Maison du fondateur de Magog

Maison du fondateur de Magog, Ralph Merry III


Journal de Ralph Merry IV

C’est grâce au journal du fils de Ralph Merry III, Ralph Merry IV, que l’on connaît les étapes de la construction de la maison.

Le 21 juillet 1821, Ralph Merry IV âgé de 35 ans, écrit dans son journal: « la charpente de la maison est montée ». Le 23, il ajoute: « Les bardeaux pour couvrir [la maison] sont apportés aujourd’hui par le capitaine Lufkin; il y a quelques semaines je lui avais payé 40 $ pour la charpente et les bardeaux » Le 25 août, les pierres de la cave sont arrivées et le 1er septembre, les murs de la cave sont terminés par un dénommé Young. Ralph Merry IV précise dans son journal: « Nous avons deux hommes à étayer la maison sur ses fondations et ils ont presque terminé ». Deux semaines plus tard, il note: Une partie de nos meubles est rendue dans la nouvelle maison et nous avons commencé à l’habiter hier. Au 3 septembre, il n’y avait pas une planche en place ».

Ralph IV est fier de cette réalisation. Il écrit le 9 novembre: « Je suis comblé d’avoir pu bâtir notre maison et une sainte joie m’envahit instantanément. Bien sûr, je suis content d’avoir réussi notre construction pour laquelle nous avons tant peiné. Nous sommes allés de l’avant avec beaucoup plus de rapidité et de succès que les gens d’ici, en bonne santé et plus fortuné, en sont capables; malgré mon pauvre état de santé et le peu de ressources dont nous disposons… »

Maison Merry en 1925

Lors de la construction de la maison, en 1821, trois lucarnes à pignon percent les versants est et ouest du toit. Sur cette photo de 1925, les lucarnes sont reliées.

Le revêtement est en planches à clin aussi appelées déclin. Ces planches sont biseautées de façon à en amincir la partie supérieure. Elles sont posées horizontalement et se chevauchent. Leur face exposée est inclinée pour empêcher la pénétration de l’eau de pluie.

Les fenêtres à guillotine composées de 12 à 20 carreaux caractérisent les premiers modèles de ce type de fenêtre introduits au Québec à cette époque. L’emploi de petits carreaux facilite alors autant la production du verre que son transport.

À l’exception de quelques ajouts contemporains, les principaux éléments de quincaillerie des fenêtres, des contre-fenêtres et le verre du corps principal sont d’origine.

Ralph Merry V




Extrait de
Circuit du Vieux Magog

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS