Daniel Way

Daniel Way

Naissance : 1794   
Décès : 1875


Une vie autour des moulins

Au 19e siècle, trois moulins établis sur les bords de la rivière Niger ont profondément marqué le développement du hameau de Way's Mills. Daniel Way fait partie de cette belle histoire.


Rives de la Niger

D'abord installé dans le canton de Stanstead en 1817, monsieur Way  déménage sur les rives de la rivière Niger en 1843.


Économie locale

Doué d'un remarquable sens des affaires, Daniel Way a rapidement fait l'acquisition des terrains qui lui ont permis ainsi qu’aux membres de sa famille de participer activement à l'essor économique de Way's Mills.


Deux églises qui se font face

Propriétaire d'un moulin à carder et d'une fabrique de tissu de laine, Daniel Way a donné son nom à ce hameau bucolique où l'on retrouve aujourd'hui deux églises qui méritent le détour.

Mais pourquoi deux églises?

L'église unie

En 1880, différentes confessions protestantes fleurissent dans le canton de Barnston. Quatre congrégations, baptistes, adventistes évangéliques, "crisis "  adventistes et méthodistes décident de se doter d’une église dont l'utilisation sera partagée par les 2 groupes.  Dès le 31 janvier 1881, on fait appel à Gilbert Moulton pour dessiner les plans du temple. Le 28 février suivant, le contrat de construction sera conclu avec les entrepreneurs Charles Davis, Ozro et Riley Cass et le 29 décembre 1881, l’église Union de Way’s Mills est officiellement dédicacée. En 1922, les congrégations joignent l'Église Unie du Canada. Le bâtiment est partiellement restauré en 1998.


L'église de l'Épiphanie

La construction de l'église anglicane de Way’s Mills s'amorce en 1887 alors que depuis 1881, cinq congrégations protestantes partagent le même temple. L’église de l'Épiphanie fut consacrée le 30 novembre 1889. Les pasteurs habiteront le presbytère jusqu’en 1915. Par la suite, les services religieux deviendront de plus en plus épisodiques. Après avoir obtenu une reconnaissance auprès du ministère de la  Culture et des Communications du Québec, des travaux de restauration sont effectués en 1998-1999. D'autres travaux et levées de fonds sont en cours depuis 2011, pour poursuivre la sauvegarde de ce bâtiment patrimonial exceptionnel qui témoigne du dynamisme des pionniers.


Le centre communautaire de Barnston-Ouest

Le centre communautaire de Barnston-Ouest a été construit pour répondre aux besoins croissants de la population de Way’s Mills. Plusieurs levées de fonds seront effectuées avant que s’amorcent en 1914 les travaux de construction auxquels participent les citoyens du hameau. Après l'élaboration d'un devis pour la construction du bâtiment et plusieurs levées de fonds, le chantier s’amorce. Avec le temps, c'est le lieu central à la vie sociale. La gestion du centre est alors assurée par les membres du Union Progressive Club of Way's Mills. En 1995, le Union Progressive Hall est cédé à la municipalité de Barnston-Ouest. Celle-ci s’engage à le restaurer et à le maintenir à des fins communautaires.

Way's Mills Cemetery

Daniel Way repose depuis 1875 au Way’s Mills Cemetery sur le chemin Jordan et des descendants contribuent à l’entretien de ce lieu riche de l’histoire des pionniers et pionnières qui ont ont posé les premières pierres de ce hameau bucolique.


Daniel Way

Daniel Way nait à Marlow au New Hampshire le 12 août 1794 et décède en 1875 à l’âge de 81 ans. Il grandit dans sa ville natale où son père exerce la fonction de conseiller municipal. Il y rencontre sa future femme Keziah Jaquit et l’épouse en février 1816. Ils auront six enfants.

C’est en 1820 qu’ils migrent vers le Bas-Canada dans un village du comté de Stanstead qui se nommait à l’époque, Marlow! Ce village fut fondé par des proches des Way en 1800. Daniel Way s’associe avec un de ses oncles, Silas Mack,  pour développer son sens des affaires. Plus particulièrement dans le domaine des moulins à moudre et à scie. Daniel Way met sur pied une entreprise de drapage de tissus de laine où il connut un succès immédiat.

Il possédait à Stanstead 55 acres de terrain sur lesquels il fit construire une maison et son échoppe de drapier. Daniel Way accordait une grande importance à l’éducation. Voilà pourquoi, en 1826, il fut l’un des signataires pour l’obtention d’une école de rang. Dix ans plus tard, il obtint les fonds nécessaires et aida à la construction d’une nouvelle école. De plus, ce fut lui qui embaucha l’institutrice. Monsieur Way était de religion adventiste, laquelle annonçait la fin du monde en 1843! La même année, il aménagea dans le comté de Barnston où il prit possession de 50 acres. En 1849 il acquit les terres avoisinantes. Il fit ériger un barrage et fit construire un moulin à carder sur la rivière Niger.  La famille Way donne son nom au moulin et par la suite le hameau sera baptisé Wayville, puis Way’s Mills.

En 1871, Daniel Way cède la compagnie à ses fils, mais il demeure impliqué dans les affaires familiales. Son décès survient en 1875. Sa sépulture se trouve présentement au Way’s Mills Cemetery, ouvert en 1820 sur le chemin Jordan, dans la municipalité de Barnston-Ouest.

Source : chroniques d’Anne Leydet dans Townships Heritage




Extrait de
La Voie des pionniers

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS