La rue Saint-Augustin

Carte de 1876

Source photo: Carte dessinée en 1876 qui montre le tracé de la rue Saint-Augustin et les bâtiments à l'époque des débuts de la fonderie Bélanger.


Carte du début du XXe siècle

Extrait d'une carte du début du XXe siècle, qui nous montre l'évolution du nombre d'habitations au pourtour de la rue Saint-Augustin. En comparant la carte précédente, l'oeil avisé remarquera la fermeture d'un bout de la rue au profit d'une habitation.

La rue Saint-Augustin

Il est possible d'affirmer que le développement de la fonderie Bélanger à Saint-Thomas a réelleement été le point de départ de l'essor industriel que connait la ville jusque dans les années 1940. Le ville naisssante ne serait plus qu'un centre de service et de commerce, mais devenait également un centre industriel majeur de la région.

Ce type développement, différent de ceux qu'on connu les générations précédentes, a forcé les ouvriers des industries à résider à proximité de leur lieu de travail. C'est ainsi que sont nés à Montmagny, de façon successive et toujours vers l'ouest, des quartiers ouvriers comme l'on connaissait dans les grandes villes. Le plus souvent adossés à l'usine et ne faisant pas l'objet de projets d'urbanismes, les demeures d'ouvriers ont poussés au gré de l'augmentaion des besoins de l'industrie. La petite rue Saint-Augustin, avec son tracé étroit et sinueux est un bel exemple de ce type de développement urbain, que l'on retrouve aussi ailleurs à Montmagny. On peut dire, par contre, que cette aglomération est la première du genre à se développer.




Extrait de
Au cœur du Vieux-Montmagny, histoire et architecture

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS