François de Montmorency-Laval

François de Montmorency-Laval

Source photo: Wikipedia sous la rubrique "François de Montmorency-Laval".


Saint François de Laval

Monseigneur de Laval est né le 30 avril 1623 à Montigny-sur-Avre. Il est le fils de Hugues de Montmorency-Laval, seigneur de Montigny. Il est un membre de la haute noblesse française. Apparentés au roi et ayant leurs entrées à la cour, les Montmorency sont dits "premiers barons du royaume". 

Adolescent, François de Laval fréquente le collège des Jésuites de La Flèche. Il y restera dix ans (1631-1641).  À partir de 1641, il étudie la théologie au collège de Clermont, autre institution des Jésuites. Il est ordonné prêtre le 1er mai 1647.
L'attrait de François de Laval pour les missions est éveillé au cours de ses études au collège de La Flèche, où il rencontre un jésuite missionnaire de la première heure en Nouvelle-France, le père Énnemond Massé. 

François de Laval est nommé évêque de Pétrée (aujourd’hui Pétra en Jordanie) le 11 avril 1658. Mais cette affectation sera de courte durée car le 8 décembre 1658, il est nommé vicaire apostolique de la Nouvelle-France.  Il arrive à Québec le 16 juin 1659, après avoir fait escale à Percé le 16 mai. 

Il fonde la communauté des prêtres du Séminaire de Québec le 26 mars 1663 à laquelle il confie le Grand Séminaire de Québec et en 1668, le Petit Séminaire de Québec.  Pour doter la communauté des prêtres du Séminaire de Québec des moyens financiers nécessaires à sa mission, il acquiert de 1664 à 1668 la Seigneurie de Beaupré avec ses ressources personnelles. 

Pasteur infatigable, il fait quatre voyages en France dans des conditions difficiles. Il parcourt aussi en canot, à pied, en raquettes, son vaste diocèse qui s'étend des rives du fleuve Saint-Laurent et de l'Acadie jusqu'au Mississippi. Il est aussi gouverneur de la Nouvelle-France (à titre provisoire) à deux occasions : du 23 juillet au 15 août 1663 et du 9 mai 1682 au 9 octobre 1682.

En 1680, le 12 avril, au presbytère de St-Josse à Paris, il fait la donation de tous ses biens à la communauté des prêtres du Séminaire de Québec.

En 1685, François de Laval démissionne de son poste d’évêque de Québec. Il rentre en France mais très vite demande au Roi l'autorisation de revenir dans son diocèse souhaitant y mourir au milieu de ses ouailles.

Après plusieurs refus, le roi Louis XIV accorde au vieux prélat la permission de terminer ses jours en Nouvelle-France. Il se retire alors au Séminaire de Québec et se met au service du nouvel évêque, Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier, qui lui succède en 1688. Mais, de 1700 à sa mort, il remplace à Québec son successeur retenu en France.

Il meurt à Québec le 6 mai 1708. Sa dépouille est inhumée dans la cathédrale. Il est déclaré bienheureux par le pape Jean-Paul II le 22 juin 1980 et canonisé par le pape François le 3 avril 2014.

Source: A. Wikipedia sous la rubrique "François de Montmorency-Laval".

Texte de la narration

Papi : Vous savez, plusieurs personnes ont eu une incidence positive sur le développement et l’évolution de Château-Richer, mais aucune personne n’est arrivée proche des accomplissements de Monseigneur François de Montmorency-Laval, qu’on appelle Monseigneur de Laval. J’aimerais vous parler de lui.

Il est né le 30 avril 1623. Son père, Hughes de Montmorency-Laval, Seigneur de Montigny, faisait partie de la haute noblesse française. Retenez que notre Monseigneur de Laval est issu d’une riche famille de laquelle il a hérité. Après des études à deux collèges des Jésuites, il est sacré prêtre. Notre jeune François, comme bien des jeunes avait la piqûre de l’aventure. Il souhaitait partir au loin en mission. C’est comme ça qu’en mars 1653, il est envoyé à Pétrée, le nom donné à l’époque à la Jordanie. Il est le vicaire apostolique de l’endroit avec le titre d’évêque. Mais notre François brûle d’envie d’être assigné en Nouvelle-France. Ses désirs sont présentés au Saint-Siège et à la royauté française. Le 8 décembre 1658, à l’âge de 35 ans, le roi Louis XIV le nomme vicaire apostolique de la Nouvelle-France. Il fait donc le voyage en bateau et il arrive à Québec en juin 1659.

Je vous ai déjà parlé de l’établissement de la seigneurie de Beaupré. Vous savez, cette seigneurie concédée à  Sieur Antoine Cheffault de la Renardière qui a fondé la compagnie de Beaupré avec sept associés en 1636. Et bien une fois sur place Monseigneur de Laval achète individuellement des huit membres de la compagnie de Beaupré, la seigneurie de Beaupré. En somme, Monseigneur de Laval est l’Évêque responsable de tous les aspects religieux de la Nouvelle-France et donc de ceux de Château-Richer, et à partir de 1664,Il devient ainsi le Seigneur de la seigneurie de Beaupré, c’est-à-dire le propriétaire de la majorité des terres qui s’y trouve. 

Papi. Monseigneur de Laval était attentif à Château-Richer et aux colons installés sur ses terres. Il voyait bien que la vie était difficile pour eux. Le blâme à ses yeux tombait sur la Compagnie des Cents-associés, responsable de gérer les affaires de la Nouvelle-France au nom du roi  et qui avait beaucoup de mal à faire progresser la colonie. Monseigneur de Laval s’est donc adressé directement au Roi de France qui a dissolu la Compagnie des Cent-associés. Le roi a alors instauré une nouvelle autorité gouvernementale représentée par un gouverneur se rapportant directement au roi. Le roi a aussi nommé un intendant et formé un conseil souverain dont Monseigneur de Laval est devenu un membre puissant. 

Delphine : Papi, Monseigneur de Laval était évêque et donc il était responsable d’établir et gérer les affaires de l’église catholique en Nouvelle France ?

Papi : Oui, Delphine.

Delphine : Mais il faisait aussi de la politique comme membre du conseil souverain?

Papi : Oui, à cette époque les hauts membres du clergé avaient souvent une implication importante dans les affaires politiques. La séparation des pouvoirs de l’État et du clergé n’était pas aussi bien définie qu’elle ne l’est aujourd’hui.



Extrait de
Histoire et légendes de Château-Richer | Circuit de 9,4 km

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS