Las Vegas

Retour à Las Vegas

Las Vegas est la plus grande ville du Nevada, située en plein désert de Mojave. On pourrait dire qu'elle ressemble d'abord à un marécage que des sources artésiennes alimentent. Cette source offre aux Indiens païeutes l'occasion d'étancher leur soif lorsqu'ils migrent. En 1829, Antonio Armijo, à la fois explorateur et marchand, mène une caravane de 60 hommes sur l'Old Spanish Trail afin de créer une route commerciale entre le Nouveau-Mexique et Los Angeles. L'un de ces hommes, Raphael Rivera, découvre Las Vegas en cherchant des sources d'eau. En espagnol, ce nom signifie «les prairies». Las Vegas fait donc partie du Spanish Trail.

En 1855, Brigham Young, à la tête de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, mène 30 missionnaires dans le but de convertir les Indiens Païeutes au mormonisme. Des fermiers adeptes de cette religion fabriquent un fort et y restent pour de bon. Comme les récoltes ne suffisent à nourrir tout le monde et que les Indiens se révoltent, les mormons quittent l'endroit en 1857 pendant la guerre de l'Utah. C'est l'armée américaine qui donne au fort le nom de fort Baker en 1864. Ses sources d'eau permettent à Las Vegas d'être un arrêt sur la route entre Los Angeles et Albuquerque, où passe aussi une voie ferrée.

Las Vegas, toujours un village, est fondé en 1905, puis devient une ville en 1911. Cela se produit grâce à une vente aux enchères mise sur pied par les sociétés ferroviaires de San Pedro, Los Angeles et Salt Lake Railroad Co.

Lors de la Grande Dépression des années 1930, le barrage Hoover, qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres au sud, permet à la ville de se développer. Cette dernière a lourdement insisté pour être le quartier général de cette construction. Les jeux d'argent sont ensuite légalisés en 1931. Le barrage offre de l'eau et de l'électricité en quantité suffisante pour redonner vie à la ville.

Après la Seconde Guerre mondiale, la construction d'hôtels-casinos dans le centre-ville par les gens de la mafia comme Bugsy Siegel ou Meyer Lansky rendent la ville plus importante, et la prostitution augmente. La ville est surnommée «Sin City» (la ville du péché) à cause des jeux d'argent, des spectacles pour adultes et de la prostitution légale, et «City without clocks» (ville sans horloges): les casinos ne veulent pas qu'une horloge distraie les joueurs.

Dans les années 1970-1980, le tourisme ne cesse d'augmenter et rend la ville prospère. Il faut noter la contribution des titans des casinos Howard Hugues et Steve Wynn. Une dizaine d'années plus tard, elle est davantage un centre de conventions. Les investisseurs s'avèrent parfois des criminels.

Photo: Mandj98


Histoire de Las Vegas

Entre 1940 et 1970, la Mafia fait des millions de dollars provenant de toutes sortes d'opérations criminelles. Grâce aux casinos, l'argent est facilement blanchi, le tout en liquide, pour s'assurer que personne ne retrouve les auteurs de ces activités.

Cuba est d'abord la capitale de la Mafia; c'est en 1959, lors du renversement de Batista par Fidel Castro, que la Mafia choisit de s'établir à Las Vegas. Pendant la guerre froide, on construit un centre d'essais nucléaires, le Nevada Test Site. Autrefois peu intéressée par les conséquences des essais, la ville en profite pour être surnommée «Atomic city».

En 1989, la ville cherche à attirer les familles avec le Circus Circus et l'Excalibur. Les hôtels redoublent d'imagination avec des éruptions volcaniques, des aquariums gigantesques et des reproductions miniatures des grandes villes du monde.

Les services et les activités sont de plus en plus nombreux, la population augmente rapidement, provoquant des problèmes d'infrastructures. Ces nombreuses installations, sans parler des dizaines de lacs artificiels installés dans les banlieues, nuisent aux réserves en eau de la ville.

Las Vegas est la première ville hôtelière du monde avec ses 120 000 chambres d'hôtel. Le magasinage n'y est pas banal non plus, surtout avec ses énormes centres commerciaux. En 2004, la ville reçoit 37,4 millions de visiteurs.

Selon le Bureau de recensement des États-Unis, la population de son agglomération a triplé en 20 ans, comptant 1 941 269 habitants en 2010. Étonnant, pour un territoire d'environ 906 km carrés.

Photo: Nevada Tumbleweed


Fremont Street Experience

La rue Fremont a connu beaucoup de "premiers" à Las Vegas:
- Première rue à être pavée en 1925;
- Premier feu de circulation en 1932;
- Premier ascenseur dans l'Apache Hotel en 1932;
- Première tour (le Fremont Hotel en 1956);
- La première licence de jeu au Northern Club sur la rue Fremont;
- Le premier casino à installer un tapis (Horseshoe);
- La première structure conçue pour être un casino (Golden Nugget).

Les événements marquants sur cette rue se sont poursuivis avec le Fermont Street Experience de 70 millions de dollars en 1995, un mail piétonnier de sept blocs à aire ouverte présentant des spectacles de scène en permanence, du divertissement en direct et un spectacle son et lumière sans précédent.

Photo: airgap


Une rue remplie d'attractions

Promenez-vous sur Fremont Street et retrouvez-vous au paradis du poker chez Binion's, avec un cocktail de crevettes de renommée mondiale qui vous attend au bloc près du Golden Gate âgé d'une centaine d'années. Des casinos légendaires, du divertissement gratuit: c'est la partie rétro de Fremont Street Experience.  N'importe quel soir, vous pouvez voir des groupes célèbres, des danseuses qui déambulent ou une performance de saxophone incroyable. Certains disent que c'est l'histoire de Fremont Street qui fait sa renommée. Le Fremont Hotel a ouvert ses portes il y a 50 ans et a lancé les carrières d'artistes tels que Wayne Newton. D'autres disent que c'est le service. Une expérience gastronomique à Hugo's Cellar dans le Four Queens est incomparable et reconnue. On ne peut pas oublier les jeux d'argent. Mesurez votre chance à The Lady Duck ou les D casinos sur les machines à sous en ville.

On ne s'ennuie jamais dans Fremont Street Experience, situé au coeur du centre-ville de Las Vegas sur la rue historique où tout a commencé. Reconnu mondialement, ce lieu de divertissement abrite Viva Vision, le plus grand écran de la planète. Plus de 12 millions de lumières et 550 000 watts de qualité audio digne d'une salle de concert dans les haut-parleurs produisent un étalage d'images qui vous en mettront plein la vue et de la musique à tue-tête. Les spectacles de Viva Vision apparaissent la nuit et sont gratuits et ouverts au public. Les écrans géants ACL à 27m au-dessus d'un mail piétonnier avec des kiosques de marchands de détail et deux scènes de concerts permanentes. Dix casinos légendaires sont situés sur Fremont Street Experience avec plus de 60 restaurants et des milliers de machines à sous. Des concerts gratuits, des événements spéciaux, des amuseurs publics dans la rue divertissent les 17 millions de visiteurs qui viennent vivre l'expérience de l'attraction rétro de Vegas chaque année. Bien avant que Bugsy Seigel conçoive le Flamingo Hotel/Casino et bien avant que le Las Vegas Strip soit peuplé de pirates, de volcans, de châteaux ou de pyramides, le centre-ville de Las Vegas était là.

Photo: Laffy4k


Las Vegas Strip

Las Vegas Strip est une route de 6,7 km au sud de Las Vegas Boulevard. Ce boulevard s'appelait autrefois Arrowhead Highway, Salt Lake Highway, U.S. Highway 91 et Los Angeles Highway. Il devrait son nom à un bâtiment sur le Sunset Strip à Los Angeles.

Le Strip débute au Stratosphere et descend jusqu'à Mandala Bay. On peut y trouver la célèbre indication de Welcome to Fabulous Las Vegas. Des hôtels, des casinos, des centres de villégiature, le monde M&M, Adventuredome et le Fashion Show Mall. 15 des plus 25 plus grands hôtels s'y trouvent, avec un total de 62 000 chambres. C'est aussi l'endroit par excellence pour célébrer le jour de l'an. Des parcours de golf sont également situés sur le Strip. Quatre centres commerciaux et une boutique de souvenirs permettent aux amateurs de magasinage de trouver leur compte.

Six navettes gratuites se promènent environ aux 15 minutes tout au long du Strip. Le Monorail de Las Vegas et les trams de la ville permettent aussi de s'y promener aisément.

Photo: Dbking


Histoire

Le premier casino à être construit sur le Strip était le El Rancho Vegas, ouvert le 3 avril 1941, avec 63 chambres. Le casino a été détruit dans un incendie 20 ans plus tard. Son succès a donné naissance à un deuxième hôtel, l'Hotel Last Frontier, en 1942. Des personnalités du crime organisé comme Bugsy Siegel se sont intéressé au centre de jeu en pleine expansion, ce qui a mené à l'ouverture d'autres hôtels tel le Flamingo, ouvert en 1946, et le Desert Inn en 1950. Le financement de plusieurs projets était réalisé par l'American National Insurance Company.

En 1968, Kirk Kerkorian a acheté le Flamingo et a engagé le vice-président des Sahara Hotels, Alex Shoofey, en tant que président. Le Flamingo servait à former les futurs employés de l'International Hotel, lequel était en construction. Ouvert en 1969, l'hôtel de 1512 chambres a entamé l'ère des complexes hôteliers. L'International s'appelle désormais le LVH.

Le premier MGM Grand Hotel and Casino, une propriété de Kerkorian, a ouvert ses portes en 1973 avec 2084 chambres. À l'époque, il s'agissait de l'un des plus grands hôtels du monde. Le Rossiva Hotel construit à Moscou en 1967, par exemple, avait 3200 chambres. Le 21 novembre 1980, le MGM Grand a subi le pire incendie dans un hôtel de l'histoire de Las Vegas en raison de problèmes électriques, tuant 87 personnes. Il est rouvert huit mois plus tard. En 1986, Kerkorian a vendu le MGM Grand à Bally Manufacturing, puis il a été renommé Bally's.

Le Wet n' Wild water park est ouvert en 1985 et était situé au sud de l'hôtel Sahara. Il a fermé ses portes en 2004 et a été démoli par après.

L'ouverture du Mirage en 1989 a mené l'expérience de Las Vegas à un autre niveau; de plus petits hôtels et casinos ont fait place à de grands complexes hôteliers. Ces énormes installations offrent du divertissement et de la gastronomie, en plus des jeux d'argent et de l'hébergement. Ce changement a affecté les plus petits hôtels bien connus tels que The Dunes, The Sands, le Stardust et le Sahara.

En 1995, après le décès de Dean Martin, l'éclairage des lumières du Strip a été tamisé en signe de respect pour lui. L'expérience a été répétée en 1998 en l'honneur de Frank Sinatra, récemment décédé. En 2005, le comté de Clark a donné le nom de Dean Martin à une section de l'Industrial Road, également en hommage du célèbre chanteur de Rat Pack, acteur et comédien de Las Vegas.

Photo: Will Hybrid


Histoire (suite)

Dans le but d'attirer les familles, les hôtels se sont mis à offrir un plus grand nombre d'attractions destinées aux jeunes, mais le succès s'est avéré mitigé. L'actuel MGM Grand a ouvert en 1993 avec le Grand Adventures amusement park, mais ce dernier a fermé en 2000 en raison d'un manque d'intérêt. Une situation semblable a eu lieu en 2003 lorsque Treasure Island a fermé sa propre arcade.

Suite à l'ouverture des hôtels Bellagio, Venetian et Winn, le strip a eu un penchant pour le luxe durant les années 2000, tandis que de plus vieux hôtels se faisaient rénover ou agrandir et changeaient de thèmes. Les repas haut de gamme, le détail spécialisé, les spas et les boîtes de nuits sont devenus des options pour les visiteurs en plus des jeux d'argent aux hôtels du Strip. On remarquait aussi une tendance vers les condos résidentiels coûteux.

En 2004, MGM a annoncé des plans pour le Project CityCenter, un projet de 66 acres à 7 milliards de dollars sur le site du Boardwalk Hotel et les terres avoisinantes. Il consiste en un hôtel, un casino, un condo, des magasins, de l'art, des entreprises et d'autres. City Center est actuellement le plus grand complexe du genre au monde. La construction a débuté en 2006 et la plupart des éléments du projet ont ouvert en 2009. Un nouvel hôtel appelé le Resorts World Las Vegas devrait ouvrir en 2016.

Photo: Will Hybrid


Las Vegas : The 1900s


Las Vegas : The 1910s




Extrait de
Circuit de Las Vegas au Grand Canyon

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS