La gare

La gare du Canadien Pacifique

24 rue Saint-Paul Est
..........

Signe de progrès et symbole de la colonisation, le premier train du Canadien Pacifique s’arrête à Sainte-Agathe le 9 juillet 1892. Un petit bâtiment rudimentaire permet aux voyageurs d’attendre et de déposer leurs bagages.

La gare actuelle est construite en 1902 puis déplacée de quelques centaines de pieds, agrandie en 1913 et reconstruite après avoir été incendiée en 2008. La seule dans les Laurentides de type architectural «Queen-Ann», elle figure parmi les plus belles gares du tronçon Saint-Jérôme-Mont-Laurier et témoigne de la vitalité de la municipalité à cette époque.

Avec l’amélioration du réseau routier et l’accessibilité à la voiture à partir des années 1950, les trains de passagers entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier sont interrompus au début des années 1970, puis repris entre 1978 et 1981 sans grand succès. On met fin aux transports des marchandises quelques années plus tard.

Abandonnée pendant près de 25 ans, la gare nécessite d’importants travaux de restauration en 1996 pour lui redonner son éclat d’origine à l’ouverture du parc linéaire Le P’tit train du Nord. Sérieusement endommagé en 2008 par un incendie, le bâtiment est reconstruit tel qu’il était en 1902. Ce bâtiment a été sauvé de la démolition grâce à l’implication d’un regroupement de bénévoles donnant naissance au Comité du patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts.

L’ancienne gare de Sainte-Agathe-des-Monts est citée bâtiment patrimonial en 1993 par la Ville de Sainte-Agathe et désignée gare ferroviaire patrimoniale par le gouvernement du Canada l’année suivante. La chambre de commerce locale y a établi son bureau d'accueil touristique.

PHOTOS
(1-2) Train en attente à la gare du Canadien Pacifique, intersection des rues Préfontaine Est et Demontigny, 1914 et 1928.

PANNEAU HISTORIQUE À PROXIMITÉ
«Quand le train entre en gare»

Une industrie florissante

Dès 1869, le curé Antoine Labelle entreprend des démarches pour qu’un embranchement du chemin de fer se dirige vers le Nord afin d’assurer la vitalité, le développement et la prospérité des paroisses des Laurentides.

Il faut attendre 1892 pour que le train s’arrête à Sainte-Agathe et contribue de façon importante au développement économique et touristique de la municipalité.

Les industries et les commerces se multiplient avec la venue du chemin de fer. Les entreprises expédient leur marchandise vers les grands centres urbains par cette nouvelle voie de communication. Plusieurs compagnies s’installent à proximité des rails pour faciliter le transport de leurs produits, comme la Sainte-Agathe Lumber Manufacture (photo). L’industrie forestière est particulièrement florissante jusque dans les années 1930.

Les marchandises arrivent en gare

Source :Témoignages : Raymond Lortie, Michel Joannette, Laurent Paquette - Avril 2018


Les trains de neige

C’est à Sainte-Agathe-des-Monts que s’amorce l’histoire du ski dans les Laurentides. En 1905, des membres du Montreal ski club prennent le train dans la métropole et débarquent à la gare de Sainte-Agathe. Six ans plus tard, le Suisse Émile Cochand devient le premier instructeur qualifié dans les Laurentides en offrant des cours de ski à la clientèle d’un hôtel réputé de Sainte-Agathe. La ville devient une destination prisée pour les adeptes de ce sport.

À partir de 1928, le Canadien Pacifique propose des trains spéciaux, les «trains de neige», pour accommoder cette clientèle de plus en plus présente dans la région. Cette année-là, on note un afflux de 11000 skieurs arrivés par train en quatre mois!

Entre les années 1920 et 1950, le tourisme hivernal est à son apogée. Plusieurs hôtels se sont dotés de leur propre remontée mécanique inventée par Moïse Paquette*, citoyen de Sainte-Agathe.

Avant la fin des années 1960, les skieurs se déplacent peu à peu vers les grands centres de ski de Saint-Sauveur et de Mont-Tremblant, entre autres, provoquant le déclin et la fermeture du mont Sainte-Agathe, dernier centre de ski de la ville, ouvert en 1952 sous le nom de mont Kingston. Une tentative d’y faire revivre la belle époque au début des années 1980 se solde par un échec.

* Moïse Paquette, également inventeur de l’aéro-ski (voir point 1).

Le parc linéaire Le P'tit Train du Nord

En 1991, le Canadien Pacifique procède au démantèlement des rails entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier. Le gouvernement du Québec acquiert l’emprise ferroviaire et avec la participation des villes et des MRC traversées par cette voie, un corridor récréotouristique est aménagé.

Le parc linéaire du P’tit train du Nord, long de 225 kilomètres, est parcouru en été par des milliers de cyclistes venus de partout. Cette piste cyclable est d’ailleurs considérée comme l’une des plus belles à travers le monde par le National Geographic. Durant l’hiver, skieurs, marcheurs et motoneigistes se partagent le parc par secteurs.

PHOTO
Parc linéaire du P'tit Train du Nord, gare de Sainte-Agathe-des-Monts.

La station météo

Saviez-vous que Sainte-Agathe a déjà eu une station météorologique?

En 1941, l’Office du tourisme du Québec encourage le gouvernement à installer des stations spécifiquement pour relever des informations sur les conditions et le climat dans les secteurs de ski. On y collige entre autres la hauteur totale de la neige, la température, la direction et la vélocité du vent. Les centres de ski, les hôtels, les journaux et la radio sont fort intéressés par ces renseignements. Transmises au Bureau de météorologie de Québec, les données ont permis des études climatologiques locales et régionales.

Plus tard, on construit un bâtiment et on installe des équipements sophistiqués sur la rue Raymond située sur les hauteurs qu'on peut apercevoir vers le sud à partir de la gare. La situation géographique de Sainte-Agathe, qui se trouve à une altitude de 385 mètres (1260 pieds), favorise la collecte d’information. La station existe encore dans les années 1980, mais est aujourd’hui fermée.

PHOTO
Première station météo rudimentaire installée sur le terrain du sanatorium.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec, H. Bergeron, 1947

Extrait de
Circuit patrimonial de Sainte-Agathe-des-Monts

Circuit patrimonial de Sainte-Agathe-des-Monts image circuit

Présenté par : Comité du patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.