Tombeau de saint François de Laval

Chapelle funéraire de saint François de Laval

Monseigneur de Laval fut le premier évêque à Québec (1659). Il est le fondateur du Séminaire de Québec (1663) et de la paroisse Notre-Dame (1664). À sa mort, en 1708, son corps a été inhumé sous le chœur de la cathédrale pour ensuite être déplacé, selon ses volontés, dans la chapelle extérieure du Séminaire de Québec (1878).

Les sépultures des autres évêques de Québec étant réunies dans la crypte de la cathédrale et la chapelle extérieure du Séminaire devant être fermée au culte, on lui aménagea cette chapelle funéraire en 1993. Le concept architectural, développé par monsieur Émile Gilbert, respecte l’architecture de la cathédrale.

Saint François de Laval

Ce portrait de saint François de Laval est visible dans la salle voisine.

Saint François de Laval (1623-1708) est un bâtisseur audacieux. On retient de lui l'image d'un homme totalement dévoué à sa tâche et débrouillard qui a su organiser de façon ingénieuse ce diocèse naissant, malgré peu d’effectifs et de ressources financières. Pour y arriver, il fonde le Séminaire de Québec et de nombreuses institutions durables, et lutte pour les droits des autochtones.

Monseigneur François de Laval a été canonisé par le pape François en avril 2014. Il a aussi été reconnu personnage historique du Québec en 2018, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Titre de l’œuvre: 
Saint François de Québec
Giclée Mix médium
Daniel Abel, artiste-peintre, 2014

Le gisant de saint François de Laval

Les sculpteurs Jules Lasalle et Marion Ducharme ont créé ce gisant en bronze. Cette œuvre représente saint François de Laval, vêtu de ses vêtements sacerdotaux, les yeux ouverts, le regard méditatif. Son cercueil, recouvert de plomb, se trouve situé tout juste sous son gisant, et non dans la crypte.

Un immense pays de mission

En 1659, François de Laval arrive à Québec, envoyé par le Saint-Siège comme vicaire apostolique. Le territoire qui lui est confié correspond aux limites de la Nouvelle-France, qui comprend toute l’Amérique du Nord au nord des colonies espagnoles, à l’exception des treize colonies britanniques.

La carte géographique au sol, en pente et à relief, sur granite noir, représente l'immense diocèse de Québec au 17e siècle. Il s'agit du premier diocèse catholique en Amérique du Nord, fondé en 1674, et dont le premier évêque sera François de Laval.

À propos

À son décès en 1708, monseigneur de Laval est enterré sous sa cathédrale. Au fil du temps, l’emplacement exact de son tombeau semble passer à l'oubli. En 1878, lors de travaux d'excavation, des ouvriers déterrent plusieurs sépultures épiscopales dont le cercueil de monseigneur de Laval. Ses restes sont transportés au Séminaire de Québec la même année afin de respecter le vœu de monseigneur d’être enterré dans son Séminaire, vœu qui n’a pu être respecté à l’origine, en raison de l’incendie de la chapelle du Séminaire en 1705.

En 1950, les représentants du Séminaire décident d'installer le tombeau de François de Laval dans un mausolée adjacent à la chapelle extérieure du Séminaire de Québec pour favoriser un meilleur accès public à son tombeau. Mais la chapelle extérieure du Séminaire est fermée au culte un peu plus tard. On envisage alors de construire une nouvelle chapelle, cette fois à l'intérieur de la Basilique-cathédrale Notre-Dame.

La réalisation des œuvres qu'on peut voir dans la chapelle funéraire de saint François de Laval a commencé en novembre 1992 sous la supervision de l'architecte Emile Gilbert qui a fait appel aux artistes Jules Lasalle et Marion Ducharme. La construction de la chapelle a été confiée à la firme Hervé Pomerleau Inc. Les coûts en ont été entièrement assumés par le Séminaire de Québec.
 
L'inauguration de cette chapelle a été présidée par Monseigneur Maurice Couture, archevêque de Québec, au cours d'une célébration eucharistique, le 29 mai 1993.



Extrait de
Guide de la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS