Paroisse St-Gérard-Majella, Berry (Cloche.13)

L'église St-Gérard-Majella

La construction de l’église a débuté en 1937 pour se terminer en 1951. La finition intérieure a été faite de tuiles portant chacune, en dessous, le nom d’un paroissien qui a contribué monétairement à ces travaux. En juin 1951, on a enfin procédé à l'installation de la croix du clocher.

En 1975, nos artisans ont procédé au tissage des tentures existantes de même qu’à la confection d’un beau couvre prie-Dieu. Depuis 1980, plusieurs travaux ont été apportés à la structure de l’église et du presbytère : isolation des murs, toiture, fenêtres, revêtement extérieur, clocher et puisard.

L’entraide est bien présente dans le milieu, tous les travaux d’entretien ont été réalisés grâce à la précieuse collaboration des résidents de St-Gérard.

Photo : Jonathan Levert

Vue 360° de l'intérieur de l'église

Dans l'application mobile, appuyez sur l'image et obtenez une vue exceptionnelle. Cette expérience virtuelle vous permet de découvrir les lieux en 360° pendant que vous pivotez sur vous-même.

La découverte 360° peut aussi se faire sur le web en sélectionnant l'image, puis en déplaçant la photo 360° à l’aide la souris ou du touché sur l'écran.

Crédit photo : Jonathan Levert

Au feu! - Anecdote

Le 4 septembre 1971, la foudre est tombée sur le clocher de l’église provoquant l’incendie de celui-ci. Les secours ont été appelés et des paroissiens sont intervenus rapidement :

« En faisant une chaîne humaine, ils se sont mis à transporter des chaudières d’eau pour éteindre le feu! Mais, grâce à l’initiative de Gérald Thivierge et Jacques Hébert, on s’en est sorti sans trop de dommage. M. Thivierge tenait M. Hébert à bout de bras pour lui permettre de scier un « beam » pour limiter les dégâts et surtout d’éteindre le feu! »

1re croix de chemin

Une croix aux instruments de la Passion est située au croisement de la route de St-Gérard et du rang du Lac-à-Magny. Cette croix de bois est peinte en blanc et les extrémités à motif aigu sont peintes en rouge. La hampe porte l’inscription INRI qui signifie en latin : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum (Jésus de Nazareth, roi des Juifs). Cette inscription résume la condamnation de Jésus.

Également, une niche contenant une statuette de la Vierge est positionnée au bas du mât. Enfin, la traverse et la hampe sont décorées d’une échelle et d’une lance.

Photo : Andréane Brouard

2e croix de chemin

Une autre croix est située à l’intersection de la route de St-Gérard et du rang du Lac-à-Filion. Cette croix de bois de couleur crème a un axe ornementé et des extrémités à motif aigu. L’axe est représenté d’un cœur au centre d’un soleil en cadran. Une niche contenant une statuette de la Vierge est placée à côté de la croix.

Plusieurs personnes ont prêté leur concours dans le but d’honorer la Vierge Marie et son fils Jésus. En 1983, une autre croix, non moins belle, a été élevée sur le terrain du presbytère face aux 4 chemins des rangs 7 et 8. Celle-ci a été remplacée en 2012. La nouvelle a été fabriquée et installée par une jeune famille de la paroisse qui a voulu contribuer au maintien de ce symbole religieux. Symbolisant la foi des premiers chrétiens qui ont bâti ces communautés, cette croix comme les autres, servait de lieu de rassemblement pour prier et, encore aujourd’hui, demeure une inspiration pour ceux qui la visitent. Une belle initiative de la part de cette jeune famille!

Photo : Jonathan Levert

Les Sœurs de Notre Dame du Perpétuel Secours

Les premières religieuses des Srs de Notre-Dame du Perpétuel Secours sont arrivées en 1956. En ce temps, elles venaient entre autres afin d’enseigner dans les écoles. En août 1979, Sr Alice Rodrigue et Sr Marie-Cécile Rodrigue sont arrivées à Saint-Gérard ayant à cœur de mener à bien la mission que leur avait confiée Mgr Gérard Drainville, Évêque d’Amos. La mission était de devenir les premières animatrices paroissiales de la paroisse. Ça a été un succès, tel qu’écrit pour le 50e ;

« Depuis leur arrivée, nous, les paroissiens, bénéficions de leur accueil chaleureux, de leur présence attentive, de leur dévouement sans borne, de leur vie de foi et de prières qui transforment toutes nos misères, nos maladies et nos épreuves en source d’espérance pour une vie toujours de plus en plus centrée sur Jésus Christ notre Sauveur. » (Livre du 50e de Saint-Gérard)

Puis, au mois de juin 1989, elles quittaient pour de bon la paroisse après 26 ans de présence active très appréciée des paroissiens tel que mentionné précédemment.

L'abbé Napoléon Thivierge - Anecdote

Premier curé de Saint-Gérard Majella, l’abbé Napoléon Thivierge a eu l’honneur de célébrer le premier mariage de la paroisse. Saviez-vous qu’en ces temps, un mariage ne coûtait que 3.00 $ environ?

Photo : Collection privée - Municipalité de Berry

Un curé généreux - Anecdote

L’abbé Thivierge, reconnu pour sa générosité, n’a pas hésité à partager la viande de son cheval Bijou avec ses paroissiens quand celui est mort des suites d’un accident.

Photo libre de droits.

Curé Asselin

Une autre personnalité religieuse qui a marqué Saint-Gérard, demeure le curé Asselin. Celui-ci donnait des cours de taxidermie à l’école de Saint-Gérard au courant de l’année 1980.

Marcel Lussier

En 1981, Mgr Gérard Drainville, Évêque d’Amos a désigné l’abbé Marcel Lussier comme responsable de la paroisse de Saint-Gérard Majella. Suite à sa suggestion, le comité des loisirs a été réorganisé et le dispensaire de la place a été transféré au presbytère où Garde Monic Pomerleau fut installée.

Cinq autres curés à St-Gérard

On se rappelle aussi que le 20 avril 1986 à 19h30 a eu lieu l’ordination au diaconat de Raymond Boulay, qui a remplacé le curé Lussier. La célébration a été présidée par Mgr Drainville, à l’église Saint-Gérard Majella de Berry. Après son ordination le 12 octobre de la même année, Raymond Boulay, est devenu curé des paroisses de Saint-Gérard, Saint-Nazaire et Guyenne pour y rester jusqu’en 1991.

Ensuite, quatre curés se sont succédés à Saint-Gérard soit M. Hilaire Dostie, de 1991 à 1997, M. Jean-Louis Blanchard, de 1997 à 2012, M. Nicolas Tremblay de 2012 à 2016 et M. Javier Zuluaga de 2016 à ce jour.

Le plus bel homme de St-Gérard - Anecdote

La paroisse fait preuve d’une grande vitalité dans l’histoire de Saint-Gérard Majella et ce, malgré un déclin de population au cours des années ’60. En 1983, un événement hors du commun a eu lieu. Pour financer ses activités, la Fabrique a décidé de créer un concours… du plus bel homme de Saint-Gérard! Le couronnement a eu lieu à l’occasion d’un grand souper et d’une veillée sans précédent! Beaucoup d’argent a été ainsi récolté pour les activités paroissiales mais l'histoire ne dit pas qui était le gagnant...

Vie catholique

Ça ne cesse pas de bouger à Berry! Au cours de l’année 1982, des jeunes gens ont construits une patinoire et en 1984, il fallait effectuer des recherches pour le montage de l’album du 50e anniversaire de St-Gérard et procéder à l’embellissement des alentours de l’église et du presbytère.

Puis enfin, l’année 1985 marquait le 50e de la paroisse et pour l’occasion, Mgr Drainville a délégué Jacques Hébert pour tenir le rôle de président du conseil de Fabrique. M. l’abbé Marcel Lussier a été présent à l’ouverture des activités du 50e et a même participé à certaines d’entre elles dont le rallye en auto pendant que plusieurs autres se livraient à d’autres activités au sous-sol de l’église et le soir, souper, veillée musique et danse étaient au menu!

Extrait de
Circuit du patrimoine religieux et spirituel

Circuit du patrimoine religieux et spirituel image circuit

Présenté par : Ville d'Amos (Tourisme Amos-Harricana)

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.