Maisons des notaires et cubique

La maison des notaires

La résidence située devant vous a été construite vers 1865 et a abrité plusieurs notaires. Pierre Fafard fut le premier notaire à l’habiter. Il y pratiqua le notariat de 1877 à 1920. Le 4 mars 1878, suite à la formation de la nouvelle municipalité du village d’Upton, il en devint le secrétaire-trésorier et s’engagea à fournir son bureau, chauffé et éclairé, pour la tenue des sessions du conseil municipal. En 1920, le notaire Cyrille Théroux acheta le greffe du notaire Fafard et s’installa dans la résidence pour la pratique de son métier. Il décéda en 1924.

C’est alors que la maison changea de vocation. Une nouvelle entreprise, La société commerciale Delles Tessier et Berthiaume, s’y installa. Les demoiselles Tessier et Berthiaume, chapelières, y fabriquèrent des chapeaux pour les dames qu’elles vendirent dans le solarium jusqu’en 1946.

Source du texte : Dominic Pelletier

La maison des notaires

Puis la maison redevint propriété d’un notaire et homme politique, Hermas Cardin, qui y résida de 1948 à 1951. En 1978, le notaire André-Denis Langelier, qui avait rejoint la pratique d’Hermas Cardin en 1969, racheta la maison et y résida jusqu’en 2011.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton
Le notaire Hermas Cardin a habité la maison à toit mansardé du 366 rue Monseigneur-Desmarais à Upton. Le notaire Cardin, à deux reprises, a été candidat libéral dans le comté québécois de Bagot. Cette publicité électorale a paru dans La Pensée de Bagot le 1er novembre 1962.
 

La maison cubique

À la droite de la maison des notaires se trouve une résidence de style cubique qui fut construite vers 1870. En avril 1897, Vitaline Brunelle, veuve de l’agriculteur Pierre Côté, en fit l’acquisition. Son fils, Aimé Côté, qui fut aussi propriétaire du Magasin Général Upton, s’en porta acquéreur en 1912. Les fils d’Aimé, Lionel, futur propriétaire du magasin général et Émile, futur propriétaire de moulins à scie, à carder et à farine, grandirent dans cette maison qui abrita les Côté pendant plus de 50 ans. En plus d’être des hommes d’affaires aguerris, Aimé et Émile furent conseillers municipaux.

Source du texte : Dominic Pelletier

La maison cubique

Période de construction au Québec : 1900-1940

La maison de forme cubique, appelée « Four Square » aux États-Unis où elle fut conçue en 1891, constitue une véritable révolution de l’habitation au tournant du 20e siècle. Introduite par différents catalogues, elle ne tarda pas à se répandre dans le paysage architectural canadien.

Spacieuse, économique et simple à construire, elle a emprunté son nom à la forme d’un cube plus ou moins régulier. On la retrouve en deux variantes : l’une couverte d’un toit plat, l’autre coiffée d’un toit à quatre versants. Comprenant au moins deux niveaux complets d’habitation, elle a charmé les familles nombreuses des milieux ruraux et est vite devenue extrêmement populaire.

La toiture recouverte de tôle à la canadienne, très rare sur le territoire de la MRC, le magnifique revêtement de brique d’argile provenant de la briqueterie d’Upton, les fondations de pierre de granite taillée, la lucarne et les détails d’ornementation confèrent à cette résidence une authenticité inégalée.

Source du texte et de la photo : Service d’aide-conseil en rénovation patrimoniale
Caractéristiques générales de la maison cubique selon le SARP.
 



Extrait de
Circuit piétonnier d'Upton

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS