4 - Les activités du marais

Gestion du niveau de l'eau

Vous venez de passer à proximité de l’infrastructure qui permet de gérer le niveau de l’eau du marais. Canards Illimités s’assure que la gestion du niveau de l’eau permette l’établissement d’une végétation aquatique pouvant répondre aux besoins de l’ensemble de la faune utilisatrice des marais, et favorisant une bonne qualité de l’eau du site.

Photo : © Canards Illimités


Menaces

Le marais a été créé dans le but de contribuer à la reproduction de la sauvagine et des autres espèces dépendant des marais. Malgré les efforts consentis pour maintenir un milieu de qualité pour ces espèces, il existe des menaces à la protection du marais. Par exemple, il faut demeurer attentif à la pollution des eaux d’alimentation et à l’introduction d’espèces exotiques, et agir au besoin.

Photo : Roseau commun, une espèce exotique; © Simon Laflamme


Un cas particulier: Le roseau commun

Parmi les espèces exotiques envahissantes dans le sud du Québec, on compte le roseau commun (Phragmites australis). Sa présence au marais Léon-Provancher depuis quelques années est préoccupante. À ce jour, les scientifiques n’ont pas relevé d’effets négatifs importants du roseau sur la faune des marais. Par contre, ils savent que le roseau influence la richesse et la diversité de la flore, car c’est une espèce qui colonise très efficacement les sols argileux et humides et accapare les ressources au détriment des autres espèces. L’expansion du roseau doit donc être freinée.


Roseau commun: entrevue avec Claude Lavoie


Intervention de chasse éducative

Depuis 1996, chaque automne, le marais Léon-Provancher accueille l’Association des sauvaginiers de la grande région de Québec pour une activité d’initiation à la chasse à la sauvagine. Après avoir suivi une formation structurée, des chasseurs de 12 à 17 ans ont la chance d’être initiés sous la supervision d’un moniteur expérimenté. Pendant 2 jours, l’accès au territoire est restreint. Le marais convient bien à pareil exercice, et la Société Provancher d’histoire naturelle du Canada considère important d’être associée à ce programme consacré à la relève. En connaissant les habitats fauniques et en sachant bien tirer, les initiés risqueront moins de blesser la sauvagine. Moins d’une dizaine d’oiseaux sont prélevés lors de ces deux journées.

Photo : © Association des sauvaginiers de la grande région de Québec




Extrait de
Les saisons au marais Provancher - l'automne

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS