Ancien chalet de Émile Cochand

Émile Cochand (1890-1987)

Source photo: Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand, Photographe: Stroud


Le premier instructeur professionnel de ski au Canada

Originaire de Sainte-Croix dans le canton de Vaud en Suisse, Émile Cochand est considéré comme le premier instructeur professionnel de ski au Canada, toutes disciplines confondues. Il a également fondé le premier centre de ski au pays : le Chalet Cochand.

Le Chalet Cochand

Le ski fait son apparition en Amérique du Nord au début du 20e siècle. Il est alors pratiqué par des Norvégiens en tant que moyen de transport sur de grandes distances. L'activité suscite l'intérêt des clubs de raquetteurs québécois puis, en 1904, une première organisation dédiée à la pratique du ski nordique est fondée : le Montreal Ski Club. Prenant le train depuis Montréal, des pionniers dirigent des excursions dans les Laurentides, tels que Percy Douglas dès 1905 et Hermann « Jack Rabbit » Johannsen dès 1925.
.....

Photographe : inconnu.

Source : Fonds Cochand, collection de la Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel.

Gare Sainte-Marguerite Station

C'est grâce à Émile Cochand qu'on en viendra à distinguer ski alpin et ski de randonnée. Arrivé de Suisse où il était champion de saut à ski, Cochand s'installe en 1911 comme instructeur au Laurentide Inn de Saint-Agathe, ayant emporté avec lui une centaine de paires de skis et de bâtons. La Première Guerre mondiale force la transformation de l'hôtel en hôpital de convalescence, et Cochand doit chercher du travail à Montréal. Il ne tarde guère à revenir dans les Laurentides et s'établit cette fois à Sainte-Marguerite-Station. Avec sa nouvelle épouse Léa, également d'origine suisse, il achète pour 500$ un lot de 500 acres comprenant chalet et maison de ferme, dans l'intention d'y accueillir les touristes.
.....

Source : Archives du Canadien Pacifique

Un chalet prisé par les amateurs de plein air

Émile Cochand déboise afin d'ouvrir des pistes et des pentes de ski, en plus de donner ses leçons. Ses enfants sont initiés au sport dès l'âge de trois ans, et skient sur des douves de tonneaux. Léa prépare des spécialités suisses à leur clientèle. Bientôt celle-ci augmente, et le Chalet Cochand, déjà prisé des amateurs de plein air, devient une table réputée.
.....

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

La station s'agrandit

En 1920, l'auberge est ravagée par un incendie. On la reconstruit aussitôt en plus grand et les activités reprennent avec succès dès l'année suivante. En hiver, le complexe offre 100 kilomètres de sentiers pour le ski de fond, des pistes de ski alpin, un anneau de glace, deux tremplins de saut à ski et une descente pour traîne-sauvage. En été, le lac Lucerne, formé artificiellement grâce à une digue, sert à la nage et au canotage. S'ajoutent bientôt une piscine, un tennis, une écurie pour les chevaux d'équitation et plusieurs chalets rustiques d'inspiration suisse.
.....

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Équipe olympique canadienne de ski, 1948

En 1924, Émile Cochand fonde avec d'autres hôteliers, la Laurentian Resorts Association. Le dynamisme de ce groupe, dont Émile sera président jusqu'en 1936, et les démonstrations de ski aux États-Unis auxquelles participe la famille Cochand, apporteront beaucoup au développement de la villégiature laurentienne.
.....

Photo: Équipe olympique canadienne de ski, 1948. Louis Cochand est le troisième depuis la droite.

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Émile Cochand

Le chalet Cochand connaît son âge d'or durant les années 1930, alors qu'on installe le J-Bar, première remontée mécanique au pays (1936), puis le premier télésiège (1938). De plus, depuis 1927, les trains de neige du CN et du CP desservent la région. Les fils d'Émile, Louis, Émile II et Pierre, s'illustrent dans de nombreuses compétitions, dont plusieurs se déroulent au chalet Cochand. Louis ira jusqu'à participer aux jeux olympiques, avant de devenir lui-même entraîneur de l'équipe canadienne.
.....

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Bar du chalet Cochand

Le chalet connaîtra de nouveau l'effervescence, particulièrement dans les années 1950 sous la direction de Louis Cochand. Le ski, autrefois le privilège d'une élite, est devenu accessible à un plus grand nombre de personnes. C'est le chalet lui-même qui finit par poser problème à mesure que se démocratise la voiture.

La famille vend le complexe en 1966. Le chalet Cochand deviendra par la suite l'Auberge Yvan Coutu, puis l'Auberge Lac Lucerne, avant d'être démoli en 1990.
.....

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Alpine hut J bar, chalet Cochand

Les remonte-pente et autres installations ayant été retirés, seuls perdurent, en tant qu'habitations privées, cinq chalets suisses ayant autrefois fait partie du complexe.
.....

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Pistes de ski

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Chalet Cochand l’été dans les années 1960

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Recherche historique et iconographique, rédaction :
Marc-André Lapointe et Samuel Mathieu

Leçon de saut

Source : Société d’histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et d’Estérel, Fonds Cochand

Crédits

Source : Michèle Dubuc, Sainte-Adèle à travers le temps, 1842-2005. Éditions Sainte-Adèle, 2005 ; Serge Laurin, Histoire des Laurentides, Institut québécois de recherche sur la culture, 1989 ; Chas McLean Cochand, Chalet Cochand : The ups, downs, triumphs and travails of North America's first ski resort, Skiing Heritage Journal, mars 2010.
 



Extrait de
Grands développeurs des Pays-d'en-Haut

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS