Le parc Shipyards

La fabrication de bateaux

Les bateaux à aube ont beaucoup aidé Whitehorse à devenir la capitale qu’elle est aujourd’hui. Pendant presque cent ans, ces bateaux ont été les piliers du système de transport du territoire. Introduits sur le fleuve Yukon en 1869, c’est en 1898 que leur réseau s’est étendu en aval de Whitehorse.

La compagnie White Pass and Yukon Route (WPYR) a installé un chantier naval (shipyard en anglais) sur l’emplacement de l’actuel parc Shipyards en 1900-1901, pour construire et réparer les bateaux qui naviguaient sur le fleuve Yukon. À cette époque, 400 à 500 ouvriers y travaillaient.

Photo : S.S. Klondike en construction à Whitehorse, 1936. Le S.S. Yukoner est en arrière-plan.
Crédit photo : Bibliothèque et Archives Canada, Iris Warner, C-034898

Les squatteurs de Mocassin Flats et Sleepy Hollow

Au début des années 1950, le chantier naval avait fermé ses portes; la route de l’Alaska avait été construite et Whitehorse avait remplacé Dawson comme capitale du Yukon. C’est ainsi que de nouveaux arrivants en quête de travail dans la nouvelle capitale se sont installés sur les berges ouest du fleuve, faute de logements disponibles. Le parc Shipyards s’appelait alors Moccasin Flats, et plus en amont se trouvait Sleepy Hollow. Ces « quartiers » de squatteurs accueillaient environ 700 personnes en 1966, soit un tiers de la population de la ville.

À la fin des années 1960, Moccasin Flats a laissé place aux squatteurs de Shipyards. Qualifiés de « hippies » par les résidents d’alors, ils ont été les derniers à vivre selon l’ancien style de vie yukonnais, sur les berges, jusqu’au début des années 1990 où ils ont été expulsés par la Ville.

Photo : Peinture à l’huile de Sleepy Hollow, vue de chez Pat (Lister) Ellis, 1966
Crédit photo : Collection Sergent Ron MacLean, peintre Pat (Lister) Ellis


Frank Slim

Le bâtiment situé au parc Shipyards a été nommé Frank Slim en l’honneur du pilote de bateau reconnu. Né la même année que la Ruée vers l’or du Klondike en 1898, d’un père Tlingit et d’une mère Tutchone du Sud, il a été l’un des tout premiers membres des Premières nations à exercer cette profession dans le Nord.

Après avoir grandi de façon traditionnelle dans les bois, il a commencé à travailler sur les bateaux à l’âge de 16 ans et a gravi les échelons petit à petit. Pour ce faire, il a appris à lire et à écrire, ce que très peu de membres des Premières nations savaient faire à l’époque. Il a dû abandonner son statut officiel d’Indien pour avoir le droit d’obtenir son certificat de pilote, car ce n’était pas autorisé aux Premières nations. Il a marqué l’histoire du Yukon par ses exploits, son courage et sa bonté.

Crédit photo : Archives du Yukon, collection Their Own Project, 2000/37, # 219


Marché Fireweed

Le marché Fireweed a commencé ses activités en 2006 au parc Shipyards.
Cet événement populaire attire les visiteurs et les résidents. Des producteurs et des maraîchers offrent des produits saisonniers cultivés localement et des artistes et des artisans y vendent leurs créations. Des camions-restaurants proposent également de la nourriture sur place.

– Parc Shipyards, les jeudis de 15 h à 19 h, de mai à septembre;

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site Web : fireweedmarket.ca.

Crédit photo : Gouvernement du Yukon, Cathie Archbould



Extrait de
La vie le long du fleuve Yukon

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS