L'îlot paroissial

L’église, pilier du village


Un premier lieu de culte en bordure du fleuve


Une nouvelle église, un nouveau village

Au fil du temps, la paroisse s’agrandit. De nouvelles familles s’installent sur des terres dans l’arrière-pays. Un conflit divise les habitants des rangs et ceux du chemin du Roy : les premiers, irrités par la distance à franchir pour se rendre à l’église, souhaitent avoir leur propre lieu de culte. En 1809, l’évêque du Québec, Mgr Plessis, tranche le litige : il y aura une nouvelle église au 2e rang (maintenant la route 138). C’est ainsi que le cœur du village quitte le bord du fleuve.

Photo : © SHSAD


Le parvis de l’église, un lieu de sociabilité

C’est autour de l’église actuelle que se développe le village de Saint-Augustin au cours des XIXe et XXe siècles. Le parvis de l’église, mais aussi le magasin général, la forge et les autres artisans, sont des lieux de rencontre et d’échange.

Photo : © SHSAD


Ouverture du magasin général, même le dimanche


Venir de loin pour assister à la messe


Photo mystère #1

Pouvez-vous repérer, autour de l’église, l’œuvre dont une partie est représentée sur cette photo?


L’ange à la trompette

L’ange à la trompette annonce la Résurrection. L’œuvre originale, maintenant conservée à l’intérieur de l’église, a été sculptée par Henri Angers, en 1903. La sculpture extérieure actuelle, inspirée de l’originale, a été réalisée par Fabien Pagé, en 2009.

Photo : © Collection privée


Photo mystère #2

Pouvez-vous repérer, autour de l’église, l’œuvre dont une partie est représentée sur cette photo?


Le Sacré-Cœur

Le monument érigé devant l’église en 1869 était à l’origine surmonté d’une statue de l’ange Gabriel.

En 1919, après la Première Guerre mondiale, la statue de l’ange est remplacée par le Sacré-Cœur. Les paroissiens souhaitent alors rendre grâce à Dieu pour avoir épargné la vie de leurs fils pendant la guerre.

Photo : © Collection privée


Photo mystère #3

Pouvez-vous repérer, autour de l’église, l’œuvre dont une partie est représentée sur cette photo?


Les hiboux du cimetière

Les hiboux, oiseaux nocturnes, sont les gardiens symboliques du cimetière, le domaine des morts. Les deux hiboux originaux, datant de 1903, sont conservés à l’intérieur de l’église. Des copies en fibre de verre ornent actuellement l’entrée du cimetière.

Photo : © Collection privée


Photo mystère #4

Pouvez-vous repérer, autour de l’église, l’œuvre dont une partie est représentée sur cette photo?


Le calvaire

Le calvaire* à cinq personnages en fonte de fer a été importé de France en 1881. Jésus-Christ est représenté sur la croix du centre, accompagné à ses côtés des deux larrons crucifiés. Au sol, on retrouve une statue de saint Jean (à gauche) et de la Vierge Marie (à droite). Une importante restauration de l’ensemble a été réalisée en 2009.

*Calvaire : désigne la colline de Jérusalem où Jésus a été crucifié et, par extension, l’érection d’une ou de trois croix commémorant cette crucifixion.

Photo : © Collection privée




Extrait de
Saint-Augustin-de-Desmaures : l’histoire en marche

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS