Presbytère - paroisse Saint-Éphrem

La construction du presbytère

Le 3 novembre 1873, un décret autorisa la construction de la nouvelle église et du premier presbytère sur le site actuel. On y bâtit aussi d’autres petits bâtiments de nécessité et on creusa un puits monté en pierre. Les travaux furent terminés en 1876 et le presbytère fut béni en octobre de la même année.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
La première façade du presbytère donnait sur l’église. En 1893 on a déplacé l’entrée principale face à la rue Adélaïde, plus tard rue Monseigneur-Desmarais.

Les rénovations du presbytère

En 1882, on ajouta un perron, un tambour vitré à la porte de l’office du presbytère et une cuisine. On acheta aussi un coffre-fort. En 1893, le presbytère changea d’aspect quand sa façade, qui donnait sur l’église, fut réorientée en direction de la rue Monseigneur-Desmarais (anciennement rue Adélaïde). On installa aussi des paratonnerres au presbytère et à l’église.

En 1930, sous le huitième curé de la paroisse, M. J.-Auguste Laurence, des travaux furent entrepris et le presbytère fut agrandi, pratiquement remis à neuf et doté d’une jolie tourelle. À la fin des années 1940, l’intérieur et l’extérieur du presbytère furent rafraîchis. La cuisine fut modernisée en 1959. En 1980, on a repeint, ajouté de nouveaux rideaux et refait l’électricité puis, en 1982, on a réparé le mur de brique de l’ancienne partie du presbytère ainsi que les piliers du perron.

Source du texte : Dominic Pelletier 

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Le curé J. Auguste Laurence a occupé la cure de la paroisse St-Éphrem d’Upton de 1924 à 1939. À l’arrière de cette carte postale il a écrit ce mot : Merci de vos bons souhaits et veuillez croire que je prie Dieu de vous bénir.

Les rénovations du presbytère

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton
Le presbytère après les travaux d’agrandissement et la construction de la tourelle en 1930, sous la houlette du curé J. Auguste Laurence.
 

Les rénovations du presbytère

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Le curé Ferdinand Jodoin devant le presbytère situé au 363 rue Monseigneur-Desmarais à Upton. On voit que les portes de l’église Saint-Éphrem, à l’arrière, sont grandes ouvertes.
 

Les rénovations du presbytère

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
M. Ferdinand Jodoin a été curé de la paroisse Saint-Éphrem d’Upton de 1939 à 1945. On le voit ici posant devant l’allée fleurie qui mène au presbytère.
 

Les rénovations du presbytère

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Groupés autour de l’église on retrouve le presbytère et le couvent; la photo ne montre pas le collège situé non loin de là, à côté du cimetière.
 

Les rénovations du presbytère

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Le presbytère de la paroisse St-Éphrem d’Upton en octobre 1985.
 

La nouvelle vocation du presbytère

Plus de trente prêtres ont habité le presbytère avant qu’il ne soit loué à Mme Nicole Demers, en 1990, qui y opéra un centre de désintoxication. De 1991 à 1996, l’organisme Les maisons Source de Vie, sous la responsabilité de M. Yvon Héneault et de M. Richard Grenon, en fut le locataire. Le presbytère a ensuite été loué au Centre de réinsertion l’Envolée, maison pour femmes en difficulté, sous la responsabilité de M. Nicolas Bédard. En 1997, bien que les marguilliers aient refusé, M. Bédard décida d’ouvrir la thérapie aux hommes. Les relations furent dès lors tendues entre le centre et la Fabrique. En 2002, un incendie se déclara dans le grenier. La même année, le Centre de réinsertion l’Envolée quitta les lieux, laissant le bâtiment dans un bien piètre état.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Photo hivernale du presbytère de la paroisse St-Éphrem d’Upton le 30 novembre 1997. Le presbytère est alors loué au Centre de réinsertion l’Envolée.

L'acquisition du presbytère par Mme Poirier

Le presbytère fut mis en vente en 2003. Mme Claudine Poirier, musicienne, pédagogue et musicologue de formation, en fit l’acquisition et lui donna une vocation culturelle en le transformant en école de musique. Avec minutie et patience, elle rendit au presbytère son lustre d’antan en restaurant les planchers de bois franc, les moulures, les fenêtres avec système de contrepoids, les pentures d’origines et même les anciens calorifères à eau.

La Fabrique de la paroisse Saint-Éphrem-d’Upton met le presbytère en vente en 2003. Mme Claudine Poirier en devient propriétaire le 1er septembre 2004.

