L’échelle à poissons

Construction du barrage

Dès 1900, la production d’énergie a été initiée dans les environs de Whitehorse pour fournir la communauté naissante en énergie. Dans les années 1930, la popularité croissante des appareils électroménagers a fait bondir la demande. La compagnie d’électricité du Yukon a donc étendu les plages horaires durant lesquelles elle fournissait de l’électricité. En plus des soirées, elle permettait aux foyers de faire la lessive les lundis matin, et de repasser les mardis matin, avant de la rendre disponible 24 heures sur 24.

Le barrage hydroélectrique de Whitehorse a été construit en 1958 pour répondre aux besoins de cette ville en expansion depuis qu’elle était devenue la capitale du Yukon cinq ans plus tôt. Les rapides du cheval blanc ont alors été recouverts par le lac Schwatka.

Photo : Vue aérienne du barrage
Crédit photo : Gouvernement du Yukon


La passe migratoire

Au-delà des avantages du barrage, il a aussi beaucoup changé le fleuve; l’un de ses effets les plus dramatiques a été subi par les saumons dont la route migratoire a été coupée.

La passe migratoire, communément appelée échelle à poissons, a donc été construite un an après le barrage pour permettre aux saumons de retourner déposer leurs œufs à la source du fleuve ou dans ses affluents, comme ils l’ont fait pendant des millénaires. Les saumons Chinook qui remontent la passe migratoire effectuent la migration en eau douce la plus longue au monde, avec plus de 3 000 kilomètres à parcourir depuis la mer de Béring jusqu’à la source du fleuve.

Photo : Saumons rouges frayant à la passe migratoire
Crédit photo : Gouvernement du Yukon


Les sentiers le long du fleuve

Sur la falaise à côté de l’échelle à poissons, vous remarquerez des sentiers qui serpentent la forêt qui entoure le mont Grey. La ville de Whitehorse dispose de plus de 700 kilomètres de sentiers qui permettent de connecter les différents quartiers, pratiquer le vélo de montagne, le ski de fond, ou simplement se promener.

Ces sentiers que l’on utilise aujourd’hui racontent l’histoire de milliers d’années de déplacements de populations autochtones. D’après les aînés Kwanlin Dün, le sentier battu qui longe la rive du fleuve Yukon était le sentier traditionnel qu’empruntaient les ancêtres pour se rendre du lac Marsh (au sud) et au lac Laberge (au nord).

Si vous souhaitez mieux connaître les sentiers environnants, vous pouvez vous procurer une carte dans les magasins de vélo, ou acquérir l’application mobile Whitehorse Recreational Trail Guide.

Photo : Tiré de l’app Whitehorse Recreational Trail Guide
Crédit photo : Tarius Designs



Extrait de
La vie le long du fleuve Yukon

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS