Cimetière Lingwick

Plusieurs complices et amis d'enfance du fugitif sont inhumés ici

Source photo: © 2019 Tous droits réservés 9029-1949 Qc inc.


Texte de la narration

Nous sommes au cimetière Lingwick, sur le Sentier des Écossais. Ce cimetière est ouvert à toutes les confessions. On y trouve entre autres les enfants des pionniers écossais de la deuxième génération nés ici, à Lingwick.

Finlay MacRitchie, dont la pierre tombale se trouve au centre du cimetière, est un fermier, un conseiller municipal, mais aussi un conteur et un poète. Né en Écosse, il n'a que 2 ans quand ses parents immigrent ici, en 1843. Sa famille s’établie dans le rang de la Montagne Rouge. Il est réputé pour ses chansons en gaéliques. Il écrit aussi des poèmes en anglais sur la vie de sa communauté, lesquels sont publiés dans les journaux de Sherbrooke.

MacRitchie était voisin de la famille Morrison avant qu'elle ne déménage à Mégantic.

Un de ses poèmes «Lingwick Bachelors» écrit en 1894, nomme les nombreux jeunes hommes dans la vingtaine, célibataires à l’époque, dans les rangs du North Hill et de la Montagne Rouge. Ce sont les jeunes supporters de Donald Morrison qui, par leur sang froid et leur courage, l’ont aider, à de nombreuses reprises, à s’échapper de justesse des griffes de la police. La plupart d’entre eux reposent désormais en paix dans ce cimetière. 

L'un des supporters du fugitif Morrison, John MacRitchie, aurait rencontré l’attelage des autorités policières en sens inverse dans un rang, alors que celle-ci venait pour fouiller les maisons. La route étant étroite et enneigée, MacRitchie aida calmement les chevaux de la police à négocier la manoeuvre.

Les policiers sont repartis effectuer leurs fouilles en remerciant le jeune homme et le chauffeur de la sleigh… qui était nul autre que... Donald Morrison, l'homme qu'ils recherchaient!



Extrait de
Sentier des Écossais | Sur les traces de Donald Morrison

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS