Maisons Cloutier et Bachand

811 et 823, rue Western


811, rue Western - La Maison Hill-Cloutier

Le sellier Robert Hill s’établit à Waterloo dans la première moitié du XIXe siècle. La fabrication des harnais allant de pair avec l’utilisation des chevaux, ses affaires sont en croissance après 1860, quand l’économie s’emballe et que Waterloo s’engage dans son âge d’or. Le sellier et le forgeron s’imposent alors comme les alliés nécessaires de l’exploitation de la force de travail animale. Profitant de la croissance de Waterloo, Robert Hill ajoute bientôt la fabrication de bottes et de chaussures à son arsenal productif. En 1872, sa situation financière lui permet de se faire construire une jolie maison dans la rue Western, une des plus recherchées du village.  

823, rue Western - Maison Ellis-Bachand

En 1861, marchant dans les traces de son père, Jarvis Ellis devient  propriétaire des moulins à scier, à carder et à moudre situés à l’emplacement du premier noyau villageois. Or, actionnés par la force hydraulique, ces moulins ne fonctionnent que quelques mois dans l’année. Après une décennie à se soumettre aux aléas de la nature, Jarvis Ellis se résout à installer des moteurs à vapeur dans ses moulins et la production reprend en juin 1872. Et le Waterloo Advertiser d’indiquer : « Finis les arrêts par manque d’eau, finis les voyages à travers toute la région pour faire moudre son grain ».



*Continuez 300 pieds toujours sur la rue Western pour découvrir la Maison Ellis.



Extrait de
Waterloo - Sur les traces de nos fondateurs

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS