Saint-François-du-Lac

Histoire de Saint-François-du-Lac


Hôtel Abenakis Springs

Dès la Nouvelle-France, les Jésuites connaissaient l'existence de l'eau minérale naturellement gazéifiée qui coulait à Saint-François-du-Lac, une eau légendaire qui fera bientôt naître l’établissement hôtelier « Abénakis Springs ».

Située à Saint-François-du-Lac, cette station thermale accueille ses premiers touristes américains en 1882. Au tournant du 20e siècle, l'élite canadienne-française de partout prenaient le chemin de fer ou le bateau-vapeur afin de s'y rendre. L'âge d'or du « thermalisme » québécois est en marche, auquel on associe plusieurs bienfaits naturels et curatifs. Cette forme de « médecine naturelle » connaît cependant un déclin rapide, notamment avec l'accélération de l'embouteillage, qui accapare de plus en plus les différentes sources d'eau minérale, un peu partout au Québec. 

L'hôtel fermera ses portes en 1943 et sera démoli. La source, pour sa part, sera achetée dès 1945 par Omer Biron, afin d’en commercialiser le produit. L'eau de source gazéifiée est vendue aujourd'hui sous le nom d’« Eau minérale Abénakis ».

Du vélo sur la rivière

Durant la haute saison, bénéficiez d’un circuit tout à fait original ! Amateur de vélo, de plein air ou d’expérience nouvelle, la navette maritime vous accueillera pour vous faire traverser la rivière Saint-François jusqu’au village voisin : Pierreville.

Dès la mi-juin jusqu’à la Fête du travail, vous pourrez profiter d’allers-retours continuels à partir de la Marina Monsieur B. ou du quai fédéral du secteur Notre-Dame-de-Pierreville.  Le capitaine se fera de plus un plaisir de raconter à votre convenance plus de 350 années d’histoire entourant le Bas Saint-François.

Pour un coût minime de 2,00$ par adulte, vous découvrirez de merveilleux paysages et ferez la rencontre de personnes exceptionnelles. C’est l’occasion rêvée de vous arrêter avant de repartir !

La Maison Courchesne

Cette maison classée immeuble patrimonial depuis 1968 a été construite en 1812 et appartenait à M. Joseph Courchesne. De style néoclassique, vous pouvez l’apercevoir sur le rang Grande-Terre en longeant la rivière Saint-François. Elle nous rappelle la traditionnelle maison québécoise, avec quelques détails architecturaux de style français.

La maison a reçu beaucoup d’amour depuis des années ; on y a conservé le foyer surmonté d’un épais linteau constitué d’une seule pierre, le plafond à couvre-joints et plusieurs portes à panneaux verticaux.

Ce bien unique présente une très grande valeur historique pour la région. La maison Courchesne aurait servi de refuge à des patriotes lors des rébellions de 1837 et 1838. Son propriétaire de l’époque, Joseph Courchesne, chef de bataillon des patriotes, se serait caché au sous-sol pour échapper aux troupes britanniques. Il aurait ensuite fui à Trois-Rivières, en passant par la rivière Saint-François et le Lac Saint-Pierre, chaussé seulement de ses patins de bois.

L'Église de Saint-François-du-Lac




Extrait de
Circuit du Bas Saint-François | MRC Nicolet-Yamaska

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS