Secteur rue Préfontaine

En remontant la rue Préfontaine

Les belles maisons sont nombreuses à Sainte-Agathe et de styles variés. Sur la rue Préfontaine, on observe cependant la présence de nombreux solariums. Ces constructions nous rappellent l'époque où les malades de la tuberculose traités au sanatorium de Sainte-Agathe* poursuivaient généralement leur convalescence dans ces maisons de repos.

Ces espaces couverts ont leur façade du côté sud et de ce fait, les patients y bénéficiaient des chauds rayons du soleil l'hiver en plus du grand air bienfaisant des montagnes réputé pour aider à guérir. On ne retrouve pas de solarium orientés du côté nord.

Au surplus, la présence des malades dans les espaces publics ont amené les autorités municipales à imposer des règlements qui, même si cela fait aujourd'hui sourire en écoutant la vidéo qui suit, ont sans doute été efficace pour éviter la contagion.

À noter au passage, la partie arrière plus moderne du CLSC (Pavillon Grignon) et qui fut le premier hôpital de Sainte-Agathe (voir point 3 - Hôpital de la Providence).

*Détour optionnel jusqu'à l'ancien sanatorium
(Point 11 hors circuit - 1 kilomètre aller-retour)
À partir de la rue Préfontaine, le sanatorium est situé à un demi-kilomètre vers le nord sur la rue Saint-Vincent.

Sainte-Agathe-des-Monts, place de santé (vidéo 37 sec.)

Source :Sainte-Agathe-des-Monts, une ville, des histoires; un film de Guy Fradette, 2013


Le magasin Cyrille-Guindon

112-114 rue Saint-Vincent
……….

Ce vaste magasin en brique à deux étages est construit peu après 1900 pour le marchand Cyrille Guindon. L’édifice comporte alors un parapet ornementé d’un fronton et est remarquable avec ses nombreux éléments décoratifs de l’architecture «à l’italienne». Le bureau de poste occupera une partie des lieux au début des années 1910. Le commerçant de bois Cyrille Guindon cède l’édifice au marchand Rodrigue Touchette en 1930.

Appartenant par la suite à la famille Antonio Touchette, l’édifice sera occupé par divers commerces: chapelière (nouvelle bourgeoisie oblige), boucherie, imprimerie, salon de coiffure, boutique de réparation de radios et de télévisions, vêtements d’enfants, magasins de tissus, de matériel d’artistes et service d’encadrement. Il est aujourd’hui occupé par un restaurant.

Malgré la disparition du parapet à fronton et du balcon en bois, l’édifice présente toujours plusieurs caractéristiques d’intérêt.

PHOTO
Magasin Cyrille-Guindon : édifice de droite sur la photo, vers 1925.

Plomberie Josephat Raymond

109 rue Saint-Vincent
..........

Construite à la fin des années 1940, cette bâtisse rappelle le courant d’architecture «Streamline» très présent dans le design industriel des années 1930-40. Plutôt unique à Sainte-Agathe, sa structure est probablement inspirée des visites fréquentes d’Aline Lortie aux États-Unis lorsqu’il fut question de moderniser le magasin d’électroménagers et de fournitures de salle de bains de l’entreprise de son mari Josephat Raymond.

Josephat Raymond (1896-1979) est né à Saint-Jérôme. Après son mariage avec Aline Lortie en 1915, il s’installe à Sainte-Agathe et devient maître-plombier. Entrepreneur important, sa clientèle incluait tous les hôtels de la région. Il employait jusqu’à 45 personnes dans les meilleures années. Il a ainsi formé nombre de plombiers qui ont ensuite œuvré à leur compte dans toute la région. À son décès, ses enfants ont pris la relève, puis l’entreprise familiale a finalement fermé à la fin des années 1990.

Rénové pour accueillir des bureaux, l’édifice a gardé son aspect d’origine. Derrière, on aperçoit encore le hangar, tout aussi unique et bien conservé, où Josephat Raymond a longtemps eu son atelier.

La Maison Joseph-Villeneuve

12-14 rue Préfontaine Est
..........

Le marchand Joseph Amyot dit Villeneuve et son épouse, Donalda Giroux, font l’acquisition en 1901 du lot 104 de la terre d’Amable Godon, un pionnier de Sainte-Agathe. Ils font ériger peu de temps après une grande maison en bois coiffée d’une toiture cruciforme comportant une galerie.

Cet édifice présente l’architecture typique des maisons bourgeoises du début du XXe siècle. Les galeries et les balcons seront fermés et vitrés plus tard, à la manière des solariums popularisés par le docteur Edward Livingston Trudeau à Saranac Lake dans l’état de New York et qu’on retrouve un peu partout à Sainte-Agathe-des-Monts. Ils n’étaient pas conçus pour être chauds, mais pour permettre aux patients tuberculeux en convalescence de se reposer à l’air frais et sec. Plusieurs propriétaires de maison offraient des chambres aux patients pour leur convalescence.

Suivant un jumelage entre les deux municipalités, les autorités municipales et les citoyens de Sainte-Agathe-des-Monts conservent encore aujourd’hui des liens d’amitié avec ceux de Saranac Lake.

PHOTOS
(1) La maison au début du XXe siècle, avant que les galeries et balcons ne soient fermés.
(2) La maison telle qu’on la retrouve encore aujourd’hui.
Collection Famille Latour.

Maison «Gibeault»

13 rue Préfontaine Est
..........

Il existe peu d’informations sur cette belle construction de style Tudor dont on retrouve encore quelques exemples à Sainte-Agathe-des-Monts.

Elle est présumée avoir été construite et habitée par l’avocat Gaston Gibeault qui y avait également son bureau dans les années 1930.

Me Gibeault est connu pour avoir entre autres présidé l’assemblée de fondation de la Chambre de commerce Sainte-Agathe-des-Monts (aujourd’hui Chambre de commerce du Grand Sainte-Agathe).

Extrait de
Circuit patrimonial de Sainte-Agathe-des-Monts

Circuit patrimonial de Sainte-Agathe-des-Monts image circuit

Présenté par : Comité du patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.