Croix Jacques-Morin

Les croix de chemins

Il y a plus de 3000 croix de chemin réparties le long des routes et chemins du Québec. Depuis l’élévation de la première croix par Jacques Cartier, les Québécois ont perpétué cette tradition. Dans un premier temps, ils le faisaient comme repère géographique. Au XIXe siècle, le nombre de croix explose et on les plante pour mille et une raison. Par exemple, un homme plantait une croix pour remercier Dieu d’avoir sauvé son enfant malade, un agriculteur en installait une pour protéger ses champs, ou encore les villageois marquaient le lieu de l’ancienne église détruite après un incendie. Peu à peu, les croix de chemin sont devenues des lieux de rencontre de la collectivité où prier, chanter et réciter des chapelets. Encore aujourd’hui, quelques collectivités rurales organisent une messe chaque printemps au pied de leur croix.

Source :
Radio-Canada, « L’histoire oublier des croix de chemins », http://blogues.radio-canada.ca/rive-sud/2013/03/29/croix-de-chemin-patrimoine/


Croix Jacques-Morin

Coin route 232 et route Bernier

Cette croix votive est érigée par Arthur Morin en 1947 parce que ses fils sont exemptés de servir pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Photo et source : Patrimoine Neigette




Extrait de
Rimouski-Neigette | Circuit Sud | Monts et vertes vallées

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS