Basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse

1500 ans

La tradition veut que la fondation de la première cathédrale de Carcassonne dédiée aux saints Nazaire et Celse, martyrisés à Milan sous Néron, nous ramène environ 1500 ans en arrière, sous le règne de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths. 

C'est en l'an 589, que le roi Récarède premier se convertit au catholicisme. De ce fait, il est donc fort probable que la constitution d'une église à Carcassonne remonte à cette époque. 

Le clocher de la basilique

Laissez-vous transpercer par ses vitraux, notamment celui de l’Arbre de Jessée et l’Arbre de Vie, datant de l'an 1315. En y montant, on découvre la sculpture d’un animal sur la rosace Nord. Puis, arrivé sur le faîte du toit, il y a un panorama sans égal. Comme l'a écrit Jules de Lahondès en 1906, «Le joyau de la Cité, c’est son église».

Entre ciel et gargouilles, faire le tour des clochetons de Saint-Nazaire, c’est aussi découvrir des jardins et des tours cachées tout autour.


Au fil du temps

On ignore ce qui est advenu à cette cathédrale pendant l'occupation de la Septimanie et à l'époque suivant de la prise de Carcassonne par les musulmans en l'an 725.

Les pierres de construction ont été bénies par le pape Urbain II, en juin 1096. Ces pierres correspondent à une première campagne de construction de l'abside et du chœur. 

XIIe siècle

Au milieu du XIIe siècle, on ajoute la nef actuelle, composée de trois vaisseaux, de six travées voûtées en berceau brisé sur doubleaux pour le vaisseau central et d'un berceau pour les collatéraux.

De l'édifice d'origine ne subsistent que les deux premiers piliers du côté Est de la nef et la crypte découverte en 1857, dont l'état dégradé donne à penser qu'il s'agissait d'un ouvrage antérieur.


À propos

Deux piliers réalisés au cours de la première phase des travaux sont toujours en place. On remarque qu'il était alors prévu d'avoir des collatéraux moins haut que le vaisseau central.  

Les bâtiments ont souffert du siège de Carcassonne de 1209 car pour réparer et renforcer les remparts il a été nécessaire de trouver des pierres qui ont été prises en démolissant le réfectoire, le cellier et les écuries du chapitre.

L'an 1215

En 1215, l'évêque Guy des Vaux-de-Cernay entreprend de réparer les dégâts à l'aide des dîmes épiscopales dues par les églises, ceci afin de reconstruire le réfectoire et le cellier du chapitre. Ces donations sont confirmées dans des écrits datant de 1228 et 1232 qui mentionnent que ces travaux n'étaient alors pas encore terminés. 

En 1259, l'évêque Guillaume Radulphe agrandit l'enclos capitulaire jusqu'à la voie publique qui mène à la porte du Razès. Il y fait construire une infirmerie avec une chapelle où il s'est fait inhumé. 

Nef intacte

La nef a été conservée intacte lors des agrandissements de la cathédrale à l'époque gothique.

Extrait de
Visite guidée de la Cité médiévale de Carcassonne

Visite guidée de la Cité médiévale de Carcassonne image circuit

Présenté par : iHub - ECAIT

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.