La Maison Couture

La Maison Couture aujourd'hui

La grange-étable est un témoin de cette époque où l'agriculture était la principale activité économique de Saint-Augustin.

Jusqu’en 2009, la famille Couture a exploité cette ferme au cœur du village de Saint-Augustin. La dernière traversée de la route 138 par son troupeau de vaches a eu lieu en 1991!

Photo : © Collection privée


La Maison Couture avant les rénovations

La famille Couture est établie sur la même terre depuis le début du XIXe siècle. La maison, construite au milieu des années 1850, a été rénovée de façon importante au début du XXe dans le style de la Maison Praxède-LaRue et du presbytère. Elle témoigne de la réussite et de l’aisance certaine de la famille Couture.

Photo : © SHSAD


Une activité économique diversifiée

À l’époque, la famille Couture produit des légumes, des pommes, des fraises et du miel. Elle fait également l’élevage de porcs et de vaches laitières et tient une écurie avec quelques chevaux, d’où son importante production de foin.

Sur la photo : Le jardin de Pierre Couture, en 1948.

Photo : © SHSAD


Pierre Couture, cultivateur d’excellence

Plusieurs membres de la famille Couture sont lauréats de prix en agriculture. Pierre Couture cultive la terre ancestrale tout comme son père, Eleusippe, et son grand-père, Alexandre. En 1943, il gagne la médaille d'argent du mérite agricole et, en 1948, il remporte l’or.

Photo : © SHSAD


L'agriculture

En 1940, 185 agriculteurs cultivent 10 500 arpents de terre à Saint-Augustin. Ils produisent principalement de l'avoine, du lin, des légumes et, surtout, du foin. Jean-Paul Côté, que l’on peut voir sur la photo, allie intelligence et force en utilisant un cheval et un bœuf pour labourer sa terre située aux abords de la route 138.

Photo : © SHSAD


L'élevage

Vers 1945, on inventorie neuf éleveurs de bovins, un de porcs, quatre de moutons, deux de renards, deux de chevaux, plusieurs de vaches laitières et de volailles. Les moutons, entre autres, font la fierté de Saint-Augustin. Ils sont régulièrement primés à des expositions, dont celle de Québec à compter de 1910.

Sur la photo : Henri Juneau (le deuxième à partir de la droite) participe au concours de jeunes éleveurs d’agneaux lors de l’exposition agricole de Saint-Augustin, le 12 septembre 1940.

Photo : © SHSAD


La production laitière


Des abeilles et des pommes

Vers 1945, il y a quatre apiculteurs à Saint-Augustin. En tout, ils possèdent entre 82 et 85 colonies d’abeilles qui produisent plus de 2 250 kilos de miel par année. Cet élevage permet également la pollinisation des vergers avoisinants. Lors de la cueillette des pommes, toute la famille est mise à contribution, comme en témoigne Jean-Pierre Couture sur la photo.

Photo : © SHSAD


Le temps des sucres




Extrait de
Saint-Augustin-de-Desmaures : l’histoire en marche

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS