Domaine Zévallos

Sur les traces des esclaves

Aux Antilles, le mot Habitation désigne l’exploitation agricole sur laquelle on pratiquait jadis l’esclavage. L'Habitation Zévallos permet de retracer l’Histoire des familles de colons européens qui y ont vécu et de découvrir une partie de l’Histoire de l’esclavage.

Le domaine de Zévallos tire son nom d’un mariage fructeux entre deux propriétaires terriens : Philippe Dominique de Parisis de Zévallos et Renée-Adélaïde Van Shalchwick (descendante de réfugiés hollandais). Le domaine s’étend au fil des années, si bien qu'il compte plus de 1000 hectares en 1802.

La première usine centrale de Guadeloupe est construite en 1844 sur les terres de Zévallos, non loin de la maison que vous apercevez. Les vestiges que vous verrez sur place sont aujourd’hui les dernières traces de cette époque industrielle, pré et post esclavagiste.

Des visites des lieux sont possibles. Découvrez sur place la maison et le Jardin des maîtres où on vous raconte la vie au quotidien à l'époque du 18ème -19ème siècle. Voyez aussi sur place les vestiges de la première usine centrale de Guadeloupe.

Sur la photo, Maggy Beausir, mère des propriétaires actuels, reçoit les visiteurs.  Elle est la mémoire vivante des lieux. Elle arpente aussi régulièrement l'immense jardin de 2,5 hectares, composé de palmiers rares, un petit piolet à la main, toujours en quête de vestiges qui datent bien souvent de l'époque d'avant la construction de la Maison Zévallos. 



Extrait de
Points chauds à découvrir en Guadeloupe

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS