Maison John Egan

161, rue Principale


L'époque du gendre de John Egan

Ce dessin paru dans le "Canadian Illustrated News" en 1890 présente la maison occupée par le gendre de John Egan, W.R. Thistle, telle qu'elle était à son époque.

Les changements au fil du temps

L'extérieur de la maison change à nouveau quelques années plus tard. Après avoir perdu sa galerie à deux étages, elle perd cette fois son magnifique porche d'entrée.

De nos jours

La maison est aujourd'hui occupée par une institution d'enseignement.

Version textuelle

Dénommée "Mount Pleasant", cette maison était autrefois l’une des plus belles maisons de la région, témoignant de la splendeur de la ville historique d’Aylmer. C’est John Egan, le plus important marchand de bois d’Aylmer et l’un des personnages historiques les plus significatifs de la ville qui la fait construire. Irlandais d’origine ayant fait fortune au Canada, John Egan fût élu le premier maire d’Aylmer en 1847, poste qu’il occupa jusqu’en 1855. En même temps, il siégeait également comme membre de l’Assemblée législative du Québec. Lors d’un voyage à la ville de Québec pour une réunion de l’Assemblée en 1857, il décéda du choléra.

Cette demeure de style géorgien fût construite en 1840 avec de la pierre de taille et des murs intérieurs lambrissés de chêne travaillés. John Egan y accueilli des personnalités importantes, comme le Prince de Galles lors de sa visite au Canada ainsi que le gouverneur général Lord Elgin. L’intérieur de la maison était composé entre autres de 10 chambres ayant chacune un lavabo de marbre et des plafonds peints à la main, d’une chambre ovale avec un foyer et d’une salle de bal.

Ayant changé de main plusieurs fois après son décès, la maison et le domaine ont été vendu à la congrégation des Pères Rédemptoristes en 1937 pour y construire un séminaire derrière la maison.  



Extrait de
Circuit historique du Vieux-Aylmer

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS