Qui sont les trappistes?

Qui sont les Trappistes?


Qui sont les Trappistes?

L’origine de l’ordre qui fonda le village sur la Pointe-des-Pères remonte au Moyen-Âge, en France. Des moines appelés Robert, Albéric et Étienne fondent, en France, l’abbaye de Cîteaux
« avec la ferme intention »  de retourner au respect strict de la règle de Benoît de Nursie. Les communautés qui l’appliquent font partie de la famille des bénédictins qui a pour devise Ora et Labora, c’est-à-dire prie et travaille, en latin. Certains sont en effet d'infatigables travailleurs.
La vie bénédictine s’articule autour de quatre grands principes :
%u25CF la modération, entre autres dans l’usage quotidien de nourriture, de boisson et du sommeil;
%u25CF la gravité, autrement dit le silence;
%u25CF l’austérité, impliquant le détachement du monde et la renonciation à la possession;
%u25CF la douceur, faite d’amour évangélique et d’hospitalité pour les peu fortunés.
Les trois fondateurs instaurent un courant nouveau dans le monachisme en Occident. La nouvelle abbaye engendre la création de l’ordre cistercien, qui se répand par la suite.

L’appellation « Trappistes » apparaît plus tard, après l’application d’une réforme dans l’ordre cistercien initiée à l’abbaye de La Trappe, en Normandie. L’Ordre était alors en difficulté. Les guerres de religion et la situation politique en Europe ont entraîné sa décadence, mais cette réforme le remet sur ses rails. Un peu partout en Europe, des communautés Trappistes jouent le rôle d’école d’agriculture et de colonisation.

Fuyant la Révolution française puis Napoléon, des moines s’installent à travers l’Amérique, dont certains à Oka, en 1881. L’année suivante naît l’Abbaye Notre-Dame-du-Lac. Cette dernière sera invitée à ouvrir Mistassini pour la colonisation du nord du Lac-Saint-Jean .




Extrait de
Les Pères Trappistes, force vive d'un pays neuf

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS