Banque Canadienne Nationale

Une maison aux diverses commerces

Dès sa construction, en 1880, les propriétaires de cette résidence y exploitaient un commerce. De 1880 à 1897, différentes familles et entreprises s’y succédèrent : Roy & Biron, Alphonse Racine & cie, Y. A. Roy & cie, Joseph L’Heureux et H. Dorais & frères.

Au début du 20e siècle, ce sont des menuisiers, M. Dorais et fils, qui y installèrent une fabrique de meubles. En plus de la résidence, le site comprenait une écurie, une boutique de menuiserie équipée de la toute dernière technologie, une machine à vapeur, etc. En 1926, Ernest Dorais, un électricien, s’y installa.

Source du texte : Dominic Pelletier

Maison de style victorien (1880-1920)

Au milieu des années 1960, la succursale d’Upton de la Banque Canadienne Nationale y déménagea. La Banque Canadienne Nationale, présente sur le territoire québécois depuis 1859, fut créée par des hommes d’affaires francophones qui, insatisfaits des politiques exercées jusqu’alors par les autres banques, majoritairement contrôlées par des intérêts anglophones, ressentirent le besoin d’établir une institution bancaire dont ils auraient le contrôle.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Cette belle maison de style victorien est située sur la rue Saint-Éphrem, à Upton. Elle a abrité la succursale de la Banque Canadienne Nationale d’Upton dans les années 1960 et 1970.
 

La Caisse populaire

La Banque Canadienne Nationale ne fut pas la première banque d’Upton. La Banque Jacques-Cartier, créée en 1861, avait des succursales un peu partout à travers le Québec, dont une à Upton, non loin de la voie ferrée. En 1900, suite à une réorganisation, la Banque Jacques-Cartier devint la Banque Provinciale du Canada.

Si elle ne fut pas la première, la Banque Canadienne Nationale fut la dernière banque d’Upton. Elle ferma ses portes au milieu des années 1970 après avoir subi trois cambriolages en dix ans. Il ne resta alors qu’une institution financière à Upton, la Caisse populaire Saint-Éphrem d’Upton, fondée en 1946 et qui fut longtemps située au 343, rue de la Visitation.

Source du texte : Dominic Pelletier
 

Maison de style victorien (1880-1920)

Ce type d’architecture est apparu en Grande-Bretagne au 19e siècle, sous le règne de la reine Victoria. Il fusionne plusieurs éléments, puisés dans les styles anciens les plus divers, afin de créer des compositions très élaborées, souvent marquées par une surcharge d’éléments ornementaux. La mécanisation des techniques de construction, survenue à la fin du 19e siècle, a favorisé l’accroissement de l’ornementation sur les façades en réduisant les coûts et le temps d’exécution requis.

Ce bâtiment est un exemple sobre du style victorien. On peut noter la présence de divers éléments caractéristiques de ce style architectural : la galerie couverte, la variété des types d’ouvertures, les frontons triangulaires, les boiseries ornementales, les épis, la présence de plus d’un corps de logis, les murs de bois recouverts de planches à clin, les combles habités, etc.

Source du texte : Dominic Pelletier

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
En novembre 1986, la maison victorienne de la rue Saint-Éphrem, à Upton, après les restaurations de 1984.
 

Maison de style victorien (1880-1920)

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Le bâtiment avant les restaurations; photo prise en 1983.
 

Maison de style victorien (1880-1920)

Source de la photo : Société d’histoire de la région d’Acton, fonds Michel Phaneuf
Le bâtiment pendant les travaux de restauration en juillet 1984.
 



Extrait de
Circuit piétonnier d'Upton

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS