L'architecture néo vernaculaire

Le Saguenay Inn

Le Saguenay Inn fut construit en 1939.

Source: Rio Tinto.

L'église Saint-Jacques

« Projet d'une église et presbytère pour la paroisse Saint-Jacques, Arvida », 25 juin 1946.

Source: Bibliothèque et Archives nationales du Québec. P219,S1,P305-08.

L'école Notre-Dame-de-l'Assomption

Projet pour la construction de l'école Notre-Dame-de-l'Assomption. Arvida, 1949.

Source: Bibliothèque et Archives nationales du Québec. P2,S1,P343-13.

Maison de modèle G-2

Modèle de maison G-2.

Source: Ville de Saguenay.

Maison de modèle M-9

Modèle de maison M-9.

Source: Ville de Saguenay.

Maison de modèle M-11

Modèle de maison M-11.

Source: Ville de Saguenay.

L'architecture néo-vernaculaire

Dans l’objectif d’attirer les travailleurs et de susciter un sentiment d’appartenance aux nouveaux arrivants venus s’établir à Arvida, Alcoa adapte certains plans afin de créer des résidences inspirées des maisons traditionnelles canadiennes-françaises. De plus, ces maisons se distinguent par une salle de famille, disposition traditionnelle de l’habitat canadien-français. Cette démarche, qui vise à ancrer la nouvelle ville au sol canadien-français, démontre un régionalisme précurseur de la part des ingénieurs et des architectes de la compagnie.

À partir des années 1930, le style néo-vernaculaire devient de plus en plus prisé par les architectes. Il s’agit d’un style mettant en valeur les identités locales. Ainsi, les architectes tiennent compte notamment des traits culturels, des matériaux disponibles sur place, de l’aménagement et des éléments décoratifs. Les édifices de la Nouvelle-France ou considérés comme typiquement canadiens-français servent de modèles.

La ville d’Arvida est en expansion lorsque ce style architectural devient en vogue. Ainsi, on y retrouve plusieurs bâtiments d’architecture néo-vernaculaire : le Marché d’Arvida, le Corner Store, le Saguenay Inn, le Britanny Row et l’église Saint-Jacques. Plusieurs maisons sont construites dans ce style, notamment certaines dans la rue Castner. Elles sont reconnaissables entre autres par leur petite taille, leurs lucarnes et leurs larmiers incurvés.



Extrait de
Arvida, Cité de l'aluminium

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS