Paroisse St-Nazaire, Berry (Cloche.9)

Église et Presbytère

Grâce à l’attribution d’un don de 3 300 $ les colons ont pu débuter les travaux de construction de l’église. En novembre 1937, elle se tenait debout avec un toit de tôle et du lambris recouvrant l’extérieur. Cependant il a fallu attendre 1939 pour voir un clocher se dresser vers le ciel.

Les colons ont pu prouver leur dévouement et leur grande générosité en fournissant volontiers leur temps et leur argent si rare, pour la finition intérieure et extérieure de l’église.
 
On a attribué les noms de Joseph-Aldée-Thomas-Nazaire à la cloche en hommage à son Excellence Joseph-Aldée Desmarais, premier évêque d’Amos et Thomas en référence à M. Thomas Marquis, curé de Saint-Nazaire.

De 1951 à 1958 plusieurs rénovations et améliorations ont été apportées autant à l’église qu’au presbytère (peinture, rallonge du côté cuisine, brûleur, perron, trottoir de ciment…)  et ce  dans le but d’offrir plus de commodités à la ménagère et de rendre  le lieu de culte plus confortable. En septembre 1956 on a commencé à ériger les statues du Calvaire avec l’aide d’une trentaine d’hommes! Croyez-le ou non, on aura finalement réussi en 1957.

L’arrivée de la Révolution tranquille en 1959 a mis la clé dans la serrure du catholicisme. Malgré ces difficultés que rencontre la religion catholique, plutôt récemment, le 16 décembre 2018, il y a eu une cohorte de 24 enfants qui ont fait leur sacrement du pardon à l’église Saint-Nazaire. Voilà qui démontre que la paroisse, autrefois fourmillante, a aujourd’hui encore bien d’énergies dans ses réserves.

Photo : Jonathan Levert

Vue 360° de l'intérieur de l'église Saint-Nazaire

Dans l'application mobile, appuyez sur l'image et obtenez une vue exceptionnelle. Cette expérience virtuelle vous permet de découvrir les lieux en 360° pendant que vous pivotez sur vous-même.

La découverte 360° peut aussi se faire sur le web en sélectionnant l'image, puis en déplaçant la photo 360° à l’aide la souris ou du touché sur l'écran.

Crédit photo : Jonathan Levert

Aide à la construction de l'église - Anecdote

On raconte que, lors de la construction de l’église en 1937, les bœufs de Joseph Aubé auraient beaucoup contribué à la tâche en sortant la charpente requise à cet effet.

Le cimetière - Anecdote

Au mois de novembre 1954, deux anges du Jugement ont été installés à l’entrée du cimetière et les statues du calvaire ont été achetées. Par contre, ce n’est qu’à partir du 5 septembre 1956, jusqu’en 1957, que ces statues ont été installées. Puis, croyez-le ou non, ça aura pris une trentaine d’hommes pour que la finition du calvaire soit complétée.

1re croix de chemin

Au cours des années d’évolution de la paroisse, deux croix de chemin ont vu le jour. Une au coin des rangs 2 et 3 et de la route de St-Gérard et une autre au coin de la route 399 et du rang des Pépins.

La première est non peinte. Aux extrémités à motifs aigus et sur sa hampe est inscrit : INRI, qui signifie en latin : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum (Jésus de Nazareth, roi des Juifs). Cette inscription résume la condamnation de Jésus. Plus bas, une niche en forme de croix contient une statuette de la Vierge Marie.

Photo : Jonathan Levert

2e croix de chemin

La seconde arborait une allure très simple : peinte en blanc avec motifs aigus aux extrémités. Sur la photo, on peut observer la lance qui était fixée sur la hampe et la traverse. Cette croix a été retirée ou détruite entre les années 2014 à 2017.

Photo : Gérald Arbour (2014)
 

Extrait de
Circuit du patrimoine religieux et spirituel

Circuit du patrimoine religieux et spirituel image circuit

Présenté par : Ville d'Amos (Tourisme Amos-Harricana)

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.