Maison de Claude-Henri Grignon

La maison de Claude-Henri Grignon (1851)

Maison du 195 rue Morin.

Jusqu'en 1920, Israël Desjardins (1834-1901)  y opère une forge. Par la suite, la famille Grignon acquiert les bâtiments, passant de Jean-Marie Grignon jusqu’à Claude-Henri. C’est dans cette maison que l’écrivain vit jusqu'à sa mort en 1976. Le 16 octobre 1983, l’année qui commémore le 50e anniversaire d’un Homme et son péché, la Société d’histoire des Pays-d’en-Haut, en collaboration avec Claire Grignon, la ville de Sainte-Adèle et de nombreux commerçants, apposent une plaque de bronze sur le bâtiment, soulignant l’inestimable contribution de ce citoyen à l’émergence des Pays-d’en-Haut.

Claude-Henri, fils du docteur Wilfrid Grignon, naît et grandit à Sainte-Adèle. Maire, préfet de comté, syndic de la paroisse, pamphlétaire, conférencier et romancier, Claude-Henri Grignon (1894-1976) s’inscrit dans tous les débats de l’époque. Il reçoit le prix David, une récompense qui a pour but de souligner et de soutenir le travail d'écrivains et de chercheurs au Québec.

Les personnages de Séraphin, Donalda, Alexis et les autres se font aussi connaître dans une série radiophonique en 1937, puis se transposent à l’écran en 1956 dans Les belles histoires des Pays-d’en-Haut. Membre de la Société royale du Canada en 1962, il reçoit quelques années plus tard l’Ordre du Canada.

Claude-Henri Grignon est maire de Sainte-Adèle de 1941 à 1951. Son filleul Pierre Grignon, professeur de linguistique, s’implique à son tour dans la vie adéloise, notamment en prenant un très grand soin de l’œuvre de son parrain mais acceptant de siéger au poste de maire, de 1994 à 2002.

195, rue Morin - volets

Au fil des ans, le bâtiment perd son toit « mansard » au profit d’une couverture en pente. Différents éléments décoratifs témoignent de son ancienneté, dont quelques ornements que l’on observe dans les volets. Bien préservé, ce bâtiment demeure un témoignage inestimable du passage d’un grand artiste adélois.

Claude-Henri Grignon et le curé J. Arsène Aubin

Claude-Henri Grignon et le curé J. Arsène Aubin avant 1955.
    
Société d’histoire de la Rivière-du-Nord
Fonds Claude-Henri Grignon

Juliette Poirier-Desjardins avec Claire Grignon

Photographie R. Gariepy
Société d’histoire de la Rivière-du-Nord
Fonds Claude-Henri Grignon



Extrait de
Histoire & Patrimoine | Sainte-Adèle des Pays-d'en-Haut

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS