La nef Sainte-Anne

La nef Sainte-Anne, lieu réservé à la prière

La portion avant de la nef Sainte-Anne est réservée à la prière et à l’adoration. Visiteurs, vous pouvez entrer vous y recueillir. Merci cependant de ne pas y circuler.

Des fidèles y récitent le chapelet chaque jour. Des membres de la Confrérie de la Sainte-Famille viennent y prier le troisième mercredi de chaque mois. En dehors de ces activités collectives, des paroissiens et des croyants viennent aussi y prier et/ou y méditer, de façon individuelle.

Lampe du sanctuaire

Quand elle est allumée, la lampe du sanctuaire indique le lieu de la Sainte Présence de Jésus (sous forme d’hosties consacrées au cours de la messe, conservées au tabernacle).

Cette lampe du sanctuaire a été fabriquée vers 1830 par Laurent Amiot, orfèvre originaire de Québec (1764-1839). Celui-ci a appris son métier auprès de François Renvoyzé (1739-1819), orfèvre de grande renommée de Québec, de même que chez des maîtres européens. Faite en argent, cette somptueuse lampe mesure 27 cm de hauteur par 30 cm de diamètre. 

L’éducation de la Vierge

Ce grand tableau, a été peint d'après l'œuvre originale du peintre italien Paolo Gaidano (1861-1917). On y voit Marie, enfant, agenouillée, entourée de sa mère, sainte Anne, et de son père, saint Joachim. La colombe qui domine la scène symbolise l'Esprit saint.

Le tableau a été réalisé en 1927 par Célina Fréchette (1853-1942), religieuse du Bon Pasteur de Québec, connue sous le nom de sœur Saint-Jean-Berchmans. C'est une des premières femmes peintres de la région à avoir exercé son art de façon professionnelle.



Extrait de
Guide de la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS