Monastère des Rédemptoristes

160, rue Principale (Monastère)


Le Monastère en 1938

On s'affaire ici à la construction d'une des ailes de l'édifice en 1938 : on ajoute un troisième étage par-dessus la charpente de la grande chapelle.

Photo - Gracieuseté de Chartwell Résidence Le Monastère.

La maison de John Egan et le Monastère en 1938

Vue de la maison de John Egan (qui a alors deux galeries superposées en façade). Celle-ci se trouve en avant-plan du Monastère des Pères Rédemptoristes, durant les travaux de 1938.

Photo - Gracieuseté de Chartwell Résidence Le Monastère

Le Monastère en 1940

Une vue du réfectoire des séminaristes.

Photo - Gracieuseté de Chartwell, Résidence Le Monastère

La grande chapelle du Monastère en 1940

La grande chapelle du Monastère vue de l'intérieur, en 1940.

Photo - Gracieuseté de Chartwell Résidence Le Monastère

De nos jours

L'ancien Monastère des Pères Rédemptoristes a été converti en une résidence pour retraités à la fin des années 90.

Version textuelle

Les Pères Rédemptoristes d’Aylmer était une communauté de 130 frères et étudiants vivant en communauté cloitrée. Leur congrégation acheta la maison John Egan en 1937 et construisit un séminaire sur le terrain de 30 acres. La maison John Egan servait d’entrée au séminaire qui s’intégrait parfaitement avec ce bâtiment patrimonial. L’imposant monastère fût dessiné par l’architecte québécois Joseph-Aimé Poulin de Sherbrooke. Remarquez notamment les corniches à modillons, ces petits éléments régulièrement sculptés sous la corniche du toit afin de la soutenir.

En plus de ces édifices distingués, la propriété comptait une allée bordée d’arbres où les prêtres se rendaient pour lire, une cour centrale et un verger dans lequel les pères rédemptoristes poursuivaient leurs activités agricoles et étaient auto-suffisant en nourriture. À l’intérieur, on y trouvait toutes les facilités pour la formation des religieux : bibliothèque, salles de classe, laboratoires, réfectoire, gymnase, et même une piscine intérieure. Encore aujourd’hui, et malgré sa transformation en résidence pour retraités, le monastère s’intègre au reste du site patrimonial, notamment avec ses toits rouges, tout en conservant son cachet d’antan avec la forte présence d’arbres matures.  



Extrait de
Circuit historique du Vieux-Aylmer

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS