Le Lac des Sables / Place Lagny

Le début de l’histoire locale

Notre histoire débute il y a plus de 150 ans, alors qu'un mouvement de colonisation emprunte la vallée de la rivière du Nord et atteint le lac des Sables au début des années 1850. 

Le secteur est alors fréquenté par les Weskarinis (peuple algonquin) qui s’adonnent à leurs activités traditionnelles de chasse et de pêche. Les premiers colons se font agriculteurs et bûcherons. Un hameau prend bientôt naissance à proximité du lac. Desservie par voie de mission, une chapelle catholique est construite et la paroisse de Sainte-Agathe est fondée en 1861.

Noyau villageois

Un moulin moud en farine le blé des habitants là où se trouve la décharge du lac, dans la rivière du Nord. Nombre de moulins à scie sont également implantés ici et là et constitueront le premier jalon de l’industrie du bois dans la région. Le noyau villageois se résume alors à un certain nombre de bâtiments d’artisans et de commerçants sur les rues Principale et Saint-Vincent. L’arrivée du chemin de fer en 1892 aura un impact majeur sur le développement du village.


Le lac des Sables

Le lac des Sables constitue, à n’en pas douter, le premier joyau du patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts et une fierté pour ses habitants. Son nom lui vient de ses fonds sablonneux qui rendent l’eau plus claire.

C’est sur ses rives qu’a pris naissance la ville et qu’elle s’y est développée. Sa beauté, l’air vivifiant et le paysage montagneux attirent également, depuis plus de 125 ans, villégiateurs et touristes. Le lac des Sables demeure, tout au long de l’année, au centre de la plupart des activités récréatives, festives et sportives.

Plages

Trois plages publiques permettent l’accès à la baignade et à la pratique des sports nautiques.  La navigation en tous genres offre aussi un point de vue panoramique sur le paysage tout à fait… dépaysant.

PHOTO
(1) Dessin du lac des Sables vu à vol d'oiseau, F Haberer, 1892.
Collection Erik Wang.

PANNEAU HISTORIQUE À PROXIMITÉ
(intersection Saint-Louis/Principale - sur la petite place)
«Le courage des ouvreurs de pays»


La place Lagny

Située au bord du lac des Sables en plein centre-ville, la place Lagny est aménagée à la fin des années 1960 afin de donner aux citoyens et visiteurs un accès privilégié au lac. Maisons, commerces et un hôtel sont démolis dans ce plan de rénovation urbaine pour laisser place à un espace public et un pavillon communautaire. En ce lieu de prédilection pour les rassemblements populaires, la diffusion des spectacles en plein air et la pratique de différents loisirs en famille, on aime flâner, pique-niquer, jouer, observer le va-et-vient des bateaux et des oiseaux et se laisser bercer par les couchers de soleil.

La place Lagny doit son nom au jumelage international de la municipalité en 1969 avec la commune française de Lagny-sur-Marne.

Nouveau pavillon

L’architecture du nouveau pavillon inauguré en 2003 rappelle celui de l’hôtel Chez Maurice ayant occupé cet emplacement (aussi connu à différentes époques sous les noms de Villa Beaulieu et Villa des Monts). 


Plaisirs d’hiver au temps du carnaval

Le premier carnaval d’hiver à Sainte-Agathe aurait été initié par le pharmacien Omer St-Amour en 1908. Cette fête hivernale, interrompue à quelques occasions par les deux guerres et la crise économique entre autres, connaît une renaissance fulgurante grâce au flamboyant Adélard Ratelle, surnommé monsieur Carnaval. Il se rend jusqu’aux États-Unis pour promouvoir cet événement touristique d’envergure qui met en valeur les attraits de la ville, mais aussi les traditions canadiennes françaises comme la ceinture fléchée, les repas d’antan et les soirées dansantes de musique folklorique.

Diverses activités sont à l’honneur: palais de glace, sculptures de glace, couronnement de la reine, parade aux flambeaux et chars allégoriques, courses de ski et de chiens, ski-joering, hockey, glissades, feux d’artifice et de multiples soirées dans les hôtels de la ville et la salle paroissiale.

PHOTOS
(1-2) Château de glace et curling sur le lac (baie Nantel).
(3) Glissades aux Petites Alpes.

Adélard Ratelle (1915-1986) et le bonhomme Carnaval

Saviez-vous que le bonhomme carnaval est né à Sainte-Agathe-des-Monts? C’est un fait peu connu, mais les Agathois en sont très fiers. Alors que celui de Québec est imaginé en 1954, celui du carnaval de Sainte-Agathe-des-Monts est présent dans la publicité et sur le programme annuel dès 1950. Le bonhomme carnaval a été imaginé et dessiné par Natt. C. Cowan... à l'image sans doute de son père spirituel.

D'ailleurs, sans Adélard Ratelle, le Carnaval laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts n’aurait jamais connu autant de succès. Celui que l’on appelait affectueusement monsieur Carnaval est l’âme de cet événement hivernal. En 1947, et pendant 25 ans, il fut président bénévole et directeur général du Carnaval. Organisateur chevronné, il fera connaître le carnaval agathois et rayonner sa ville à travers le monde. Dans les années 1950, il organisera d’importantes campagnes publicitaires, dont quelques-unes à New York. Il fera même transporter de la neige par avion pour reproduire une bataille de balle de neige au cœur de la ville américaine. Très impliqué dans sa communauté, Adélard Ratelle a marqué Sainte-Agathe par son dévouement, son sens de l’organisation et ses idées novatrices.

PHOTO
(1) Natt C. Cowan.

Des activités en toutes saisons

Sainte-Agathe-des-Monts a une longue tradition d’événements et de divertissements selon les saisons. Dès la fin des années 1890, on organise des régates sur le lac des Sables. Puis apparaissent les revues de ski nautique fort populaires dans les années 1950 et 1960 et, plus récemment, les Concerts sur le lac. Pêche, baignade, ski nautique, navigation en canot, en chaloupe ou à la voile, excursion commentée à bord du bateau de croisière Alouette occupent les résidents, touristes et villégiateurs durant l’été.

La saison hivernale n’est pas en reste. En plus d’être le berceau du ski dans les Laurentides, Sainte-Agathe multiplie les activités extérieures inusitées depuis le début des années 1900 comme le ski-joering (skieur tiré par un animal ou un véhicule motorisé) et l’aéro-ski (skieurs tirés par un avion sans ailes) ou plus traditionnelles comme le ski alpin et le ski de fond, le patin, le hockey, le curling, la pêche blanche et la motoneige.

PHOTOS
(1) Rassemblement de motoneiges devant l’hôtel Chez Maurice.
(2) Revue nautique sur le lac des Sables.
(3) Ski-joering.

L’aéro-ski de Moïse Paquette (vidéo – 38 sec.)

Source :Sainte-Agathe-des-Monts, une ville, des histoires; un film de Guy Fradette, 2013


Le début de l'histoire locale (en rappel)

Notre histoire débute il y a plus de 150 ans. Le mouvement de colonisation emprunte à l'époque la vallée de la rivière du Nord et atteint le lac des Sables au début des années 1850.

Le secteur est alors fréquenté par les Weskarinis (peuple algonquin) qui s’adonnent à leurs activités traditionnelles de chasse et de pêche. Les premiers colons se font agriculteurs et bûcherons. Un hameau prend bientôt naissance à proximité du lac. Desservie par voie de mission, une chapelle catholique est construite et la paroisse de Sainte-Agathe est fondée en 1861.

Les moulins

Un moulin moud en farine le blé des habitants là où se trouve la décharge du lac, dans la rivière du Nord. Nombre de moulins à scie sont également implantés ici et là et constitueront le premier jalon de l’industrie du bois dans la région. Le noyau villageois se résume alors à un certain nombre de bâtiments d’artisans et de commerçants sur les rues Principale et Saint-Vincent. L’arrivée du chemin de fer en 1892 aura un impact majeur sur le développement du village.

L’arrivée du chemin de fer (suite de l'histoire)

Sainte-Agathe-des-Monts connaît un important essor suite à l’arrivée du chemin de fer. Celui-ci a un impact majeur sur le développement du village. De nombreux visiteurs sont ravis par les paysages et par la qualité de l’air qui fait cruellement défaut dans la grande ville.

Le libraire Octavien Rolland, de Montréal, est le premier à bénéficier d’une résidence secondaire sur le lac des Sables. Plusieurs l’imiteront dont l’avocat et homme politique Raymond Préfontaine ainsi que des industriels et des financiers de Montréal. Avec les luxueuses villas qui occupent les rives du lac apparaissent les hôtels pour héberger les villégiateurs de passage.

À la même époque, des institutions religieuses établissent un couvent pour les jeunes filles et un collège pour les garçons du village et des environs. En 1905, les autorités catholiques vont entreprendre la construction d’une vaste église en pierre devant remplacer l’ancienne jugée trop petite. La présence plus marquée de gens d’expression anglaise amène l’aménagement, en 1899, de la Holy Trinity Church. Sainte-Agathe-des-Monts connaît alors une ère de prospérité entre autres grâce au tourisme de prestige.

Les vertus de l'air pur

En raison de l’air pur des montagnes, l’endroit sera reconnu pour le traitement des maladies respiratoires. Des sanatoriums sont construits.  L’hébergement des patients se fait également dans les résidences auxquelles on ajoute des galeries et des solariums. Après la Seconde Guerre mondiale, ces lieux de santé sont moins fréquentés en raison de l’usage généralisé du vaccin contre la tuberculose.

L’engouement pour le ski dans les années 1920 diversifie l’offre touristique alors que Sainte-Agathe-des-Monts devient la destination des sports d’hiver par excellence. Carnaval, course de ski et de chiens, régates, ski nautique attirent les visiteurs en toute saison.

Accélération du développement

L’ouverture de l’autoroute et le développement de nouvelles destinations touristiques dans les Laurentides ont plus tard drainé une partie de la clientèle fréquentant les alentours du lac des Sables. Héritiers de plus de 150 ans d’histoire, les citoyens de Sainte-Agathe-des-Monts et les vacanciers redécouvrent aujourd’hui le charme de l’environnement bâti et naturel de cette municipalité.

Extrait de
Circuit patrimonial de Sainte-Agathe-des-Monts

Circuit patrimonial de Sainte-Agathe-des-Monts image circuit

Présenté par : Comité du patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.