Source du texte et de la photo : Claudine Poirier, directrice, École de musique du Presbytère
Le beau bâtiment de brique rouge abrite maintenant l’École de musique du Presbytère.

L'acquisition du presbytère par Mme Poirier

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
Quand Claudine Poirier fait l’acquisition de l’ancien presbytère, le 1er septembre 2004, il a déjà souffert du passage de différents organismes. Il faut y entreprendre des travaux majeurs qui touchent tout le bâtiment, de la cave au grenier, auquel on accède plus facilement grâce à l’ajout d’un nouvel escalier.
 

L'acquisition du presbytère par Mme Poirier

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
L’ancienne cuisine a nécessité un curetage complet avant de devenir l’entrée des élèves tandis qu’une nouvelle cuisine est installée dans une autre aile du presbytère.
 

L'acquisition du presbytère par Mme Poirier

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
En haut, à gauche, un passage au deuxième étage avant et après les travaux de restauration. En bas, à gauche, des tests de couleurs et tests de patines sur un calorifère; à droite, un calorifère aujourd’hui.
 

L’école de musique

L’École de musique du Presbytère existe depuis septembre 2005. Elle s’est installée dans les locaux magnifiques de l’ancien presbytère d’Upton, redonnant à ce beau bâtiment patrimonial une vocation artistique, sociale et culturelle à la mesure de son noble passé.

C’est dans ce lieu inspirant, environné d’arbres séculaires au charme indéniable, que l’école offre tous les services d’enseignement musical.

L’École de musique du Presbytère se veut une institution d’enseignement avec un meilleur encadrement des élèves. L’élève est entouré de plusieurs instruments, suscitant la découverte de ceux-ci. De petits ensembles instrumentaux et des projets communs surgissent au cours de l’apprentissage musical de l’élève. Une saine émulation et un environnement musical propice l’encouragent à persister dans son apprentissage de l’instrument.

Des cours de sciences musicales – théorie, solfège, dictée, rythme – complètent la formation musicale et technique de l’instrument. L’élève est donc mieux outillé lorsque vient le moment de poursuivre des études supérieures en musique.

Source du texte et de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
Des professeurs et des élèves de l’École de musique du Presbytère, au fil du temps.

L’école de musique

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
Qui dit école de musique dit instruments de musique; on voit ici l’arrivée de deux des pianos de l’école. Les travaux du deuxième étage, où loge l’école, ont été complétés à temps pour accueillir les premiers élèves en septembre 2005.
 

L’école de musique

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton
La classe de batterie et celle qui accueille les petits ensembles.
 

L’école de musique

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
Cours d’initiation à la musique par Claudine Poirier aux premiers élèves de l’école, en septembre 2005. Plus d’une cinquantaine de jeunes étaient inscrits à l’École de musique du Presbytère et l’école peut compter, selon les années, de trois à cinq professeurs.
 

L’école de musique

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère
L’école ne compte pas que de jeunes élèves, elle est aussi fréquentée par des adultes qui y suivent des cours individuels ou des cours de petits ensembles instrumentaux.
 

L’école de musique

Source de la photo : Claudine Poirier, École de musique du Presbytère et SHRA
L’École de musique du Presbytère dispose de plusieurs salles de classe et de locaux de pratique. On est ici dans la salle de classe de piano de Claudine Poirier.
 

L’école de musique

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton
Au troisième étage, dans l’ancien grenier du presbytère dont la sonorité est remarquable, un piano à queue est la vedette des récitals des élèves et des concerts qui s’y donnent à l’occasion.
 

La musicienne derrière l’école de musique

Mme Claudine Poirier, musicienne, pédagogue et musicologue de formation, et son équipe de professeurs de grande qualité, composée de titulaires de baccalauréats ou étudiants au baccalauréat, dispensent des cours individuels de piano, guitare, chant, violon, violoncelle, harpe, flûte à bec, flûte traversière, batterie, djembe, etc.

La musicienne derrière l’école de musique


Initiation à la musique en groupe

Des cours en groupe portent sur l’initiation à la musique, les sciences musicales ainsi que les chœurs d’enfants et intergénérationnels; on peut aussi suivre des ateliers de musicothérapie. Parmi les services également offerts par l’école, on retrouve des locaux de pratique, des examens annuels et l’accès, pour des concerts privés, à une salle de concert intimiste sous les combles.

Source du texte : Claudine Poirier, directrice, École de musique du Presbytère

Initiation à la musique




Extrait de
Circuit piétonnier d'Upton

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS