Église de Saint-Éphrem-d'Upton

Érection canonique de la paroisse Saint-Éphrem

Le 9 janvier 1854, la paroisse catholique Saint-Éphrem d’Upton est érigée canoniquement. L’église anglicane Christ Church et son cimetière sont construits à l’endroit où se trouve actuellement le stationnement de la salle communautaire. La paroisse couvrait alors le territoire actuel d’Upton et une partie de ce qui allait devenir la municipalité de Saint-Nazaire-d’Acton.

En 1855, l’Acte des municipalités et des chemins du Bas-Canada, base du système municipal actuel, officialise la municipalité de paroisse Saint-Éphrem d’Upton.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Des centaines de paroissiens sont réunis devant l’église Saint-Éphrem d’Upton. La porte centrale de la façade était alors protégée d’un tambour.

Extrait du Journal le Courrier de Saint-Hyacinthe


La nouvelle église

La première chapelle fut construite en 1856 dans le rang de la Carrière, à l’emplacement actuel de la croix située en face du site du Théâtre de la Dame de Cœur.

Le 3 novembre 1873, suite au déplacement du cœur économique du village et puisque la première chapelle était maintenant trop petite, un décret autorisa la construction de la nouvelle église et du premier presbytère sur le site actuel.

La pierre angulaire de l’église fut bénie le 1er août 1875 et M. Jean-Baptiste Duhamel, quatrième curé de la paroisse, y tint les premiers offices religieux en 1876. Cependant, les finances n’avaient pas permis de terminer l’intérieur de l’église.

Ce n’est qu’en 1894, sous le sixième curé de la paroisse, M. Edmond Lessard, que l’on se remit à l’œuvre. La sacristie fut démolie, on agrandit l’église et on construisit une nouvelle sacristie. L’intérieur de l’église et celui de la sacristie furent ensuite terminés : voûtes, enduits, plâtres, boiseries, etc.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton
Les huit premiers curés attachés à la paroisse Saint-Éphrem d’Upton. Comme l’indique la note au bas de ce montage, la paroisse a été fondée en 1854 et fut desservie pendant deux ans par des prêtres missionnaires. Le premier curé à y résider en permanence fut Jean-Baptiste Durocher.

Extrait du Journal le Courrier de Saint-Hyacinthe


La nouvelle église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Petit plateau souvenir en métal de 10,2 par 16,5 centimètres. Le texte dit que c’est un souvenir du 50e anniversaire de la fondation de Saint-Éphrem d’Upton; en fait, il s’agit d’un souvenir du 50e anniversaire de l’arrivée du premier curé, le révérend Jean-Baptiste Durocher. C’est le seul endroit où l’on a retrouvé une photo de la première église d’Upton.

La nouvelle église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Programme souvenir, de huit pages, des Fêtes Jubilaire de la paroisse St-Éphrem d’Upton publié en 1906. L’invitation aux célébrations s’adresse à tous les paroissiens et à tous les anciens résidents d’Upton. Le document donne la liste des familles résidentes lors de l’érection de la paroisse : Familles Emmanuel Brunel, Augustin Dion, Prudent Phaneuf, Joseph Pilon, Augustin Dagenais, Germanique Malo, Georges Bowles et Antoine McEvilla (sic). Il ajoute aussi les noms des survivants : Messieurs Joseph Pilon (Prés. H.), Prudent Phaneuf (V. P. H.), Augustin Dagenais, Germanique Malo et Georges Bowles.

Réparations majeures de l’église

En 1926, l’église nécessitait plusieurs réparations et améliorations. Les voûtes et les murs lézardés furent rafraîchis, on refit les boiseries et le plancher, les bancs furent renouvelés, l’électricité fut installée, la façade de l’église fut démolie, puis reconstruite. L’orgue de l’église, démantelé durant les travaux, fut remplacé par un harmonium.

À la fin des années 1930, le neuvième curé, M. Ferdinand Jodoin, décida de doter l’église d’un nouvel orgue pour remplacer l’harmonium qu’il ne jugeait pas adéquat. Il dut faire du porte-à-porte afin de collecter la somme nécessaire auprès de ses paroissiens. Un orgue Casavant put être acheté au coût de 3 800 $.

Dans les années 1940-1950, l’église fut modernisée, la chaire et les autels furent remplacés et on installa des haut-parleurs et des micros.

En 1957, la dernière remise abritant les chevaux disparut, le poulailler fut vendu et une salle de toilette fut ajoutée.

À partir de 1969, les cloches furent actionnées à l’électricité. En 2002, les magnifiques fresques de l’église ont été rafraîchies au coût de 100 200 $.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Beaucoup d’images d’autrefois, comme celle-ci, nous sont parvenues parce qu’elles ont été imprimées sous forme de carte postale. Certaines ont été colorisées à l’impression ce qui ajoute à leur charme.

Réparations majeures de l’église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Programme des fêtes du 100e anniversaire d’Upton célébré les 2 et 3 septembre 1956. À noter que 1856 fait référence à l’arrivée du premier curé en titre et à l’ouverture des registres paroissiaux et que l’érection canonique de la paroisse avait eu lieu le 9 janvier 1854.

Réparations majeures de l’église

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton
L’intérieur de l’église Saint-Éphrem d’Upton vu du jubé.
 

Réparations majeures de l’église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
L’église Saint-Éphrem d’Upton et le presbytère devant lequel se tient le curé Ferdinand Jodoin.
 

Réparations majeures de l’église

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, fonds Pierre Bernard
Vue latérale de la sacristie et de l’église Saint-Éphrem d’Upton. Le Musée St-Éphrem d’Upton loge maintenant dans la sacristie.
 

Réparations majeures de l’église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Petite note que le prêtre curé Denis Messier de l’église Saint-Éphrem d’Upton avait placée dans la porte de l’église à l’intention des visiteurs.
 

Réparations majeures de l'église

Source de la photo : Réal Brodeur, SHRA
La Garde paroissiale de la paroisse Saint-Éphrem d’Upton.
 

Réparations majeures de l'église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Le cimetière et sa grande croix de granit sur la rue Sacré-Cœur à Upton. Les morts reposaient sous un blanc linceul au moment où cette photo a été prise, le 2 février 1986.
 

Réparations majeures de l'église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Trois feuillets paroissiaux de Saint-Éphrem d’Upton, entre janvier 1987 et juillet 1988.
 

Réparations majeures de l'église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
En 1991 d’importants travaux de maçonnerie permettent de rafraîchir l’extérieur de l’église Saint-Éphrem d’Upton et de refaire les joints entre les pierres.
 

Réparations majeures de l'église

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Cette photo de l’église Saint-Éphrem d’Upton a été prise le 1er février 1995.
 

La mise en place du musée Saint-Éphrem

En 2009, le Musée St-Éphrem s’installe dans la sacristie et y présente l’histoire de la religion catholique du 19e siècle et de la première moitié du 20e siècle, ainsi que l’histoire de la paroisse d’Upton depuis ses débuts en 1854.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photo Pierre Boulay
Les ornements sacerdotaux et la parure du tabernacle variaient selon les fêtes du calendrier liturgique. Les enfants de chœur étaient vêtus d’une soutanelle rouge ou noire et d’un surplis, tandis que le prêtre portait une chasuble sur l’aube et l’étole.

La mise en place du musée Saint-Éphrem

Source de la photo : Musée St-Éphrem, photo Pierre Boulay
Vue d’ensemble d’une partie du Musée St-Éphrem d’Upton qui loge dans la sacristie de l’église Saint-Éphrem.
 

La mise en place du musée Saint-Éphrem

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photos Pierre Boulay
Le Musée St-Éphrem d’Upton fait voir de vieux documents, des vêtements dont le costume de la Garde Paroissiale, le drapeau papal, des tableaux, des statues, etc. On y trouve aussi des objets du culte.
 

Une visite de notre patrimoine religieux

Une visite au Musée St-Éphrem permet de revoir ou de découvrir l’époque où la prière était omniprésente dans la vie de tous les jours, où les fêtes religieuses étaient célébrées avec faste, où les messes étaient dites en latin et où le curé et les vicaires de la paroisse occupaient une place centrale dans la communauté.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photos Pierre Boulay et Michel Phaneuf
Les belles bannières brodées servaient lors des processions religieuses. La bannière de droite, sur la photo du haut, se retrouve sur la photo de la procession de la Fête-Dieu dans les années 1930 à Upton.

Une visite de notre patrimoine religieux

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photo Pierre Boulay
Le costume des fêtes scolaires et religieuses des couventines d’Upton dans les années 1950. En général, les élèves du couvent des religieuses de la Présentation de Marie portaient la tunique marine, le jumper, sur une blouse blanche.
 

Une visite de notre patrimoine religieux

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photo Pierre Boulay
Le prêtre portait une chasuble et une étole noires sur l’aube de dentelle blanche lors des funérailles et des messes du Vendredi Saint. Croix d’autel, candélabres, statues, ostensoir et autres accessoires liturgiques garnissent cette superbe vitrine.
 

Une visite de notre patrimoine religieux

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton
Le site Internet du Musée St-Éphrem d’Upton donne accès au feuillet paroissial des paroisses Saint-Éphrem, Sainte-Hélène, Saint-Hugues, Saint-Liboire, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Simon et Saint-Valérien.
 

Une visite de notre patrimoine religieux

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photo Pierre Boulay
Objets divers qui nous renseignent sur l’histoire de la paroisse Saint-Éphrem et qui sont précieusement conservés et mis en valeur par le Musée St-Éphrem d’Upton.
 

Une visite de notre patrimoine religieux

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton
Bulletin de la Société d’histoire de la région d’Acton sur le Musée St-Éphrem d’Upton, volume 14, numéro 2 paru en décembre 2009. Pierre Bernard, du Musée St-Éphrem, signe l’article de fond de ce numéro consacré au musée et à Upton.
 

Une visite de notre patrimoine religieux

Source de la photo : Musée St-Éphrem d’Upton, photo Pierre Boulay
Livres sacrés, missels, médailles, chapelets, autant d’objets témoignant du très riche patrimoine religieux d’Upton auxquels nous donne accès le Musée St-Éphrem d’Upton.
 

Site internet du Musée St-Éphrem

Le Musée St-Éphrem d’Upton dispose aussi d’un site Internet à l’adresse : www.museestephrem.com

On peut y effectuer des visites virtuelles de l’église Saint-Éphrem et du Musée St-Éphrem d’Upton. On y trouve des textes sur l’histoire de la chapelle, le gardien du pont d’Upton, Soraba, la tannerie Loiselle, le capitaine Pierre Larose, etc., ainsi que de très riches éphémérides. Le site nous renseigne aussi sur la pastorale, le Club St Éphrem, la Fabrique, l’Église, les expositions et la boutique du musée.

Source : Musée St-Éphrem d’Upton
museestephrem.com : le site Internet du musée nous fait plonger dans l’histoire, nous permet de visiter virtuellement l’église et le musée, nous renseigne sur la pastorale, le Club St Éphrem, la Fabrique, l’Église, les expos et la boutique du musée. Le Musée St-Éphrem est aussi présent sur FaceBook : Musée St-Éphrem. Le musée a également produit une vidéo : Mon école de rang, rang de la Carrière à Upton qu’on peut visionner sur YouTube : Mon école de rang.



Extrait de
Circuit piétonnier d'Upton

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS