Verger Centre de la Biodiversité

Le verger du Centre de la Biodiversité du Québec


Le verger du Centre de la Biodiversité du Québec

Se rendre au 1800, avenue des Jasmins, Bécancour (Québec)

Tél.: 819 222-5665

En 1956, le frère François Lagacé, frère des Écoles Chrétiennes, planta 253 pommiers et entreprit la construction du caveau du futur verger du Mont-Bénilde. Il voyait à tout en matière d’entretien, de l’émondage à la récolte, en passant par l’arrosage. Pour le besoin de la cause, il installa 10 ruches d’abeilles au verger à des fins de pollinisation. Pendant la saison estivale, ces mêmes ruches étaient déplacées à un endroit propice à la production du miel.

Les pommes étaient cueillies par le frère François. Après un triage mécanique, elles demeuraient dans le caveau quelque temps, pour ensuite être entreposées dans la chambre froide d’octobre à février. À cette époque, les ventes se faisaient de porte en porte et dans les principaux marchés de la région, ou encore par appels téléphoniques. En 1961, le frère Fernand Boisvert est venu prêter main-forte en faisant l’achat d’une trentaine de pommiers pour remplacer certains arbres manquants. Au fil des années, des spécialistes sont venus émonder les arbres et faire des recommandations sur l’usage d’insecticides et des ruches d’abeilles. Du personnel d’âge adulte fut embauché pour la cueillette, et le responsable du verger vendait du caveau seulement, selon un horaire déterminé et sur rendez-vous.

C’est en 1995 que le verger a ouvert ses portes et accueilli des groupes d’élèves en visite. La cueillette était effectuée par des adultes et des pensionnaires de l’École secondaire Mont-Bénilde. Les ventes étaient assurées aux communautés locales des frères et à leurs familles. Par la suite, la vente de pommes est organisée afin de financer les activités des étudiants de l’école. C'est en 2000 que les frères confient la gestion de l’entretien du verger au Centre de la Biodiversité du Québec. La vente de pommes devient ainsi une forme d'aide financière que la communauté religieuse verse au Centre de la Biodiversité. Cette subvention naturelle est encore en vigueur aujourd’hui et représente une aide précieuse au développement du centre.

Les arbres fruitiers produisent quatre sortes de pommes, soit la Lobo, la McIntosh, la Cortland et la Melba. Le verger produit environ 150 000 pommes par année, c’est-à-dire environ 1500 caisses de 18 kilos de pommes.

Le verger est ouvert au public et aux groupes scolaires pour l'autocueillette de la mi septembre à la fin octobre. Il est également possible d’y acheter directement des sacs de pommes en saison.

www.biodiversite.net/verger



Extrait de
Parcours aux saveurs d'ici de Bécancour

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS