Coop des frais funéraires de Château-Richer

La coopérative des frais funéraires

Source photo: Centre de Généalogie, des Archives et des Biens Culturels de Château-Richer


La caserne de pompier (1952)

Cette caserne de pompier est aujourd'hui la bâtisse abritant la Coopérative Funéraire de Château-Richer. 

Source: Centre de Généalogie, des Archives et des Biens Culturels de Château-Richer

Coopérative des frais funéraires de Château-Richer

La Coopérative des frais funéraires de Château-Richer est fondée le 5 mai 1942. L'assemblée de fondation est présidée par l'abbé Louis-Philippe Gravel et réunit une soixantaine de personnes. A cette occasion, on forme le premier conseil d'administration.

Au moment de présenter une demande de charte municipale au conseil le 22 juin 1942, la requête compte 20 membres qui souscrivent chacun un montant de $10. Elle précise également que la principale place d'affaires est Château-Richer, les paroisses de l'Ange-Gardien et de Boischatel étant comprises dans le territoire couvert par l'entreprise. 

Lors de sa fondation, la Coopérative se dote d'un corbillard, d'ornements funéraires, de cercueils et d'autres objets nécessaires à l'exposition du "corps" qui se fait dans les maisons à cette époque. Tous ces achats représentent un coût de 2500$ qui a été assumé par la cotisation des sociétaires et un emprunt à la Caisse Populaire. 

À la rencontre du 23 mai 1954, Rosaire Jalbert suggère d'aménager un salon mortuaire dans la bâtisse de la Coopérative. Ce n'est toutefois qu'en 1959 que le conseil d'administration autorise un emprunt de $10,000 pour l'aménagement du salon funéraire. La Coopérative ouvre un deuxième salon à Boischatel en 1965. Elle s'en départi en 1968. Le salon funéraire de la Coopérative a subi quelques transformations, dont l'ajout d'un colombarium intérieur en 2003. En 2019, la Coopérative compte environ 300 sociétaires.

Source: A. Buteau, Lise (2005). « Château-Richer, Terre de nos ancêtres en Nouvelle-France », page 261
B. CONTEL, Jean-Luc Milot, Denis Jalbert 19 mars 2019

Texte de la narration

Papi : Nous sommes maintenant devant le 7851, avenue Royale. Vous voyez cet édifice plutôt vieillot sur notre droite? Cet édifice symbolise  quelque chose de grand, à savoir la première Coopérative de frais funéraires du Canada. Cette coopérative fondée  le l 5 mai 1942 se vouait à fournir à ses membres des services d’arrangements funéraires de qualité. De plus, la coopérative avait le but louable d’aider les endeuillés moins fortunés. Pour y arriver, elle incitait les plus fortunés à se joindre à cette coopérative. Ces derniers payaient alors davantage pour des ornements, des cercueils plus luxueux et pour des services mortuaires additionnels. Avec les profits venant des familles plus riches, la coopérative pouvait offrir aux moins fortunés des cercueils et des services funéraires à moindres coûts. Aujourd’hui la coopérative reste très active avec plus de 300 membres agréés. 

J’aimerais aussi vous montrer quelques photos de cet édifice car avant d’être la coopérative, c’était la caserne de pompiers de Château-Richer. Vous remarquez cette tour qu’on voyait au centre de l’édifice. Et bien, à l’époque les pompiers y accrochaient les boyaux pour les sécher.



Extrait de
Histoire et légendes de Château-Richer | Circuit de 5,6 km

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS