Paroisse St-Benoît, La Corne (Cloche.10)

Le style architectural de l'église Saint-Benoit

Selon une correspondance personnelle du curé-fondateur de la paroisse, l’abbé Henri Richard (curé de1936 -1938), le presbytère et l’église auraient été édifiés à partir de plans qui se seraient inspirés de l’église d’Aston-Jonction, dans la région du centre du Québec (région où ce dernier est né et a vécu jusqu’au moment où il a été ordonné prêtre en 1935). En 1936, il a débuté sa vocation en Abitibi et n'a plus quitté la région.

© Conseil du patrimoine religieux du Québec, Inventaire des lieux de culte du Québec.

Vue 360° de l'intérieur de l'église Saint-Benoît

Dans l'application mobile, appuyez sur l'image et obtenez une vue exceptionnelle. Cette expérience virtuelle vous permet de découvrir les lieux en 360° pendant que vous pivotez sur vous-même.

La découverte 360° peut aussi se faire sur le web en sélectionnant l'image, puis en déplaçant la photo 360° à l’aide la souris ou du touché sur l'écran.

Crédit photo : Jonathan Levert

Une mystérieuse photo

En 2017, la municipalité procédait à plusieurs rénovations majeures à l’intérieur de ses bureaux (situés dans l’ancien presbytère depuis 2010). C’est en procédant à ces travaux que l’entrepreneur a récupéré une photo tombée entre deux murs. Un appel à tous a été lancé via les médias sociaux afin d’identifier le couple et, malgré un véritable engouement (la publication a atteint plus de 14 500 personnes) où on y commenta les similitudes et ressemblances avec certaines familles lacornoises, nous n’avons pu conclure avec certitude de qui il s’agissait. La photo a été conservé et est exposée à la réception du bureau. Peut-être s’agit-il des parents d’un des curés ayant habité les lieux?
 

Première célébration de la messe

La première messe a été célébrée par l’abbé Edgar Laforest en plein air le 18 août 1935, à l’endroit même où l'église actuelle a été construite. À l’époque, une croix rudimentaire fût plantée et un échafaudage construit pour l’occasion et recouvert de branches d’épinettes. Seul le dessus ressemblait à une table afin d’y recevoir les objets sacrés. Un plancher en madrier et un morceau de bois de quatre par huit servait en guise de banc pour le prêtre et les servants de messe. L’assistance quant à elle, devait rester debout.

Photo : Collection privée - Municipalité de La Corne

Extrait de
Circuit du patrimoine religieux et spirituel

Circuit du patrimoine religieux et spirituel image circuit

Présenté par : Ville d'Amos (Tourisme Amos-Harricana)

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.