Presbytère Saint-Bernardin

5005, rue Foster


5005, rue Foster - Presbytère Saint-Bernardin

Il est des hommes d’Église qu’on peut qualifier de bâtisseurs. L’abbé Joseph-Cléophas Bernard est certainement l’un de ceux-là. Quatre ans après son ordination, en 1879, il se met déjà à l’œuvre en aidant à terminer le presbytère de Salmon River, en Nouvelle-Écosse. En 1887, fort de son expérience, il s’attaque à la construction du presbytère de la paroisse Saint-Bernardin de Waterloo, où il vient d’être nommé curé. Le presbytère terminé, l’abbé Bernard se donne pour tâche de fonder un collège des frères maristes à Waterloo, ce qu’il accomplit en 1891.  Deux ans après avoir été nommé curé de Sorel, en 1893, il y ouvre un orphelinat.

Ancienne église St-Bernardin

Archives de la Paroisse - Jean Simard

À Waterloo, les catholiques se recrutent très majoritairement chez les canadiens-français, les Irlandais étant, somme toute, assez peu nombreux dans la communauté. En 1864, au moment de la construction de la première église, on compte 51 familles catholiques dans les limites du village. Mais bientôt, elles sont 150, dont 16 seulement sont d’origine irlandaise; l’édification d’une deuxième église, plus spacieuse, s’impose. Terminée en 1881, cette église disparaît à son tour le 11 juin 1974, frappée par la foudre; elle est immédiatement remplacée par celle qu’on peut encore apercevoir aujourd’hui.



Extrait de
Waterloo - Sur les traces de nos fondateurs

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS