Maison Piuze

Un héritage maritime


De style Second Empire

Le Capitaine Théodore Piuze arrive à Matane et s’installe en 1913 dans cette maison de style Second Empire, construite 13 ans auparavant. La résidence est dotée d’un toit mansardé sur quatre versants entièrement recouverts de tôle à baguette.


La maison Piuze à l'époque

Le porche en façade qui s’élève désormais sur les deux étages avec l’ajout de frontons triangulaires marque une inspiration néo-classique que l’on trouve également dans le porche du rez-de-chaussée, couronné également de tôle à baguette. 

Les fers de galerie sont d’époque : ceux qui ornent le balustre fermé du balcon à l’étage sont toujours là, tandis que ceux du balustre de la galerie au rez-de-chaussée servent maintenant à camoufler le dessous de la galerie. Elle a aussi été agrandie à plus d'une reprise.

Source : Archives de la résidence des Piuze, telle qu'elle apparaissait en 1920.


Une famille de navigateurs

On voit ici en photo la goélette la “ Légère ”, construite au Bic en 1910 pour le capitaine N. Arthur St-Pierre, par Octave Dion de Saint-Valérien. La 'Légère' est achetée et motorisée par le capitaine Théodore Piuze, en 1922. Une famille influente de la région matanaise y réside.


La liaison entre Matane et la Côte-Nord

Théodore Piuze, chef de la famille, tient la barre de différents bateaux entre 1902 à 1934, année où il décide de se concentrer à des opérations forestières. Un de ses fils, Henri, devient à son tour capitaine. Il est l’un des fondateurs du premier service de liaison permanente entre les deux rives du Saint-Laurent via la compagnie de navigation Matane-Godbout ltée en 1959. 

En 1962, il est le premier capitaine à la barre du traversier N.A. Comeau. Ce service de liaison permanent entre Matane et la Côte-Nord marque le début d’un service essentiel au développement des deux rives. À leurs deux, c’est plus de 80 ans de traditions maritimes qu’ils lèguent.


Les Gauthier succèdent aux Piuze

La maison à longtemps appartenu à M. Roger Gauthier depuis les années 1960 et une partie au rez-de-chaussée y a été réservé pour l’exploitation d’un salon de coiffure. Un autre de ses fils, Maurice, devient quant à lui médecin et sa pratique s’étale sur plus de 50 ans, soit de 1935 à 1990. 

On imagine le nombre imposant de Matanais qui bénéficient de ses soins au cours de sa longue carrière. Il s’est impliqué dans de nombreux organismes dont la Société d’histoire et de généalogie de Matane pour laquelle il préside le conseil d’administration en 1962.

Version textuelle de l'audio

En fait, c’est la maison de Roger Gauthier, mais on l’appelle aussi la Maison des Piuze, parce que c’est le capitaine Théodore Piuze y a élevé sa famille, dont le docteur Maurice Piuze et le capitaine Henri qui suivit les traces de son père en se faisant marin. Le nom «Piuze» est resté collé à la maison, surtout pour les plus vieux qui l’ont toujours connue sous ce nom.

Une des rares vieilles maisons de Matane aussi bien conservées. Le capitaine en prend possession en 1913. Une des maisons victoriennes de Matane, au toit mansardé et à plusieurs lucarnes. Un salon de coiffure pour dames y a été aménagé il y a quelques années. 

Notons au passage l’orientation de la façade au nord-est, donnant sur la baie de la rivière; de sa maison, le capitaine avait un œil sur les activités portuaires. 

Une des sœurs du grand-père Piuze avait épousé Stanislas Comeau, un fils de Napoléon-Alexandre Comeau, le roi de la Côte-Nord, à Godbout.

Les Piuze ont droit au titre d’une des «belles familles» Matanaises.

Extrait de
Circuit patrimonial et touristique de Matane

Circuit patrimonial et touristique de Matane image circuit

Présenté par : Ville de Matane

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.