Fascinant lac Piékouagami

Le fascinant lac Piékouagami


Fascinant lac Piékouagami

Les Pekuakamiulnuatsh, premier peuple à avoir vécu sur les rives du lac Saint-Jean , nommèrent cette immense masse d’eau le Piékouagami, qui signifie « lac peu profond » ou « lac plat » dans leur langue montagnaise.

Le premier explorateur européen à atteindre le lac Saint-Jean est le Père Jean de Quen, jésuite, qui, en 1647, franchit les limites malgré les avertissements des Amérindiens sur les dangers qui guettaient les navigateurs sur le chemin. Il s’avère que les peuples montagnais défendaient jalousement leurs rivières en exagérant les risques de leur traversée . Le Père de Quen renomma le Piékouagami le lac Saint-Jean en l’honneur de son saint patron .

Le lac Saint-Jean est peu profond sur ses bords, au grand plaisir des baigneurs. La profondeur en son centre est toutefois impressionnante avec ses 63 mètres . La température de l’eau près des plages peut atteindre les 26 degrés Celsius lors des plus chaudes journées d’été.

Avec son diamètre de 32 kilomètres, on le qualifie souvent de mer intérieure. Le lac n’est justement pas étranger à ce rôle, puisqu’il constituait, il y a des milliers d’années, le fond de la mer de Laflamme, un énorme plan d’eau qui recouvrait une grande partie du territoire de la grande région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Quant aux plages de sable fin bordant le lac, leur existence est due aux sédiments transportés par les rivières, freinés par l’arrivée dans le lac et accumulés près de l’embouchure. Par ailleurs, les plaines de la région ont profité de ces sédiments d'origine marine ou glaciaire déposés par les chenaux de l’eau de fonte des glaciers .




Extrait de
Vauvert au temps d'avant

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS