient ainsi l’une des entreprises les plus prospères de Matane, ayant su traverser sans faiblir, les crises de l’entre-deux-guerres. En 1945, seulement à Matane, plus de cent hommes travaillent pour leurs comptes. 

(L’Abbé Antoine Gagnon, Monographie de Matane, pays de vents, de brumes et de visions, Rimouski, imprimerie générale de Rimouski, 1945, pp. 276-277)

Version textuelle de l'audio

La plus belle, à mon avis, des vieilles maisons familiales de Matane, conservée intacte ou presque, et qui reflète l’esprit et la renommée, les «heures de gloire» de la famille qui l’a habitée.

Prenez le temps de la contempler, en particulier la tourelle qui fait le coin gauche de la maison. Ces tourelles sont des dérivés des forteresses, des logis renforcés de tours d’angle, des moyens de défense, devenus depuis des symboles de la notoriété, de l’autorité.

M. Hector Gagnon était un homme très influent dans le développement de l’industrie du bois dans la région de Matane. Il achète un premier moulin en 1910 et vingt ans plus tard ses entreprises opèrent sous le nom de Société Industrielle de Matane. Il avait bien mérité la tourelle au coin de sa maison! 

Les colonnes, le balcon sont autant d’ajouts à l’esprit et au caractère noble de l’édifice.

Madame Carmen Gagnon a toujours pris soin de cette maison, et elle a reçu le prix du Patrimoine du Conseil de la culture en 2002, catégorie conservation et restauration.

Extrait de
Circuit patrimonial et touristique de Matane

Circuit patrimonial et touristique de Matane image circuit

Présenté par : Ville de Matane

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.