Village supporté par des moines

Village supporté par des moines


Village supporté par des moines

Les Pères Trappistes étaient la figure centrale du développement de la nouvelle collectivité. Ils assuraient vivres et emploi à la population par leurs activités.

Par exemple, ils ont aménagé un magasin général dans les bâtiments du monastère, dès les débuts. Ils se sont également chargés de construire un bureau de poste, une école, une laiterie-beurrerie, une buanderie, un moulin à scie en plus d’un moulin à farine. Ce nouveau moulin disposait de trois meules ce qui permettait aux Pères de moudre le blé, l’orge et la moulée pour les animaux. La réouverture de ces moulins, au printemps, constituait « l’événement de la localité » . Les gens des alentours, appauvris pendant l’hiver, accouraient pour y chercher de l’emploi. Des gens viennent s’installer autour du village qui émerge pour participer aux activités.

Les Pères ont fait en sorte que le village soit autosuffisant grâce à ses installations. La plupart des colons se tournaient vers eux afin d’obtenir des marchandises, des aliments, des vêtements et un service spirituel.

Il faut dire que la mission officielle confiée aux Pères par le clergé était de « s’occuper d’enseignement agricole » . En plus de toutes leurs constructions et des services qu’ils rendaient à la communauté, les Pères perfectionnaient les techniques d’agriculture et de soin du bétail avec les habitants. Ils s’occupaient aussi d’un élevage de renards et de visons pour en vendre la fourrure, alors en demande. De plus, ils pratiquaient l’apiculture et ont même construit une conserverie afin de pouvoir exporter plus facilement les récoltes de bleuets.




Extrait de
Les Pères Trappistes, force vive d'un pays neuf

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS