Les ponts de Boischatel

La petite histoire des ponts

Source :Source : N-0000.193.113.1, vers 1860, Musée McCord


1er pont, 1812

Pour traverser la rivière Montmorency, un premier pont artisanal est construit en 1812. Il permet la circulation terrestre entre Québec et la Côte-de-Beaupré et favorise le développement du côté est de la rivière, jusqu’alors difficile d’accès.

Source : CI-N008394, 1840, Archives de la Ville de Québec

2e pont, 1856

Le premier pont est remplacé, en 1856, par un pont suspendu. Ce pont s’effondre cinq jours après son inauguration, entraînant la mort de trois personnes. Une commission d’enquête est mise en place et l’ingénieur Walker, jugé coupable de ne pas avoir suivi les plans et devis, est condamné pour négligence criminelle.

Source : Album souvenir, Municipalité de Boischatel, 1920-1995, p. 76
 

3e pont, 1857

En 1857, un troisième pont de bois de facture traditionnelle est construit plus en amont sur la rivière. Ce pont à trois travées a une largeur libre de six mètres. Les véhicules doivent modérer leur vitesse pour éviter les vibrations et passer une seule voiture à la fois, avec une charge maximale de trois tonnes.

Source : MP-0000.1169.10, vers 1907, Musée McCord

4e pont, 1926

Un quatrième pont à structure métallique est érigé en 1926. Il réunit des travées offrant une plateforme de 135 mètres de longueur supportant une dalle en béton de 19 cm d’épaisseur.
Il est achevé en 1926, quelques mois avant que le précédent ne soit détruit par un incendie.

Source : Collection privée

5e pont, 1997

Usé par le temps, le pont est remplacé en 1997 par une cinquième structure, toujours sécuritaire et en fonction aujourd’hui.

Crédit : Robin Lefrançois

Le four à chaux

Le four à chaux, dont on peut encore voir les vestiges près de l’actuel pont, a servi à la transformation de la pierre calcaire en chaux, laquelle est utilisée dans la construction du pont et de diverses résidences jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Crédit : Natasha J. Rochefort

Le pont de glace

Tradition particulière au Québec, le pont de glace devient, en hiver, une voie de circulation terrestre. Avant la construction du premier pont sur la rivière Montmorency, il est, pour les résidents du Sault, un lien d’accès vers la ville de Québec et l’Île d’Orléans durant les longs hivers.

Source : Bibliothèque et Archives Canada

La passerelle

En 1993, un pont piétonnier est construit au-dessus de la chute, à l’emplacement de l'ancien pont suspendu. D'ailleurs, à chacune de ses extrémités, se retrouvent les pylônes du pont construit en 1856.

Crédit : Natasha J. Rochefort

Extrait de
Boischatel, une histoire exceptionnelle

Boischatel, une histoire exceptionnelle image circuit

Présenté par : Ville de Boischatel

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.