Circuit d'interprétation des saisons et des plantes

Nikuishkustakan

Mashteuiatsh : là où il y a une grosse pointe

  Nous vous accueillons aujourd’hui dans un lieu unique. Vous êtes dans la seule communauté   autochtone des Premières Nations du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La réserve de Mashteuiatsh a été fondée en 1856 et
  sa position territoriale est à la jonction de plusieurs nations.


 En ce sens, la communauté a un caractère cosmopolite par la présence des nations Ilnu, Cris, Atikamekw, Abénaquis, Malécite et d’autres nations qui s’y sont établies avec le temps. La nation Ilnu fait partie de la grande famille algonquienne regroupement de peuples nomades. C’est pour initier le peuple nomade au mode de vie sédentaire(agriculture) que certains membres de la nation abénaquise ont été incités à s’établir à Mashteuiatsh entre 1815 et 1840.

De plus, un poste de traite a été établi à Mashteuiatsh pour favoriser les échanges. Au départ, La communauté était un poste d’été. Les nations s’y retrouvaient pour faire des échanges, des mariages entre Premières Nations, et autres. En raison du développement physique et économique de la région et en raison de la crise des années 30, les habitants se sont majoritairement établis dans la communauté. Ainsi, le caractère cosmopolite de Mashteuiatsh est une preuve d’ouverture et d’échanges de la part des Pekuakamiulnuatsh. La notion d’accueil fait partie intégrante des valeurs des habitants du Pekuakami.

Nikuishkushtakan –Le Carrefour d’accueil ilnu
Le Carrefour est un lieu d’accueil et de rassemblement pour la population locale, mais aussi le lieu où les nombreux visiteurs
venant de partout, arrête pour s’imprégner de la culture Ilnu. Le carrefour est une introduction aux us et coutumes des Ilnuatsh.
 
Nous vous souhaitons donc la bienvenue dans ce lieu de tradition et de modernité qui symbolise, l’évolution de la culture des Ilnuatsh. Le projet du Nikuishkushtakan (Carrefour d’accueil Ilnu) s’est fait dans une initiative d’intégration des arts à l’architecture. Cette initiative s’est conçue sous le thème « au rythme des saisons». Le Nikuishkushtakan est construit depuis 2004. Ce projet a été réalisé de concert avec plusieurs artistes de Mashteuiatsh. Chacune des saisons est représentée par une œuvre artistique individuelle ou collective, réalisée sur les différentes façades extérieures de l’édifice.
 

Le Cercle

C’est dans une spiritualité similaire à celle d’autres cultures que les Ilnuatsh utilisent la symbolique du cercle. Pour les Ilnuatsh, la vie sous toutes ses formes, est un cycle en perpétuel mouvement et recommencement où la nature est l’élément de base. C’est une vision circulaire divisée en 4 dimensions ou pôles égaux. La philosophie rattachée au cercle représente et rejoint plusieurs niveaux de la vie générale. Par exemples :

- Les points cardinaux: Est, Sud, Ouest, Nord,
- Le cycle de la vie: fécondité, naissance, enfance, adolescence, adulte, aîné;
- La santé: physique, mentale, sociale, émotionnelle, spirituelle;
- Les nations: représentées par les couleurs du jaune, rouge, noir, blanc;
- Les éléments vitaux: air, feu, eau, terre;
- Les saisons: printemps, été, automne, hiver;
- Les cycles de récoltes: semence, floraison, récolte, dormance;
- Les qualités: renouveau, confiance, transformation, sagesse.

 Les saisons
Les Pekuakamiulnuatsh comptent quatre saisons. Par contre, la tradition millénaire de cette nation de la famille algonquienne marque la saison de printemps (Milushkamu) par deux périodes distinctes. La période du printemps qui correspond au dégel et aux fontes des glaces, c’est le pré-printemps que nous appelons Shikuan. La deuxième période du printemps, Milushkamu, marque la renaissance des plantes et la gestation des animaux. Ainsi, les Ilnuatsh comptent 4 saisons et le printemps regroupe deux périodes.

•Takuatshin /automne/ à l’ouest
•Pipun / hiver/ au nord 
•Shikuan / préprintemps/ à l’est
•Milushkamu /printemps /au sud
•Nipin / été / sud-oues

Nikuishkushtakan

Circuit d'interprétation autour du Carrefour

Façade du Pré-Printemps

Le pré-printemps, l'arrivée des oiseaux migrateurs.

Le canoteur

Oeuvre du canoteur 

La fleur montagnaise

Fleur montagnaise

Le saule

Utilisation de la plante;

Cette plante pousse le long des petits ruisseaux et était toujours utiles dans la fabrication des wigwams. Son écorce en décoction ou en goudron sert pour soulager les maux de tête et autres maladies.

On utilise l’écorce interne du saule pour nettoyer, épaissir le sang et arrêter les hémorragies ou en cas de menstruations trop abondantes.

 

L’achillée millefeuille

Utilisation de la plante

Cette
plante, aussi merveilleuse pour les femmes que pour les hommes,
est cicatrisante et elle soulage les douleurs à la suite d’un accouchement.
Le héros homérique soignait les soldats blessés avec cette herbe. 

Les feuilles et les fleurs sont utilisées pour faire baisser la fièvre, quand une personne a pris froid. On dit que c’est une plante qui réchauffe.
 

L’eupatoire pourpre

Utilisation de la plante 

Cette plante est utilisée contre le rhume, la fièvre, les rhumatismes et l’arthrite. Elle est excellente pour les infections de la peau et est un puissant diurétique.

Le fraisier

Utilisation de la plante

Cette plante produit un fruit très savoureux. On peut en faire des jus, des confitures, des friandises et l’ajouter aux pains. Le fruit a des petites graines qui ont la qualité de blanchir les dents.

Décoction des feuilles contre les maux de ventre. Décoction de la racine ou fruit contre l'eczéma. Fruit comestible.
 

Circuit d'interprétation des cinq saisons


Le jardin du Nikuishkushtakan a été réalisé en 2005 par l’Association du Parc Sacré-Kanatukuliuestsh Uapikun en collaboration avec Atlante conception, une équipe de paysagistes renommés. Il a été créé dans l’intention de rendre et de maintenir vivante la grande tradition autochtone de la cueillette des plantes pour apprêter les plats et les tisanes médicinales. Le jardin est planté en cercle, autour du Carrefour d’accueil Ilnu. Il suit le cercle ou le cycle des saisons conçu par les Ilnus, qui dans leur vision du monde bien à eux, comptent cinq saisons différentes, dont le pré-printemps.

Dans ce jardin, nous avons trois arbres hommage, consacrés à des personnes aînées de la communauté, parties dans le monde des esprits, qui ont partagé leur savoir et connaissance par le biais de l’Association du Parc Sacré dont Hélène Napane (Cèdre), Alice Verreault (Mélèze) et Marianne Valin (Maskoubina). L’association du Parc Sacré-Kanatukuliuetsh Uapikun est un organisme de la communauté qui cherche a promouvoir la santé par les plantes, veille à la sauvegarde et à la transmission des savoirs et connaissances sur les plantes.
 



Partager

Sur Facebook

Sur Twitter

Par Messenger


Extrait de
Circuit patrimonial sur les traces Ilnu

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS