La Maison L-H-Blais

La Maison Louis-Henri-Blais

La Maison Louis-Henri-Blais, devenue la résidence d’été de L-P Sirois et la rue St-Louis à la fin des années 1800. C’est en face de cette maison que se trouvait la descente qui permettait un passage à gué de la rivière. On voit d’ailleurs sur la photo le pont Régent qui sera remplacé en 1915 par le pont Taché puis par le pont Boulanger en 1959. 

Plan de l'époque

La Maison Louis-Henri-Blais illustrée sur le plan « Montmagny vue à vol d'oiseau » réalisé en 1876.

De nos jours

La maison a su conserver à travers le temps plusieurs éléments architecturaux originaux: le revêtement de sa façade en planche embouvetée, ses pilastres, ses fenêtres à six carreaux, ainsi que son toit de tôles à la canadienne.

131, rue Saint-Louis

Cette maison a été construite avant 1870. Son architecture est de style néo-classique. Son toit à deux versants se termine en façade par un larmier très large qui recouvre presque en totalité la galerie. Fait inusité, cette galerie se situe à l’étage pour desservir les habitants des deux logements et elle est supportée par de larges consoles en bois. On notera l’absence de terrain en façade signe que le niveau du rez-de-chaussée a possiblement servi de bureaux ou de magasin. À l’arrière du bâtiment, on trouve une annexe et une galerie qui ont subi des rénovations au cours des années.

Cette maison a probablement été construite pour le notaire Louis-Henri Blais qui fut le premier député de Montmagny à l’Assemblée nationale sous le régime de la Confédération. En 1899, il la léguait à son gendre Louis-Philippe Sirois. Ce dernier était aussi à l’époque un homme d’affaires impliqué dans plusieurs organisations à Québec. Il fut président de la Caisse d’économie, professeur à l’Université Laval et président de la Chambre des notaires. Il s’est marié deux fois à Montmagny et il a eu quatre enfants avec Atala Blais et deux autres avec Atala Fournier. Comme Sirois exerçait surtout à Québec, il est possible que les logements de ce bâtiment furent loués à des locataires. En 1913, le notaire vendait le tout à Alexandre Proulx. Celui-ci conserva cette maison jusqu’en 1949, année où elle fut acquise par Henri Tondreau.

Si ce n'est déjà fait, nous vous invitons maintenant à faire l'écoute de la trame sonore reliée à ce point d'intérêt, afin de prendre connaissance des options de parcours qui s'offrent à vous à cette étape de votre visite.

Bâtiments autour




Extrait de
Au cœur du Vieux-Montmagny, histoire et architecture

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS